Un rêve?

Voilà bien longtemps… trop longtemps même que je n’étais pas venue écrire sur mon blog…

J’attendais ce moment si particulier qui est arrivé, cette nuit si particulière… Après neuf mois… neuf mois d’incertitude. Un garçon, une fille? Comment ça se passera? Vais-je réussir à réaliser ce que je m’étais promis? Où serais-je? Avec qui?

Neuf mois, passés en compagnie de J.T. que je n’oublierai jamais pour tout ce qu’elle m’a donné comme force, comme confiance, comme parole. Quand j’avais besoin d’elle, elle savait trouver les mots pour me faire comprendre tout ce qui se mettait en place au creux de moi.

Neuf mois intenses, durant lesquels je ne réalisais pas tout à fait que j’allais avoir un bébé. j’étais enceinte et j’allais accoucher, cest tout ce qui comptait.

Réparer, faire le deuil, passer à autre chose… J’avais besoin d’un accouchement… de cet accouchement.

Mais je dois préciser que sans la grosse mésaventure qui s’est passée pour mon premier accouchement, je ne me serai jamais autant renseigné, je n’aurai jamais autant lu, j’en aurai jamais autant appris sur le monde magique de la naissance… et je n’aurai jamais autant compris que je n’avais pas à vivre ce qui s’est passé.

Soit, le deuil a été long, dur et difficile. Mais il s’est fait au cours de cette nouvelle grossesse… C’était décidé, coûte que coûte je ne me laisserai pas faire.

Tout était prévu, calculé au millimètre près… Avec des changements en cours de route, et jusqu’au bout… Parce que c’est idiot de prévoir, on ne prévoit jamais… On ne sait pas ce qui peut changer, ce qui peut arriver.

Mon rêve? Un accouchement à domicile. Avec J.T. Déjà, de prime abord, ça n’avait pas été possible… même si… Elle prévoyait peut-être dans un rêve incertain de venir m’assister en Tunisie… je pensais à un voyage en France, accoucher dans un gîte… les solutions auraient pû être immenses… Mais au final, bien irréalisables…

J.T était là, et est toujours là. Sa présence est autour de moi, je la sens. Et puis, il y a eu notre déménagement en France. Mais trop loin de chez elle. Pas de sage-femme disponible pour m’accompagner vers ce moment magique et unique… je me suis faite à l’idée d’aller à l’hôpital…

Je suis allée, la première fois, notez bien… Un 30 Décembre. Le 30 Décembre 2008. J’y ai rencontré une équipe de sage-femme toutes plus charmantes les unes les autres… Et pourtant, même dans cet espace chaleureux, je ne me sentais pas à l’aise, j’avais peur… Je pleurais même, et je me disais intérieurement que je ne me voyais pas accoucher ici…

Et puis, peu à peu, je me suis faite à l’idée. Je finissais par me convaincre que j’aurai mon accouchement à domicile pour mon troisième… J.T me remontait le moral et me dépeignait un tableau du monde hospitalier plutôt plaisant. Je me sentais quasi-prête à affronter les blouses blanches… Un monde qui me semblait, hier encore, tellement dépourvu de sentiments humains…

Nous sommes Jeudi 29 Janvier au soir… Il a fait beau toute la journée… Un jour de grève générale. Je venais de recevoir ma machine à laver… Le repas est terminé, la vaisselle est faite. On regarde les infos de France 2 sur internet… Et on file se coucher… Demain, la journée sera rude… Hichem a des rendez-vous à droite et à gauche, et on a tellement de choses à faire.

