Jasmin qui pousse

Quand je te vois, toute menue, à la main de ton grand frère. Je t’observe chancelante, tes boucles dans le vent. Tu me fascines. Belle. Je replonge dans le passé, il y a un an. Il y a un an, tu n’avais que deux mois. Comment le temps ait pu filer si vite? Il y a un an, quand je sortais, tu étais lovée contre moi, et tu t’endormais. Aujourd’hui, tu n’as qu’une hâte, que je détache ce morceau de tissus qui nous relie toujours, et que je te laisse vagabonder. Un peu sur tes jambes encore fragile, beaucoup à quatre pattes…
Tu découvres. Tu rigoles aux chatouillis de l’herbe sur ton visage. Tu cherches d’où vient ce chant d’oiseaux si doux. Tu t’extasies devant les enfants plus grand. Mais tu es déjà si grande, Mash’Allah!
Il y a un an, je croyais que ça allait durer toujours… Aujourd’hui, je peux à nouveau marcher sans avoir rien à porter. Je me sens vide. Et fière.
Mon brin de Jasmin, qui pousse si vite, si vite…
Tu discutes, tu chantes, et même si on ne comprend pas, je me laisse bercer par ta voix. Tes sourires malicieux, tes mimiques rigolotes… Tes demandes insistantes auprès de ton grand-frère.
Je t’aime mon Jasmin. Je t’aime…
Mon Jasmin qui pousse…

Publicités

Un commentaire

  1. naturecolo · mars 28, 2012

    quelle bouille de coquine!

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s