Volupté tunisienne

Sur un coup de tête, ils avaient pris le  « bac » qui les ramèneraient pendant quelques temps sur leur île. Cette île magnifique qu’ils chérissaient dans leur coeur. Le calme pour échapper à la tempête de la ville dans laquelle ils vivaient. L’air pur pour se changer de l’air chargé en pollution. Et la mer, turquoise, tout autour. Les vagues formées par le bateau, avec le bruit du moteur et des passagers agglutinés sur le pont, par la chaleur.

Au loin, la forme blanche de la première mosquée se découpe dans l’horizon. Vision de bonheur, de paix, d’accalmie. Devant ce paysage comment imaginer que d’autres souffrent, et vivent des choses atroces. Tout a l’air si paisible, si doux, si naturel. Comment ne pas apprécier ce paysage.

Ses mains sur la rambarde du bateau, elle laissait le vent caresser son visage et faire claquer le pan de son voile. Elle admirait le paysage, et laissa tomber dans l’eau le dernier objet qui la reliait à son passé ; une petite montre, offerte par une personne chère. Symbole. Fini. A Dieu.

Elle tourne son visage vers son jeune époux, son choix avait été le bon, son coeur s’emballe à chaque fois qu’elle le regarde. Oui son choix était inévitablement le bon. Leurs coeurs à l’unisson s’en allaient à Kerkennah pour renouer avec leur besoin de vide et de sérénité. Juste pour s’échapper. 

L’odeur de la mer, le cri des mouettes cherchant le poisson. Au loin, les filets des pêcheurs. Et enfin le bruit retentissant du bateau, signalant son arrivée au port de Sidi Youssef. La mosquée face à eux, et la mer à perte de vue.

Plus tard, dans le taxi qui les ramènera à Al Attaya, à l’autre extrêmité de lîle, elle regardera avec plaisir, les kilomètres de désert défilant devant eux. Les palmiers à perte de vue, et le sable. La mer de l’autre côté… Et entre, cette petite route cabossée où roule trop vite, ce taxi. Ce n’est même pas un taxi, c’est un transporter, pour mettre plus de passagers. L’ambiance est tunisienne, conviviale, tout le monde parle et rigole. Les hommes commentent le dernier match de foot, les femmes parlent de leurs enfants. Et elle, elle regarde par la fenêtre. C’est ici qu’elle veut vivre. Il n’y a rien, mais il y a tout : la nature à perte de vue, la simplicité, la douceur. 

A Kerkennah, mon amour.

Publicités

12 commentaires

  1. Oumou Shemsedine · mai 24, 2012

    Salam aleykoum,

    Comme tu me donnes envie ma Soeur, nous qui avons tellement envie de quitter ce pays bi iznillah. Un endroit avec du rien mais qui contient tout et non un endroit qui contient tout mais qui contient rien du bien d’Allah.

    • salwammm · mai 25, 2012

      salam alaykom

      Dieu est Grand. Je crois qu’on peut trouver des sentiments similaires ici aussi 😉
      J’en suis convaincue 🙂

  2. Azhar · mai 24, 2012

    Aaaaaah ! Que ca fait rever… Jai les memes sensations lorsque je me rend au maroc.
    Mais qu ‘ est ce qui fait que tu es revenue ma belle ?
    Es tu rentree avant les evenements ?
    Bises.

    • salwammm · mai 25, 2012

      Je n’ai jamais habité à Kerkennah 😉

      • Azhar · mai 25, 2012

        Oui mais je parlais de la tunisie de maniere generale….

  3. dibahr · mai 25, 2012

    pas mal la dédicasse, je m’y attendais pas lol !!! quel courage tu avais ma soeur, je vous souhaite vraiment que du bonheur.

    • salwammm · mai 25, 2012

      j’aurai pourtant juré que tu avais oublié…

    • salwammm · mai 25, 2012

      En tout cas, que du bonheur pour vous également… 🙂
      A Dieu 😉

  4. Oum Zakaria · juin 3, 2012

    Salam Alaykoum Salwa

    J’attends ton mail Inch Allah qui nous permettra de continuer la discussion sur LLL, et aussi de me présenter, une autre fanatéhèm…
    Les photos de cet article sont très jolies et pleine de douceur, de sérénité, un appel au voyage !

    Bon après-midi à toi et toute ta petite famille

  5. yeude · juillet 25, 2012

    Salaam aleykoum,

    Très beau billet MashaAllah ! J’espère pouvoir y aller un jour inshaAllah.

    Bises

    • Salwa · juillet 25, 2012

      Inch’Allah 🙂 J’attendrais un très joli post, alors 🙂

  6. Sinegre Morgane · novembre 8, 2012

    Oh que c’est beau et que ça donne envie!
    c’est ça…une vie humble, une vie où sont valorisées les choses essentielles et non les futilités matérialiste… j’ai hâte de partir moi aussi, bientôt incha’allah.

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s