Pas la peine d’y songer trop. Vers minuit passée, une douleur me réveille. Une douleur et une impression de déjà vécue. Mais je suis épuisée pour m’attarder sur le sujet, je me rendors.  Réveillée, à nouveau par la même douleur, je commence à comprendre, mais je n’y crois pas trop… J’ai tellement paniqué à l’idée d’accoucher par déclenchement… Je reconnais bien la douleur. J’avais les mêmes pour la naissance d’Abdou… Je réalise pas tellement que ça veut dire que c’est le grand jour… Ou le grand soir, plutôt…

Je me lève, Abdou se réveille en même temps que moi. « Maman, regarde mon lit. » Qu’il me dit… ça, c’est le signe d’un pipi au lit… Aurait-il senti quelque chose, lui aussi? Je le change et l’envoie se coucher à ma place à côté de son père. Je me mets devant l’ordi. J’attends… J’attends quoi? Qu’Amélie se réveille et me rejoigne? Elle est tout le temps très tard sur le net, j’espère que ce soir aussi… En effet, après quelques minutes, elle arrive… Je l’informe. Elle arrive à chronométrer les contractions, moi j’y arrive pas, ça me parait tellement irréel… Elle me dit que j’en suis à une contraction toutes les 4 minutes… J’ai du mal à la croire, et j’ai du mal à tenir devant l’ordi… Je lui dis au revoir et file prendre un bain… Dans le bain, entre deux contractions, j’appelle ma mère… Le bain me détend… Peut être un peu trop… Les contractions commencent à être vraiment douloureuses, je me mets à gémir… Je sors du bain, et je réveille Hichem.

Il me demande s’il a le temps de prendre une douche pour se réveiller complètement, je lui dis que oui, de toutes façons, il faut que je m’habille… Je bataille pour m’habiller entre deux contractions, que je passe dans la chambre d’Abdou (qui est vide du coup), pour éviter de le réveiller… Je sens que ça s’accélère, et je me dis qu’il faut qu’on file à la maternité, je veux savoir où j’en suis, combien de temps ça va durer… D’un autre côté, je suis mitigée, parce que je veux partir au dernier moment, je veux pas rester des heures en salle de travail… Et là, il est seulement 2h15, donc le travail a commençé il y a deux heures à tout casser… C’est peu… J’ai encore du temps, trop de temps!

J’arrive pas à m’habiller… j’ai vraiment du mal, et je fais les allers-retours : ma chambre pour m’habiller, la chambre d’abdou pour crier dans les couvertures au moment des contractions.

Jusqu’au moment où… Où le taxi est devant la maison et nous attends, que je suis enfin habillée, qu’Abdou est réveillé et prêt à monter dans le taxi… Je ne peux plus bouger… Une contraction d’une force monumentale me prend, j’en glisse par terre… Je retrouve la force de me carapater aux toilettes… Et là, je trouve… du sang. Pas grand chose, quelques gouttes. Je touche pour vérifier mon col… Ce n’est pas le col que je trouve, mais une tête… c’est à partir de là que tout devient réel…

Hichem me demande si je peux monter dans le taxi, je lui réponds que non, que c’est trop tard, il arrive, il arrive, il arrive… Hichem renvoit le taxi… et me sort des toilettes. Je file vers le salon qui n’est pas vraiment aménagé… La seule pièce que je peux « salir » sans rien craindre… Je ne peux plus me retenir… Je sens qu’il faut que je pousse… Je me mets par terre, je ne me souviens pas quelle position exactement, d’abord à quatre pattes, et ensuite ? Je prends une grande inspiration, je pousse en criant assez fort, et je réceptionne le bébé entre mes mains… Je n’aurai poussé qu’une seule fois. Une seule fois, et une boule chaude qui tombe dans mes mains, mon bébé, mon cœur, mon amour… Je le ramène par devant, je suis accroupie, je l’enroule dans mon T-shirt, et là, je le vois… je le savais… C’est un garçon. Je sentais que c’était un garçon, un beau garçon tout chevelu. Il est au creux de mes bras. J’entends mon mari qui me félicite, je le sens un peu paniqué… Pendant quelques secondes, c’est la magie autour de moi… Je regarde mon bébé… Puis je vois tout ce sang par terre… Je n’avais jamais imaginé qu’on pouvait saigner autant pendant un accouchement. Pour Abdou, je n’avais rien pû voir…

