Bruno

Prénom familier qui résonne bizarrement à mes oreilles.
Je me souviens avoir rigolé quand j’ai entendu une de mes amies, en Tunisie qui appelait son chat ainsi. Un bon gros matou bien nourri… Les chats adoptés sont rares, par là-bas. Bruno. J’avais ri, et lui avait dit que mon père s’appelait Bruno.
Quel drôle de prénom, pour un gamin blond…

Suis-je égoïste? Une mauvaise fille? Je l’oublie souvent… Peut être par rancune, peut être parce que j’ai toujours trouvé qu’il avait été égoïste lui aussi…

J’ai fait rapidement le deuil de sa mort. Etrange… Mais je lui en ai toujours voulu, allant jusqu’à me dire, que c’est sûrement mieux qu’il soit mort, qu’il n’aurait jamais accepté.

Je ne me souviens plus de lui. Ni de son visage. Ni de sa voix… Et je n’en suis pas plus triste que ça. Pourtant, je l’aimais mon père. Je ne pourrai jamais dire le contraire. Même si je ne le voyais pas vraiment comme un père. Mais peut être plus comme un grand frère… Un gamin avec qui faire des bêtises. Je l’aimais, oui… Mais alors pourquoi?

Ma mère m’a dit, il n’y a pas longtemps que c’est « dommage » qu’il ne soit pas là pour me voir… Voir celle que je suis devenue. Ma mère a compris mon bonheur, mon bien être, ma vie d’aujourd’hui. Sans jugement, sans a priori… Comme je suis… Je lui ai répondu que c’est mieux ainsi qu’il ne soit pas là… Il m’aurait peut être mis des bâtons dans les roues…

C’est ce que je dis, bien souvent. Mais est-ce vrai?
Aujourd’hui, je me sens coupable de penser mal de lui, alors que je ne le connais que si peu…
Oui, très peu. Il a décidé de sa mort, alors que je n’étais encore qu’une enfant… Je n’avais jamais approfondi des sujets de discussion intéressant avec lui. Je ne connaissais aucune de ses positions, sur les choses qui me passionnent aujourd’hui… je ne le connais pas…

Il m’a câliné, il m’a bichonné, il m’a gâté, quand j’étais petite, et m’a presque jamais engueulé… Mais je ne le connais pas.

Peut être aurait-il eu soif d’apprendre à me connaître comme je suis??

Mais bon… Là, n’est pas la question. Il n’est plus, et c’est ainsi… Mais je me sens un peu bizarre de me rendre enfin compte, que je ne pense presque plus à lui…

Il y a bien la date du 19 Novembre, qui reste un jour noir dans ma mémoire. Mais je me lève juste le matin, en me disant « aujourd’hui, ça fait 14 ans, qu’il est mort… », et je passe à la suite.

14 années qu’il est parti. Qu’il a décidé de sauter de cette fenêtre… Drôle de décision, lâche et sans valeur, qui l’a fait descendre dans mon estime…
Je ne suis pas quelqu’un de fermée, mais certainement pas assez ouverte sur cette question… Admettre de se donner soi-même la mort, quand on sent la valeur de sa vie… Quand on a des enfants… mais comment… comment…????

Papa…

Publicités

7 commentaires

  1. naturecolo · décembre 16, 2011

    pour nous, les femmes, les relations avec nos pères sont si compliquées….
    c’est dur de perdre un être cher de cette façon et si tôt…
    toutes mes pensées vont vers toi, gros bisous

  2. Malory · décembre 18, 2011

    Je parlais du suicide avec mon homme car il lisait des statistiques sur ça sur le net… C’était dit que c’était plus les hommes que les femmes. J’ai répondu à ça et tout de suite « normal les hommes sont des lâches », Gaëtan a juste répondu que « vous les femmes vous faite pas ou moins car VOUS vous pensez aux enfants, vous vous pouvez pas laisser vos enfants vous pensez toujours à eux avant de faire un truc. Pas NOUS. »

