Charge d’une âme

J’ai, je l’ai déjà dit, une belle-famille en or, el hamdoulilleh. Que Dieu les garde, les guide dans le droit chemin et les fasse entrer dans son Paradis.

Ma belle-soeur en particulier mérite une attention spéciale. C’est une femme qui a subi beaucoup de choses, alors qu’elle n’est pas si âgée que ça, et son lot d’épreuve est déjà bien grand. Et pourtant, c’est elle qui me répétait sans cesse : « Dieu ne charge pas une âme plus qu’elle ne peut supporter. » C’est une de ces phrases qui deviennent des phrases-clé et que tu gardes au fond de toi pour les périodes plus ou moins difficile.

Ainsi elle me revient en mémoire, alors que nous sommes dans cette période de jeûne, et que beaucoup de personne me questionnent à propos de certaines conditions du jeûne.

J’aborderai très rapidement les cas des personnes exemptes de jeûne. MAIS, mon texte n’est pas une référence islamique, il est là à titre d’information et afin d’éclaircir certains points obscures pour des personnes peu habituées aux règles du jeûne. Par cet article, je veux également montrer que l’Islam n’est pas une religion stricte et difficile comme on tend à le penser. (Si vous souhaitez des références islamiques sur la façon comment procéder en cas de non-observation du jeûne, je vous propose de contacter des personnes ayant autorité en matière islamique.)

Ainsi, plusieurs catégories de personnes ne sont pas tenues de jeûner pendant le mois Saint.

Les enfants impubères, en premier lieu. Bien sûr, cela peut paraître une évidence, mais c’est une question qui revient souvent. Il arrive que des adolescents encore impubères commencent le jeûne, pour essayer ou pour s’entraîner les années à venir. Mais les enfants dans l’enfance, non. Ils sont en pleine croissance et le jeûne pourrait leur causer des soucis.

Les personnes malades qui craignent une aggravation de leur état de santé ou qui ont un traitement lourd et obligatoire à prendre. Ce cas doit être pris « avec des pincettes », il faut craindre pour sa santé si le traitement est arrêté ou retardé à la nuit (je pense notamment aux diabétiques insulino-dépendants, entre autre…)

Les personnes qui voyagent. En notant que c’est un voyage assez long (certains disent entre 70 et 80 kms de leur domicile), et que le but du voyage, n’a évidement rien d’illicite. Il faut aussi, dans la mesure du possible raccourcir au maximum ou s’établir à un endroit, afin de pouvoir continuer le jeûne, après la durée du voyage.

Les femmes enceintes et celles qui allaitent, sont également excusées. Là encore, comme le malade, si elles craignent un mal quelconque pour elles et/ou pour le bébé. C’est évidement du cas-par-cas, et suivant ce que l’on peut supporter. Beaucoup de femmes enceintes ou allaitantes jeûnent quand même le mois de Ramadan, car dans nos pays où nous ne sommes pas sous-nourris, les risques sont faibles. Il y a cependant quelques petites règles à suivre pour que le foetus ou le nouveau-né ait tous les apports nécessaires.

Et enfin, les personnes âgées, qui sont à bout de force, où celles qui semblent être en toute fin de vie.

(Vous pouvez en apprendre plus par ici)

Et voilà pourquoi la phrase de ma belle-soeur prend tout son sens.

Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur. Seigneur! Ne nous charge pas d’un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles.  (Sourate 2, Al Baqara, verset 286)

Suivant les cas de non-observation du jeûne, il y a une compensation à donner.

Publicités

6 commentaires

  1. nadinbox · juillet 25, 2012

    Je suis ravie de découvrir et de mieux comprendre l’Islam via ton blog. Je ne connaissais pas ces particularités du jeûne.

    • Salwa · juillet 25, 2012

      Heureuse alors de mon côté, car c’est mon intention 🙂
      Rendre accessible l’islam à toutes 🙂
      Juste pour la compréhension de notre religion (qui a souvent mauvaise réputation)

  2. Oumou Shemsedine · juillet 25, 2012

    Salam aleykoum wa ramatullah,

    Ma soeur est-ce que tu pourrais m’éclairer sur les règles/astuces à suivre pour les femmes enceintes ou allaitantes ? Jazah Allah khir,
    Bon jeune,

    • Salwa · juillet 25, 2012

      Salam Alaykom oukhti,

      Je ne suis pas nutrioniste lol, cependant je sais que les femmes enceintes et allaitantes doivent boire beaucoup d’eau, au moment de la rupture du jeûne et au moment de commencer le jeûne. Pour palier aux besoin en eau (liquide amniotique ou lait maternel). Après, je sais qu’il y a des règles plus précises, que je ne connais pas bien (éviter de manger trop gras, trop sucré, surtout pour les femmes enceintes… mais pour tout le monde, au final).
      Si tu as besoin de bons conseils, je te conseille de contacter cette soeur , sur son blog : http://oummi-bio.over-blog.com/
      Inch’Allah, tu auras de meilleurs conseils que les miens 🙂

      • Oumou Shemsedine · juillet 25, 2012

        Merci beaucoup Oukthie, je vais aller regarder.

  3. Malory · juillet 25, 2012

    J’adore la citation !
    Merci encore et encore pour les précisions. J’aime en savoir plus 😉

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s