Je regarde mon mari en lui disant que c’est un garçon, c’est Elyess, c’est bien ça qu’on avait choisi comme prénom, non ? Hichem n’a pas la force de répondre, il me regarde en souriant… Je demande où est Abdou, il arrive, il n’ose pas trop approcher. Je lui dis que c’est fini, que je n’ai plus mal. C’est bizarre…

Maintenant, il faut s’occuper de tout ça… Je sais pas trop quoi faire… Elyess pleure, Hichem me dit de l’allaiter… Ce que je fais. Il est dans une serviette, dans mes bras, mais le cordon est toujours attaché, et assez court, il faut couper le cordon. Hichem est en train d’appeler ma mère, il est 2h45 du matin…

J’arrive à allaiter Elyess, un tout petit peu. Il est encore pleins de liquide, et un peu de sang. Il est beau, j’en reviens pas. Il a beaucoup de cheveux… Ma mère arrive, est-elle paniquée, j’ai l’impression… Je lui dis « Voilà Elyess », je ne me souviens plus de sa réponse. On décide de couper le cordon, il est trop court, je ne peux pas bouger comme je veux… Hichem trouve une ficelle pour le clamper, je la noue autour du cordon, un coup de ciseaux de la part du papa… Je ne sais pas s’il le sait mais c’est un acte qui reste profondément marqué dans ma mémoire, et qui a une grande signification pour moi.

On finit par appeler le SAMU.

Ils arrivent, avec les pompiers. Elyess est dans une serviette de bain… J’avais lu tellement de récit où les pompiers réchauffaient les bébés avec des sèches-cheveux, que je me préparais à mordre… Mais non, ils ne l’ont pas fait. Ils avaient un petit matelas chauffant pour poser Elyess. Ils l’ont habillé, et l’ont posé contre moi. M’ont proposé du peau-à-peau, mais il y avait trop d’hommes dans la pièce, je ne voulais pas me déshabiller.

C’est le SAMU qui a fait la délivrance, dans ma chambre à coucher. La délivrance n’est vraiment pas une partie de plaisir, j’en garde un mauvais souvenir pour Abdou. Mais là, elle s’est faite toute seule. Ils ont à peine tirer sur le cordon, le placenta est sorti… ouf.

On m’embarque dans l’ambulance pour me transférer à la maternité… Je ne suis pas convaincue d’y aller… Tout va bien, bébé est là, en bonne santé, moi aussi… Tout va bien. Ils insistent. J’ai pas la force d’argumenter encore et encore… On y va.

Arrivée là-bas, je suis la star, bien sûr… Un accouchement super rapide, et à la maison. Les sage-femme me félicitent même, avec un peu d’humour : « alors, on veut se passer de nous ? ». Une sage-femme m’a même dit que c’était préférable pour les femmes qui n’avait pas de grossesse à risque d’accoucher à la maison. Que les hôpitaux étaient trop pleins, qu’elles avaient trop de travail… Tu m’étonnes, un lendemain de grève générale 😉

Je leur dis que je suis tout à fait d’accord avec elles, que c’était mon souhait d’accoucher à la maison au départ… Mais en présence d’une sage-femme.

J’ai une petite déchirure superficielle qu’elles me recousent sans que je ne sente rien, malgré l’appréhension qui m’habite. Le séjour à la maternité dure plusieurs jours, j’en peux plus… Même si… pour moi ce n’est pas une maternité, c’est un hôtel grand luxe.

Je suis dans une chambre toute seule, la nourriture est bonne, tout est propre, les puericultrices me laissent agir à mon aise avec bébé… Je n’arrive pas à sortir aussi tôt que je le souhaite… Mais, je sors quand même un jour avant.

Et nous voilà, à la maison tous les quatre. Pour une nouvelle vie… jusqu’à celle qui arrivera à 5, INCH’ALLAH !


Publicités

33 commentaires

  1. jahida trifin · février 9, 2009

    Enfin, si vite
    Enfin… Si vite, tu nous offres le récit!

