C’est quoi cette nouvelle mode??

Non, c’est pas une nouvelle mode…

Il parait que j’ai des idées fixes… Ce qui n’est pas totalement faux, ni totalement vrai, d’ailleurs… J’ai des idées fixes, une fois que j’ai tâtonné et que j’ai trouvé ce qui me plait. Autant au niveau de la religion qu’au niveau de l’éducation de mon fils (d’où le titre de mon blog)… Mais une fois que j’ai trouvé, c’est sûr, je ne lache plus l’affaire.

Comme j’en ai parlé sur mon autre blog, j’ai découvert ce qu’on appelait le « Continuum« .

Un bouquin que j’ai dévoré en même pas une journée… Ok, il est pas bien long, mais il est passionnant… En gros, l’auteure du livre a vécu deux ans et demi parmi les Indiens d’Amérique du Sud, et rapporte simplement comment ils vivent, dans un bonheur qui semble absolu, simple, sans fioriture, sans superflu… etc… On est tellement conditionné dans notre société de consommation, qu’on se dit que c’est tout bonnement impossible de vivre dans un bonheur absolu au quotidien… Que c’est impossible que des gamins ne soient pas jaloux de leurs cadets…etc…

Dans la société actuelle, je dirai que oui, c’est impossible… Avec tout ce qu’a créée la société en matière de « besoin » (qui n’en sont en fait pas du tout…), on ne peut que tomber dans la surenchère, la compétition…etc.

Mais Jean Liedloff décrit dans son bouquin, une chose bien plus boulversante encore… Et surement un électro-choc pour les parents d’adolescents qui vont « mal »… Elle décrit avec simplicité comme ces Indiennes mènent leurs bébés vers ce « bonheur absolu ». Il n’y a pas, selon elle, cinquante mille solution… Ce n’est pas offrir le dernier jouet de Fisher Price, ce n’est pas avoir la dernière chambre Aubert à la mode, ce n’est même pas passer la journée à jouer avec nos enfants… C’est juste à considérer qu’ils ont toujours été là, vivre comme s’ils ont toujours été présent… Une maman habituée au portage me comprendra. Un bébé n’empêche pas de faire la vaisselle, de passer l’aspiro, de regarder sa série préférée. On arrête pas son activité pour aller voir pourquoi bébé pleure… Parce que bébé ne pleure pas, ou quasi-pas… Et pourquoi? Mais quelle est donc cette recette magique que beaucoup de parents cherchent? Par le portage… Un bébé porté continuellement, participe passivement à l’activité de sa mère, et est en sécurité. La mère n’est pas entièrement centrée sur mon bébé, mais elle lui procure le meilleur dont il peut espérer : la chaleur maternelle.

Les bébés indiens sont portés sans arrêt depuis leur naissance jusqu’à ce qu’ils marchent à quatre pattes. Moment, paraît-il, où ils acquièrent une bonne indépendance… LA fameuse indépendance dont tout le monde occidental parle… L’erreur de notre pensée, c’est qu’on a tendance à croire qu’un bébé de 3 mois doit être indépendant, doit faire ses nuits… c’est à la limite si on lui demande pas de se préparer son biberon tout seul. A 3 mois, on attend tellement de lui, que c’en est trop. Trois mois, c’est beaucoup trop petit…

J’avais déjà fait un article sur le cododo, sur ce blog, je ne reprendrai pas tout ce paragraphe, mais il est évident qu’une mère est conçue pour dormir avec son bébé… Biologiquement, c’est programmé comme cela… Ce n’est je-ne-sais-quel zouave avec un titre pompeux tel que « Pedo-psychiatre » qui a pu sortir des théories vaseuses, selon lesquelles un bébé est censé dormir dans son lit, dans sa chambre, seul sans aucune chaleur humaine à proximité… Parce que le lit des parents, c’est le lit des parents…

Même si je n’approuve pas la théorie de Darwin (eh non!), nous sommes tout de même des mammifères. Nous ne pouvons rien faire contre celà. Est-ce parce que nous sommes les seules mammifères à utiliser notre cerveau pour la plupart des tâches qu’on nous demande (alors que les animaux, c’est bien connu, ne vivent que par leur instinct), que nous avons perdu toute trace de notre instinct? Et la perte de cette instinct, et plus encore, de l’instinct maternelle, nous pousse à suivre des directives sorties de cerveau (pour la plupart masculin)… Que ce soit au niveau de l’allaitement, des nuits, des pleurs… La plupart des mères « consultent leur pédiatre »… Alors que les réponses les plus simples, les plus élémentaires et les plus véridiques se trouvent au fond d’elles-mêmes.

Il y a des moments, des phases, où il faut savoir laisser l’intellect de côté et suivre son instinct, ne serait-ce que pour « élever » ses enfants… C’est pas facile, quand on l’a trop souvent renié…

Publicités

4 commentaires

  1. amélie · septembre 11, 2008

    +1
    Rien à ajouter si ce n’est… Bravo 🙂

  2. malika · septembre 14, 2008

    franchement ,machAllah,tu m’as redonné du peps pour les prochains mois a venir.merci

  3. zouzouz · décembre 21, 2008

    J’ai adoré ce livre aussi… Il est passionnant et a le grand mérite de mettre en forme ce que tout le monde pense au fond de soi (parfois, tout au fond).

  4. Ulucan · janvier 12, 2010

    Salam chère soeur,
    Je suis contente de trouver une soeur qui partage ma foi et mon maternage ! Ton style est chouette masch’Allah ! Je suis d’accord avec toi en ce qui concerne le cododo mais mon problème, c’est pour la prière du matin. Que je me lève à trois, quatre ou six heures, sans faire de bruit, mon fils de 11 mois détecte très rapidement (dix minutes, un quart d’heure maxi) que j’ai quitté le lit, se réveille et se met à pleurer ! Du coup, je ne peux pas faire ma prière correctement, je ne peux pas lire de Coran, je ne peux pas prendre un repas et jeûner. Il se réveillait souvent la nuit, je l’ai pris dans mon lit depuis un mois, ça lui plaît bien et moi aussi mais il faut au moins que je puisse prier… Des solutions ? Qu’Allah te remercie. Assalamou’aleykoum une soeur convertie

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s