Le fond et la forme

Close up of lipstick kiss on envelope and pages of notebook forming heart-shapeC’est un sujet que je voulais aborder depuis longtemps… Mais pour bien le comprendre, je crois qu’il faut que j’explique certaines choses sur moi.

Je me souviens d’une amie, qui un jour, m’avait qualifié de « entière ». Quelques jours après, une personne m’a dit « tu es quelqu’un d’entier ». Jusque là, je m’étais toujours demandé ce que ça pouvait bien dire. Je ne comprenais pas le sens de ces paroles. Cela voulait-il dire que j’étais passionnée? A fond dans ce que je faisais? Sûrement.

Mon mari me le dit souvent : quand j’ai un dada, je ne parle plus que de ça.

Ma vie gravite autour de deux découvertes fondamentales pour moi, qui guident toute ma vie : l’Islam et le Maternage. Vous l’aurez compris, forcément. J’ai déjà expliqué que j’avais découvert l’Islam comme une révélation. Je l’ai expliqué dans un autre article comment je n’ai pas choisi le voile. C’est un peu pareil pour tout : je n’ai pas choisi ma vie, el hamdoulilleh, toutes les choses se sont imposées à moi.

Ça s’est imposé, et c’est le fond. Du fond, cela a crée la forme. Je suis voilée pas pour « faire bien » aux yeux de la communauté musulmane. Je ne suis pas voilée pour les autres. On est d’accord.

J’allaite, pas pour « faire bien » aux yeux des mamans maternantes. Je n’allaite pas pour les autres. J’allaite, parce que je ne me voyais pas faire autrement. Parce que le fond a déteint sur la forme. Parce que je ne sais pas faire aller le fond sans la forme. Et je crois que c’est ça, être entière. Le faire, parce qu’on le sent pour soi. Pas pour rentrer dans un moule quelconque.

 

Alors je vois autour de moi, des choses qui m’étonnent. Parce que j’ai été trop naïve de croire que ce que tout le monde fait, le fait par conviction, par foi en leurs actes, et non pas par mimétisme (oui, je l’ai souvent cru…).

Parce que j’ai toujours pensé qu’une femme voilée sera une femme respectueuse des valeurs religieuses. Parce que j’ai cru qu’une mère qui porte en écharpe le fait par soucis de proximité avec son enfant. Alors quand tu entends une femme voilée qui a des discours qui vont à l’encontre de la Religion, ou qu’une mère qui porte en écharpe te dit que tu es incestueuse de dormir avec ton enfant, le choc est d’autant plus fort.

La première fois.

Et puis, tu te dis que finalement, il faut de tout pour faire un monde.

L’autre jour, mon amie Natou dénonçait les « maternantes » qui accumulaient des tonnes de gadgets même bio. Une quantité industriel de porte-bébé tous plus physio-bio les uns que les autres, les bolas aux pseudo-vertus apaisantes, LA nouvelle couche lavable du nouveau coloris qui vient de sortir (y en a déjà 148 sans l’armoire…), etc… Finalement, la société de consommation touche toutes les strates… Même chez celles qui revendiquent vouloir consommer intelligent.

Je ne dis pas que je suis au-dessus de ça. Loin de là. Mais pour moi, le maternage ne s’arrête pas au portage/allaitement long/cododo. Comme pour l’Islam qui ne s’arrête pas quand je range mon tapis de prière.

Il y a des fois où je dérape : je cris avec mes enfants, ou je n’ai pas forcément un caractère adéquat avec ma religion. Il m’arrive souvent d’agir au contraire de ce que je voulais faire. En cela je suis humaine. J’ai déjà abordé ce point, également.

Mais il y a une chose à laquelle je tiens, c’est ma continuelle remise en question. Je suis convaincue que je ne suis pas parfaite, loin de là. Je suis convaincue qu’il m’est toujours possible de mieux faire. Que ce soit dans ma foi religieuse, ou envers mes enfants. Je sais que je ne suis pas au top du topissime.

Alors, régulièrement, je pleure sur mon tapis de prière, que Dieu m’aide à m’élever.

Je suis convaincue que sans Lui, je ne serai pas là où je suis actuellement, et je sais aussi que j’ai entièrement confiance en Lui. Les épreuves se succèdent, et Il n’y a que Lui pour nous secourir.

