Life Story ou le danger d’internet.

Je le sentais depuis un petit bout de temps… Pas pour rien que je me suis d’abord désinscrite du fameux « Facebook »… On est de plus en plus à faire cette « désinscription ». Pas pour rien. Je sens que le vent tourne.

Certaines prennent mes blogs comme des endroits où je viendrai raconter le moindre de mes gestes de la journée, de ce que j’ai décidé pour la suite. Un peu, comme… pour suivre ma vie.

Voilà, internet, c’est devenu ça… On sait tout de l’autre virtuel, sauf son visage, ou tout juste représenté par une photographie. Il faudrait qu’on soit au courant des moindres détails de la vie de l’autre. Il n’y a plus de limites, si l’autre n’en parle pas… On pose soi-même la question.

Je suis une forumeuse accroc. Mais il y a deux-trois trucs qui me dérangent… C’est que ça peut toujours finir par déraper… Je viens y relater des expériences vécues avec mes gamins, mes grossesses, ma santé, pour rassurer d’autres qui vivent ce que je connais déjà… Je viens y délirer, faire des amies, discuter de tout et de rien. Et c’est peut être là que le bas-blesse.

On se sent quasiment obligé de raconter notre vie. Ce qu’on a fait, ce qu’on a décidé, si c’est une fille ou un garçon qu’on attend, les prénoms qu’on a choisi… Et si on veut rien dire, on se prend des remarques… Bien souvent, gentilles… Mais peu gardent leur intimité… Surtout dans les blogs, surtout dans les forums…

Bon ou mauvais, chacun y voit midi à sa porte. Moi, ça me fait peur.

J’ai fait un article, il y a peu de temps, sur mes états-d’âme… Qu’importe au monde virtuel, si j’ai décidé ou non de faire mes prises de sang? Qu’importe à vous, qui ne me connaissez pas, la décision que je prends vis-à-vis de la façon dont je suis ma grossesse? Qu’importe au fond de vous?

Eh oui… Peut être que les hormones en ébullition me font réagir…

Je n’ai rien à justifier, rien à dire. Mon blog n’est pas là pour suivre les aventures périlleuses de Salwa et savoir les moindres secondes écoulées… Mon blog est là, pour me permettre de m’évader… De crier ce que je veux crier… D’écrire ce que j’ai sur le coeur. ça va pas plus loin.

Si tu prends du plaisir à me lire, tant mieux… ça fait toujours quelque chose de savoir que ça plait… mais j’aime pas les questions indiscrètes. S’il y a des choses dont je ne parle pas… C’est que je ne veux pas en parler. C’est que je ne vois pas le besoin d’en parler. Je ne me suis pas inscrite à Loft Story, version virtuel…

C’est à la mode d’écrire le moindre de ses dérangement intestinaux en statut de facebook ou MSN… Moi, sincérement, ça m’a vite saoulé…

Publicités

9 commentaires

  1. cleanettte · juillet 8, 2010

    😉 Je comprends bien ce qui t’agasse. C’est vrai que sur le net on donne un doigt et on a parfois l’impression qu’il faudrait donner le bras entier pour satisfaires certaines (c’est plutôt des femmes en général 😉 ) C’est vrai que certaines racontent tout et c’est leur droit mais qu’elles n’exigent pas des autres d’en faire autant ou alors elles n’ont qu’à monter leur petit forum privé ou tout le monde se dit absolument tout.
    Bref on peut quand même avoir des relations amicales, enrichissantes et courtoises sur le net tout en préservant sa liberté de parole.

  2. salwa · juillet 8, 2010

    Merci Cleanettte 🙂

  3. Manon · juillet 8, 2010

    Moi je te connais, en vrai de vrai… alors blog ou pas blog, facebook ou pas facebook… m’en fiche 🙂
    Le principal c’est la relation que tu as avec les gens.. la vraie relation.. pas celle dernière ton écran…
    bisous salwa, prends soin de toi !

  4. salwa · juillet 8, 2010

    Manon, oui, effectivement… et je fais encore la différence, ouf!!!!
    Bisous à toi, et à tes loulous, ma belle!!

  5. Coline · juillet 8, 2010

    .+1000000
    Bises à toi et tes bébés!

  6. Michelle · juillet 10, 2010

    Hello ma belle,
    moi je passe juste te faire un ptit coucou !!
    et j’en profite (si tu permets !) pr faire un ti coucou à Manon aussi !
    je suis allée voir le site BD dont tu m’as donné le lien
    merci c’est génial !!
    et sache que moi je pense à toi à chaque fois que je mange une glace aussi ! hihi
    BISOUS

  7. anne V · juillet 12, 2010

    pour ton information et ta richesse littéraire je te donne la signification de l’expression « C’est là que le bât blesse »

    L’expression apparaît dès le milieu du XVe siècle en référence aux bâts que l’on posait sur le dos des mulets et sur lesquels on accrochait les charges qu’ils transportaient. Ainsi, les bêtes dont le bât était mal fixé ou trop chargé avaient des plaies qui les faisaient souffrir. Dire « C’est là que le bât blesse » revient donc à dire que l’on a trouvé la cause d’une souffrance (psychologique en général), ou le point sensible d’une personne.

    fais en bon usage et continue d’écrire , j’adore !!!!
    MMN

  8. anne V · juillet 12, 2010

    bisous et caresses à tous !

  9. Salwa · juillet 12, 2010

    héhé… À part une faute d´orthographe, je l´ai quand même utilisé à bon escient 😉
    Merci Maman.

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s