Habiba, ou l’injustice…

Ca tombe comme ça… Un lien, qui tourne, on ne sait plus trop si c’est une blague, une mauvaise blague ou pas.
Je ne vais pas réécrire l’histoire. Je ne fais qu’un lamentable copier-coller… Mais en lisant, vous comprendrez vite pourquoi ça me touche…

Le 31 mai dernier, Habiba, une maman marocaine vivant à Madrid s’est vue séparée brutalement de son enfant sans son consentement au motif qu’elle l’allaitait.
Habiba vivait avec sa fille de 15 mois dans un lieu d’accueil mère-enfant du type PMI à Instituto Madrileño del Menor y la Familia (IMMF).

Ce 31 mai, elle laisse, comme à son habitude, son enfant à la garderie. Elle sera informée plus tard qu’elle ne pourra plus le revoir.
Dans la presse, ultérieurement, des informations anonymes sensées provenir de l’IMMF préciseraient que l’enfant a été emmené dans un centre de psychothérapie parce que sa maman était violente.

Choquée par cette situation, la fondation Raices a pris en charge immédiatement Habiba et s’est chargée de lui faire faire des évaluations psychiatriques.

Le psychiatre et le psychologue qui ont évalué Habiba affirment que Habiba « est une mère aimante et sensible, qui est attachée sainement à son fils. »
« Il est évident que cette séparation est très stressante pour le nourrisson et je peux prédire les symptômes de la détresse psychique et émotionnelle si le lien physique n’est pas immédiatement rétabli. »

« L’évaluation psychiatrique d’Habiba révèle qu’elle ne souffre pas de troubles psychiatriques et qu’elle ne se drogue pas. C’est une femme compétente, aimante qui maintenant souffre énormément d’avoir été séparée brutalement de son enfant ».

« En tant que pédopsychiatre je sais que séparer un enfant de 15 mois brutalement de sa mère, de le transférer dans un établissement où il ne connait personne peut causer des sérieux traumatismes psychologiques. Il faut que mère et enfant se retrouvent. »

Physiquement, Habiba souffrait d’engorgement, une mastite se développait. Après beaucoup d’insistances, l’IMMF a accepté que sa mère puisse tirer son lait afin qu’il soit transmis à son fils, mais sans garantie qu’il ne le prenne puisque cette institution interdit l’allaitement dans tous ses foyers.

Interdiction de l’allaitement qui est en complète contradiction avec les directives de l’Espagne qui soutient clairement toutes campagnes d’allaitement…

Manifestement, l’IMMF n’est pas au clair avec ce motif de séparation. Car dès les premières protestations, elle s’est défendue en précisant que ce n’est pas l’allaitement qui les a conduit à séparer la mère et l’enfant, que la garde a été retirée temporairement et que le cas sera réévalué ultérieurement. Était-ce seulement une raison pour procéder à la séparation aussi brutalement ? Par ailleurs les évaluations psychiatriques de cette mère sont très positives…

Le 4 juin dernier, le Dr Olza, psychiatre, qui prend en charge Habiba a décidé d’ouvrir un groupe Facebook pour soutenir Habiba qui compte à l’heure où ce billet est écrit déjà 4426 membres.
Une pétition publique est également disponible ici.

Depuis, un accord a été passé pour qu’Habiba puisse voir son enfant une heure par semaine à condition qu’elle ne l’allaite pas.

De sa première rencontre, Habiba dira :
« Ma petite fille n’était plus l’enfant que je connaissais, elle ne voulait même plus me regarder, elle a perdu un demi kilo, a l’air très mince, avait des cernes sous les yeux et a commencé a pleurer quand je l’ai prise dans mes bras. Puis elle s’est arrêtée, comme i elle n’avait plus la force physique de pleurer, elle ne ressemblait pas à ma fille, elle ressemblait à un enfant mort, une poupée ».

Le Dr Olza, furieux, explique que les réactions de l’enfant étaient totalement prévisibles. D’un regard extérieur on aurait pu en conclure que cette attitude de l’enfant prouvait que Habiba était une mauvaise mère pour son enfant, mais il en est rien. Au contraire cette réaction prouve que l’enfant a énormément souffert de la séparation et qu’il a ressenti un profond sentiment d’abandon.

Merci de diffuser cette information au plus grand nombre, merci de soutenir Habiba en vous connectant au groupe Facebook espagnol ou celui-ci qui est international.

Par soutien, vous pouvez afficher ce logo :

Publicités

5 commentaires

  1. oum abchouchette · juin 11, 2011

    oooh punaise c’est trop triiiste 😦

  2. Manon · juin 11, 2011

    je n’étais pas du tout au courant 😦

  3. naturecolo · juin 13, 2011

    si ça c’est pas du pur délire! je suis indignée et outrée

  4. "Nana" de Meryem Mamande Lucille-Salwa · juin 14, 2011

    je ne comprends pas tout dans cet exposé (Habiba est elle majeure? que se passe t il au niveau de sa famille d’origine? y a t il conflit? comment peut on accuser une femme de violence et lui reprocher d’allaiter son enfant???… ) et surtout je ne vois pas comment cette femme n’a pas plus de soutien pour faire valoir ses droits d’être humain de femme et de mère… quid des droits de l’omme et de la femme en Espagne? et cuex de l’enfant??? et que font les autorités citoyennes de base: mairie , puéricultrices, assistantes sociaux? ne me dites pas qu’il n’y a aucun soutien de ces institutions et que seule la parole psy compte!
    il y a de quoi prendre les armes, là ,non? je suis à côté de la plaque??? encore une chose: le groupe facebook va t il vraiment faire revenir l’enfant dans les bras de sa mère??? ne vaudrait il mieux pas faire des démarches concrètes en justice pour abus de pouvoir sur une personne en situation difficile??? bref, c’est trop pour moi , je suis écoeurée de tant de haine envers des êtres en devenir… quel gâchis!

  5. salwa · juin 14, 2011

    Je ne sais pas non plus ce qu’il faut faire.
    Peut être qu’avec la pétition, on arrivera à amasser assez de signature pour que ça bouge en justice… Je ne sais pas.
    On se sent impuissant dans ces cas-là. Qu’elle soit majeure ou non, Habiba, n’est pas le problème… Qu’un enfant soit retiré de sa mère, c’est bien ça le problème… (surtout pour un pretexte aussi… FUTILE!)

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s