Il y a peu de temps, j’ai peut-être mal agi avec une soeur. Peut-être. Je ne sais pas. Je ne peux pas le savoir. J’ai été accusée, en tout cas, d’être quelqu’un de méprisable et que je ne connaissais pas ma religion. Ce que je sais, c’est que j’ai agi en douceur, et avec mon coeur.

Il y a peu de temps, j’ai été vu comme une maman sans coeur, parce que je ne défendais pas un projet à première vue « humanitaire », mais qui me semblait être une catastrophe humanitaire, au final. Et de l’avoir dit, j’ai été jugé d’être quelqu’un qui n’avait pas de coeur, et qui était du côté des tortionnaires.

L’entourage s’arrête tellement vite à quelques mots tapés depuis un clavier… Ces accusations m’ont fait plutôt du mal. Parce que ce n’est pas me connaître, bien sûr.

J’ai au fond, des convictions. J’ai autour, des formes.

Des fois, c’est un discordance. D’accord. Mais je ne prends pas mes défauts pour des qualités. Et d’autres fois, ces discordances, n’en sont pas du tout au final…

L’intention est la meilleure des choses. Que Dieu me réforme et me donne plus de sagesse.

Je fais ce que je peux. Je ne suis pas infaillible. Je fais des erreurs… Je cherche à les corriger… Et c’est là que l’on voit que la forme et le fond sont indissociables chez moi…

 

Publicités

7 commentaires

  1. laetitia bouchhioua · novembre 8, 2012

    Je suis tout à fait d’accord avec toi nous ne pouvons être parfait que se sois en tant que femmes, mères, et pratiquantes. Je pense même que si c’etais le cas nous nous enniurions beaucoup, puis il n’y aurais plus de discutions, plus de pardis ou d’enfer rien quoi le monde serais plat. Alors il faut avoir des convictions savoir si tenir et y déroger un peu de temps en temps pour voir que nous ne sommes pas parfait. Et puis je rajouterais même que c’est bien de ne pas tous voir les choses de la même maniee sa permet d’échanger sans forcément chercher a convaincre l’autre de devenir comme nous!!!

  2. khadija · novembre 8, 2012

    Comme je t’envie d’avoir pu faire ce que tu n’as pas choisi ou plutôt ce que Dieu a choisi pour toi…Ton article me parle car je suis en ce moment dans une période de « remise en question « .
    Ah! la naîvté, je suis naîve et le serai toujours car je pense souvent que les gens sont « gentils », honnêtes…et ça me fait mal de voir qu’en fait ils ne le sont pas tous!!!
    Mais bon je me dit que la naîveté c’est aussi une forme d’optimisme…

  3. Oummy Sabiha · novembre 9, 2012

    salam alayki , masha’a LLAH je me retrouve bien dans ton article …
    amine tes do’as …
    qu’ALLAH nous eduque et nous réforme, nous pardonne nos erreurs et nous guide amine …

  4. oum Zakaria · novembre 9, 2012

    Salam Alaykoum, ton article me parle, MachAllah nous avons la capacité de nous repentir et nous réformer, grâce à Son Aide et Sa Miséricorde, qu’Il nous vienne en aide.. Prend soin de « ta continuelle remise en cause » tellement vitale à mes yeux…

  5. Pingback: Maternage et surconsommation c’est tendance! ! | Natou Le blog
  6. Clarisse · juillet 20, 2014

    Je trouve votre article intéressant quand vous abordez le libre arbitre, la liberté de vos propres choix qui n’ont pas été décidé selon une quelconque pression de votre entourage. Cependant, je suis attristée d’apprendre que certaine femmes le décide sans que le regard ou l’avis des autres ne soit à l’origine de leur décision. Pour moi, le voile représente l’emprisonnement des femmes, leur naïveté, leur soumission à leurs religion et aux hommes. Ce suis convaincue que toutes les religions ont eu pour but de maintenir la femme dans une position de faiblesse par rapport à l’homme, vous pouvez d’ailleurs vous pencher sur les textes sacres et vous y ferez sûrement le même constat. Sur ce, vive la liberté ! ( nous avons beaucoup de chance de vivre dans un pays libre, il ne faut jamais l’oublier)

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s