En phase?

Knight of opposite clearness and black chessQuand je marche, les idées pointent et l’envie de les coucher par écrit aussi. Avec les allers-retours à l’école, ça en fait des pas. Et mes idées vagabondent, tout le temps.

Huit mois que j’ai posé mes bagages à Compiègne. Huit mois de connaissances, de papotages avec d’autres mamans. Huit mois pendant lesquels Nantes me manque. Huit mois pendant lesquels je ne me sens pas chez moi. Juste de passage. Qu’y a-t’il dans cette ville, pourquoi je ne me sens pas bien? J’ai l’impression de ne pas être en phase. De ne pas retrouver ce que j’y cherche. Il y a bien AL avec qui je suis vraiment en phase. Mais sinon, j’ai l’impression d’être incomprise.

Où sont passées Sadia, Noura, Sajida ou Emilie? Celles à qui je peux déballer mon coeur sur ce qui me révolte, et qui me comprendront sans aucun doute. Celles chez qui je peux débarquer, et chez qui je n’aurai pas droit aux « bons conseils » dictés comme d’évidentes vérités générales. Ai-je mis du temps à apprendre à les connaître? Même pas. Une connection a eu lieu. Comme entre AL et moi, ici. Mais AL n’habite pas la porte à côté. Même si j’ai réussi à la rendre accroc à mon thé à la menthe. Heureusement qu’il me reste ça.

Pourquoi je suis la seule que le comportement de la maîtresse de mon fils, révolte? Pourquoi je suis la seule à dire des choses qui dérangent? Pourquoi je suis la seule à vouloir que les choses bougent? Pourquoi tout le monde se tait et attend que quelqu’un se bouge pour la suivre??

J’avance, au milieu des feuilles mortes et je me remémore les discussions que j’ai eu avec les mamans devant l’école.

Qu’on se comprenne bien, je suis quelqu’un de très tranchée. Je ne suis pas hypocrite, je ne sais pas faire. Les personnes avec qui je discute, je les aime beaucoup sincèrement. Même si je ne me retrouve pas trop dans leur vision des choses. Mon but n’est pas de les changer, pas du tout… Mais au fond de moi, mon coeur crie.

Je me sens seule, quotidiennement. Mon lien est le téléphone, et je téléphone à ses amies qui sont en phase avec moi.

Compiègne m’étouffe, je ne m’y retrouve pas. C’est une ville… tellement divisée…

Nantes, Nantes, Nantes…

0

Publicités

22 commentaires

  1. Emilie Oum Kalthoum · novembre 23, 2012

    Reviiiiiiiiiiiens !!! lol
    Blague à part, je te comprends.
    Mais alhamdolillah, nous sommes à une époque où les nouvelles technologies nous permettent de garder contact.
    Tu imagines qu’on ne s’est vu « en vrai » que 2 fois, et qu’on peut parler ensemble pendant des heures comme si on se connaissait depuis toujours ? Ma sha Allah !
    Comment on faisait avant le téléphone, internet, etc. ???
    Qu’Allah apaise ton cœur oukhty. Amine

    • Salwa · novembre 23, 2012

      Amine.
      Ouiiin, tu me manques tellement, si tu savais… Toi aussi, à faire ta timide, hein !!

      • Emilie Oum Kalthoum · novembre 23, 2012

        Oui je suis timide au 1er abord, mais après, quand je me sens en confiance, je me lâche ^^

  2. laetitia regnier epouse bouchhioua · novembre 23, 2012

    Selem alaykoum, y a pas que toi moi aussi sa me le fait et pourtant 10 ans maintenant que je suis à compiegne. Mais rien y fait moi c’est Paris qui me manque….

    • Salwa · novembre 23, 2012

      Oui, c’est bizarre, hein… Pour beaucoup c’est le cas…

      • Oui, en effet les gens ici ne se mélange pas, les africains avec les africains, les magrhébins avec les maghrébins, les riches avec les riches et les autres à coté. Je sais par exemple que moi et la soeur avec qui je suis venu la derniere foie quoi surtout ont a eu des reflexion sur notre amitié . Mais bon moi j’aime le mélange, j’aime les gens qui n’ont pas la même culture que moi, j’aime apprendre de leur culture et y puiser si sa peut m’aider, j’aime les gens. hi hi hi !!!

  3. aude · novembre 23, 2012

    Je comprends, c’est une ville vraiment etrange, compiegne. mais on peut y trouver des gens tres bien … Je te souhaite de belles rencontres rapidement .

    • Salwa · novembre 23, 2012

      Oui 🙂 j’ai rencontré quand même des personnes formidables, cela va de soi. Mais l’ambiance est totalement différente de Nantes… Tout est différent… C’est peut-être l’effet « petite ville ».
      Elle est vraiment séparée en deux. T’as le côté bourgeois, et t’as le côté plus populaire, et les classes ne se mélangent pas du tout… J’étais pas habituée à ça.