    Salam à vous

    Que Dieu vous garde

    :-)))

  2. salwa · février 9, 2009

    Je ne pouvais pas attendre plus, pour avoir tous les détails en tête 🙂
    J’ai mis 18 mois pour écrire celui pour Abdou, et une semaine pour Elyess… C’est comme ça 🙂
    Et encore, j’ai oublié un détail fort important : pendant les dernières contractions, Abdou était réveillé, et me caressait le dos… en me disant : « ça va, maman? tu as bobo? ça va aller?? » à fondre… je le couvrais de baisers…
    Accouchement exceptionnel, que je dois bien à Dieu, puis à quelqu’un :)))

  3. NOURA · février 9, 2009

    je suis contente pour toi ma chérie…enfin ton reve a réalisée
    cé bien d’écrire les événements de ton accouchement car cé une bonne souvenir que vous allez raconter apres pour ILYESS quand va aggrandir….

  4. Manon · février 9, 2009

    J’en ai les larmes aux yeux ma belle… félicitations pour ce magnifique petit garçon et bravo pour cet accouchement si attendu !!! Tu as eu l’accouchement dont tu rêvais… avec un papa en or pour t’épauler !!! je t’embrasse bien fort, prends soin de toi et de tes fils ^^

  5. Mariana · février 9, 2009

    Assalamualeikum chere soeur,
    Ce recit est formidable, MashAllah tu es une vraie warrior!
    J’ai beaucoup rit a cet extraordinaire enchainement d’actions, et a la joie, l’epanouissement qui se degage de ces moments.
    Qu’Allah swt protege et donne le meilleur dans ce monde et le suivant au nouveau venu et a reste de la famille.
    Je me souviens encore,lorsqu’au mois de Mai tu m’avais dit avoir arrete les contraceptifs… je me souviens de ton energie et desir de cet enfant…et aujourd’hui je me rejouie et remercie notre createur de t’avoir permis de mettre au monde a nouveau et sans probleme.
    Je t’embrasse fort et te garde dans mes prieres.
    Mariana

  6. Yasmine · février 9, 2009

    Bonjour.
    Je te lis depuis déjà quelques temps (enfin… il y a eu quand même un long silence). Je suis touchée par toutes les valeurs, toute l’humanité qu’il y a en toi. J’aimerais correspondre avec toi mais je suppose que tu as déjà plein de « net-amies » et peu de temps avec 2 bébés. En tout cas bonne continuation d’amour, de choix, de courage.
    Yasmine

  7. NOURA · février 9, 2009

    ma che’ALLAH
    TBARK’ALLAH il se ressemnle a son frere j’espere que le BON DIEU leur protège!!!

  8. Mégane · février 9, 2009

    Ouah .. Quelle belle histoire ! J’en ai vraiment les larmes aux yeux, tu as eu ce que tu voulais au départ et c’est génial ! Tu y es arrivée seule et je te tire mon chapeau, j’espère pouvoir faire ça aussi plus tard. Bienvenue au petit Elyess ^^

    Gros bisouuus

  9. sabrya · février 9, 2009

    Subhanallah, toutes mes félicitations, qu’Allah te préserve tes 2 bou de chou…amine

  10. poètemarocain · février 10, 2009

    Toutes mes félicitations. 3la slamtak a Lalla w 3la
    slamt lmawloud!

  11. Aïcha · février 10, 2009

    Salam aleykoum wa rahmatoulah wa barakatouh
    Macha’Allah,félicitation pour ce merveilleux accouchement.Et bienvenue au petit Elyess ❤
    Prend bien soin de toi et de ta petite famille.
    Que Dieu vous protège,Amine
    Merci de nous faire partager ton récit.
    Allahou akbar…
    Aïcha

  12. Sohade · février 10, 2009

    Salam Salwa!
    Je poste un message juste pour te dire que toute ma petite famille se joint à moi pour te présenter nos sincères félicitations pour la naissance du petit Elyess.
    Merci de nous avoir fait un si joli récit de ton accouchement (accouchements moins idylliques pour moi, car 3 césariennes)!
    Durant ma lecture, j’avais l’impression d’être à tes côtés et de vivre avec toi, ce magnifique moment.
    El hamdoulillah, ton accouchement à domicile s’est bien déroulé, en plus il a l’air d’être à l’image et à la hauteur de tes souhaits.
    Que Dieu protège et prenne soins de ta petite famille, inch’Allah !
    Enormes bisous et à très bientôt, inch’Allah !
    Sohade