    Je pense qu’il y a une part de vrai, mais tout les hommes ne sont pas non plus comme ça… Il devait avoir ses raisons que toi petite tu ne pouvais pas comprendre, ou que ça t’aurai semblais si futile…

    Je suis assez arrêté sur le sujet, même si plus jeune j’y ai pensé à des moment « dure » de ma vie, je me suis toujours dit que c’était pas à moi, nous de choisir le jour de notre mort …

    Je pense à toi. Bisous

  3. maryam mimi · janvier 1, 2012

    pleins de pensées pour toi…

  4. annankha · janvier 5, 2012

    toujours avide de te lire via ce blog, je comprends ta position et pourtant je suis intimement convaincue que sa présence vibre encore et toujours puisque tu es faite de lui ( comme ta sœur)

    en avançant en âge je suis encline à croire que l’âme des êtres chers sont plus sages que la représentation humaine et terrestre de ce fut leur passage ici bas .
    Donc j' »échange » mentalement avec celui qui à fait que tu es là (idem pour Malou) en lui demandant de bien vouloir faire en sorte que les épreuves se dépassent une à une pour chacune et que la vie que nous avons tant aimée donner soit de la couleur et de l’intensité qui nous animait alors…

    le temps est merveilleux lorsqu’il n’efface pas les moments les plus forts et les plus doux!

    Plus tard j’en suis sûre des images, des sons et des sensations te reviendront le concernant.
    Les moments de bonheur avec sont juste endormis !

    Je t’aime et lui aussi à cet instant sous quelques « forme », « apparence », sensation » que se soit! et quelles qu’auraient pu être ses positions de son vivant sur tes choix, IL N’AURAIT PAS RÉSISTÉ A LA FLOPÉE DE BOUTS DE CHOUX que tu sais si bien faire (avec Hichem quand même!!!)

    ne t’alourdis plus des émotions négatives de ce qu’il a choisi de faire dans un moment d’intense perdition morale et psychologique, VIS ce que tu SOUHAITES à l’évocation de sa personne (en clair : GARDE QUE LE BON!!!!)
    bises affectueuses de ta maman.

  5. Malory · janvier 8, 2012

    C’est beau se que ta maman dit 😀

  6. Salwa · janvier 13, 2012

    toujours avide de te lire via ce blog, je comprends ta position et pourtant je suis intimement convaincue que sa présence vibre encore et toujours puisque tu es faite de lui ( comme ta sœur)

    en avançant en âge je suis encline à croire que l’âme des êtres chers sont plus sages que la représentation humaine et terrestre de ce fut leur passage ici bas .
    Donc j’”échange” mentalement avec celui qui à fait que tu es là (idem pour Malou) en lui demandant de bien vouloir faire en sorte que les épreuves se dépassent une à une pour chacune et que la vie que nous avons tant aimée donner soit de la couleur et de l’intensité qui nous animait alors…

    le temps est merveilleux lorsqu’il n’efface pas les moments les plus forts et les plus doux!

    Plus tard j’en suis sûre des images, des sons et des sensations te reviendront le concernant.
    Les moments de bonheur avec sont juste endormis !

    Je t’aime et lui aussi à cet instant sous quelques “forme”, “apparence”, sensation” que se soit! et quelles qu’auraient pu être ses positions de son vivant sur tes choix, IL N’AURAIT PAS RÉSISTÉ A LA FLOPÉE DE BOUTS DE CHOUX que tu sais si bien faire (avec Hichem quand même!!!)

    ne t’alourdis plus des émotions négatives de ce qu’il a choisi de faire dans un moment d’intense perdition morale et psychologique, VIS ce que tu SOUHAITES à l’évocation de sa personne (en clair : GARDE QUE LE BON!!!!)
    bises affectueuses de ta maman.

    Merci Maman…
    Je te reconnais tellement dans ses paroles 🙂

    Tu mérites quand même que je te fasse un article, un vrai de vrai,non???
    ça se mûrit… ça se mûrit…
    Je t’aime.

  7. annankha · janvier 19, 2012

    hou la la la un article sur moi …. cela résumera t il le caractère????
    muris muris mais ne te perd pas !!!
    Bisous
    Maman

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s