  13. lounath · février 12, 2009

    coucou !!!
    ouah ! quel récit, il est super beau, qua d’émotion…toutes mes félicitations pour ce nouveau né….pleins de bonheur pour toi et ton mari et tes 2 fils.
    gros bisous ma belle !!
    Nath et Louis

  14. truiss · février 12, 2009

    Je renouvelle ici mes félicitations je suis vraiment heureuse , si heureuse que ça se soit passé comme ça! Il n’y a pas de hasard mais ça tu le sais hein?
    On dirait que tu as eu le beurre et l’argent du beurre! Et même le sourire de la crémière! Un accouchement à domicile mieux que dans tes rêves suivi d’un séjour 4 étoiles en mater pour te reposer (parce que bon hein, ça a ça de bon aussi la maternité!)!

    J’ai chouiné comme une madeleine en te lisant, tes deux accouchements m’auront émue aux larmes : le premier de tristesse et le second de joie!

    Je t’admire beaucoup pour la force que tu as! Je sais que tu pense avoir été animée par la peur, moi je sais que ce n’est pas seulement ça 😉

    gros bisous à toute la famille!!! J’aimerai bien voir d’autres photo de ton petit trésor!

  15. mamancath · février 13, 2009

    toute une jolie histoire remplie d’amour et d’émotions, salwa une vraie heroine, plein de courage, et dis elyes
    un bb très très rapide
    voeux de prospérité au merveilleux tit bb
    un gros gros bisoux abdou waoh un grand frère
    bonne santé à toi salwa
    et à Hichem que dire le bonheur est apporté
    amitié catherine

  16. StephDuChili · février 21, 2009

    Salwa,
    ton récit m’a fait pleurer… les deux… pour différentes raisons.
    Je te souhaite tout le bonheur du monde dans votre nouvelle vie à quatre

  17. Oum Adam · février 25, 2009

    As Salam aleikoum ma soeur,
    Je suis ton blog depuis quelques temps déjà mais je n’avais jamais laissé de commentaires jusque-là! Toutes mes félicitations pour cette merveilleuse naissance à la maison! Dieu t’a fait là un très beau cadeau, qu’Il te protège toi et ta petite famille!
    Moi aussi je suis une française convertie (depuis le dernier Ramadan macha Allah!), mon mari est palestinien, nous vivons à Jérusalem Est et mon fils qui a 15 mois est aussi né à la maison, en France. J’espère que ce sera le cas pour le deuxième quand le moment sera venu!
    Bonne continuation…

  18. Nàn · février 26, 2009

    quel beau récit et de fait un beau cadeau à tes fils… tu peux penser que c’est une belle page de ta vie qui s’est déroulée là… je te remercie de me l’avoir fait partager ! car ce n’est pas commun pour une mère de vivre l’instantanéité de l’arrivée de sa descendance!
    Pour la petite anecdote: je n’ai pas été paniquée… juste à l’écoute et attentive aux étapes qui suivaient la naissance voulant avant tout préserver l’intimité indispensable de ce moment unique que vous avez partagé en famille..
    Caresses et pensées affectueuses de ta mère à toi et aux tiens!!!

  19. mathmax · février 26, 2009

    Magnifique
    Je suis heureuse que tu es eu un aussi bel accouchement!
    Je ne sais pas si finalement tu es venu sur Toulouse mais je te souhaite beaucoup de bonheur
    Et Felicitation.
    fred

  20. salwa · février 27, 2009

    Tant et tant de commentaires chaque jours sur mon blog.
    Par des connaissances, des amies, et même des inconnues. Tellement de choses, et de pensées affectueuses.
    Merci à vous toutes…
    Je vous ai peut-être émue, une chose est sûre, vous, vous m’avez toutes émues par vos si beaux messages!!

    Maman, merci à toi!!

  21. Sofia · février 27, 2009

    Salam Alikoum à Toutes,

    Mabrouk Alikoum, MashAllah, tu as une très belle famille. Je vous souhaite à tous d’être heureux et en bonne santé sous la protection d’Allah et encore toutes mes félicitations.

  22. alexandra · mars 1, 2009

    bonjour je suis en pleine mise à jour de blog,
    je fait du nocturne j’ai fait une superbe sieste (sourire)
    Je ne sais pas si tu te souvient mais j’avais été tagué
    et tu avait fait partie de mon tag
    comme je connais pas mal de femmes sur la toile
    je ne sais plus trop ou j’en suis j’essaie de prévenir tout le monde
    ce qui n’est pas une tâche simple (sourire)
    Voilà donc le lien de mon nouveau blog :
    http://mereaufoyer-exprimetoi.fr/mereaufoyer/
    et le lien du tag en question pour que tu te souvienne:
    http://mereaufoyer-exprimetoi.fr/mereaufoyer/?p=565
    Gros bisous n’hésite pas à me faire savoir que tu est passé c’est toujours plus rassurant
    comme quoi le mot est bien placé .
    je suis contente pour ton loulou (sourire)

  23. Vanille · mars 3, 2009

    Coucou
    On ne se connaît pas, j’ai eu le lien vers ton blog par MM et bref, pour une fois je sors de mon sous-marin pour te féliciter pour la naissance de ton petit bout, c’est génial que tu peux ai pu avoir ce que tu souhaitais, c’est un magnifique acte manqué cet accouchement 🙂
    Et deux frères c’est vraiment génial, je te souhaite plein de bonheur pour la suite !

  24. Thorn · mars 4, 2009

    « ’avais lu tellement de récit où les pompiers réchauffaient les bébés avec des sèches-cheveux, que je me préparais à mordre… »

    Je suis morte de rire devant mon écran.
    C’est génial, cette naissance, j’en suis tellement heureuse pour toi !
    Et les photos des deux frères sont adorables…

    Bonne continuation à vous 4…

  25. Snana · avril 21, 2009

    Quelle merveille !! Tu as donné corps à ton rêve !!
    Je découvre à peine ton blog, et je suis tout à fait ravie d’avoir atterri chez toi 🙂
    Je reviendrai!

    Snana

  26. Krol32 · mai 14, 2009

    quel merveilleux récit…j’en suis toute tourneboulée…c’est magique, j’ai eu l’impression d’y être…

  27. sevmodel · septembre 30, 2009

    j’ai les larmes aux yeux, cet accouchement est magique, et Mach’Allah tes enfants sont magnifiques!
    Je te souhaite une petite fille pour agrandir ta famille, boussek

  28. Rajaa · décembre 24, 2009

    En te lisant, jai pas pu empêcher mes larmes, tu es vraiment courageuse MashaAllah.. c’est magique d’etre maman soubhanallah

  29. Pingback: maison dieu
  30. Self Storage Manchester · janvier 4, 2011

    How long do you spend a day coming up with stuff like this?

  31. dzmaman · avril 19, 2013

    Que du bonheur quoi, avec 4 ans de retard je te dit toutes félicitations pour cette accouchement exceptionnel wallah j’en ai rarement entendu de plus émouvant. On dit souvent que le deuxième accouchement est plus rapide que le premier je souhaite que sa se passe ainsi pour moi. Pour l’anecdote pour ma part ma mere a accouché à la maison en 1985 et sans séjour à l’hôpital, elle m’en parlais souvent quand j’étais plus jeune. C’est vraiment une belle chose pour toi on va dire la3kouba pour bb 4 inchallah
    Bisou ma jolie et embrasse tes trois petits anges.

    • Salwa · avril 19, 2013

      Oh oui, ça a été tellement magnifique, que je l’ai revécu pour ma troisième 🙂 El Hamdoulilleh 😉

  32. mamaours · mai 11, 2013

    Et ce coup-ci tu m’as fait pleuré ^^ Bravo pour cet accouchement !

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s