      • serendi · novembre 27, 2012

        oui c’est ça, tu as mis le doigt sur le probleme. il n’y a pas de mixité à Compiegne. le pire c’est qu’il y a une part de volonté politique la dedans

  4. chahrazad · novembre 23, 2012

    slm alkm,tu peux nous rejoindre a lyon,marhaba:-))lol

    • Salwa · novembre 23, 2012

      Qui sait? (ça a failli plusieurs fois 😉 )

  5. maryam mimi · novembre 23, 2012

    je comprends, c’est vrai que je t’imagine bien plus à Nantes qu’à Compiègne (ce qui est « idiot », car je ne te connais ni toi, ni aucune de ces deux villes 😉 Mais rien n’arrive jamais par hasard ni pour rien, et je suis persuadée qu’il y a des raisons bien plus profondes qu’une simple pérégrination professionnelle à ce déméngament. Je suis sûre que tu pourras récolter dans cette ville, de très belles graines de Bonheur, et en semer également dans le coeur des gens. Ecoute ton coeur, il saura te guider 🙂

    • Salwa · novembre 23, 2012

      Merci pour ces jolies paroles. Je tente de planter… Je fais mon colibri, et toujours je m’écoute. Merci à toi, la douce.

  6. lucie oum salem · novembre 23, 2012

    salam alaykum okhti,

    peut etre aussi que ça ne vient pas de Compiègne en elle même … mais de Nantes!
    je ne connais pas cette ville, mais j’ai toujours senti qu’il y avait là bas quelque chose de different, une alchimie..
    allahu alem!

    qu’Allah te facilite ,où que tu sois.

    • Salwa · novembre 23, 2012

      Mmmh, percerais-tu le secret?
      Nantes a quelque chose de particulier, il est vrai. Le seul endroit où je me suis sentie « chez moi ».
      Mais Compiègne est particulière. Elle « impose ». Oui, elle est imposante. C’est une « ville impériale ». Au passé lourd (je vis dans un quartier reconstruit sur un ancien camp de détention). Les noms sont majestueux « Royallieu », etc… Le Palais Impérial surplombe la ville.
      La ville est réellement divisée…

  7. sorcieredulogis · novembre 23, 2012

    Rahh, j’arrête pas de me le dire aussi. Nantes, Nantes, Nantes… Bah, Vitrolles et Compiègne, même combat -_-

    Ca m’a rendue triste ton article, parce que la solitude ça craint. J’espère que tu auras quand même des opportunités de te sentir chez toi…

  8. Mahdiya · novembre 25, 2012

    Salam Aleykoum ma belle

    qu’Allah te facilite, je connais ce sentiments, je vis depuis 10 ans dans une ville que je n’aime pas, où je ne me sent pas à l’aise, pas chez moi, seule ! je commence juste depuis 1 ans a connaitre quelques personnes avec qui j’accroche, avant il n’y avait que ma meilleure amie, et elle habite un peu plus loin maintenant !!!

    Bref assez parlé de moi, ce que je veut dire c’est que connaissant se sentiment, je comprend ce que tu ressent et je demande à Allah de te facilité et si cela est un bien pour toi de te permettre de vivre dans un endroit où toi et ta famille vous sentiez bien, ou si cela est mieux pour vous, de trouver ce que tu cherche à compiègne, amine et que ton coeur emplie d’amour soit apaisé et que tu te sente bien ma soeur. amine

    bisous

  9. afekroun · novembre 26, 2012

    ah mince! moi j’adorais Compiègne!!!

  10. dadoushkasworld · novembre 26, 2012

    Salem ahlayki ma soeur!

    Oulaaa ben moi aussi j’me sens seule…la solitude c’est souvent une épreuve! Moi y’a des jours où j’aimerai avoir plein d’amies comme en ce moment. Là, j’aimerai discuter avec une soeur de religion, qu’on puisse s’asseoir et échanger. La solitude ça fait peur mais parfois c’est nécéssaire. Depuis que j’suis seule et même si ça n’a pas été choisi j’ai appris beaucoup sur moi…une nouvelle ville c’est pas facile et le seul repère que t’as c’est ta famille…

    Moi mon conseil vraiment c’est de te replonger dans les paroles de Dieu wAllah c’était et c’est aujourd’hui ma source de réconfort.

    Bises, Dadoushka.

    Salem ahlayki!

    • dadoushka · novembre 26, 2012

      Salem ahlayki ma soeur!
      Oulaaa ben moi aussi j’me sens seule…la solitude c’est souvent une épreuve! Moi y’a des jours où j’aimerai avoir plein d’amies comme en ce moment. Là, j’aimerai discuter avec une soeur de religion, qu’on puisse s’asseoir et échanger. La solitude ça fait peur mais parfois c’est nécéssaire. Depuis que j’suis seule et même si ça n’a pas été choisi j’ai appris beaucoup sur moi…une nouvelle ville c’est pas facile et le seul repère que t’as c’est ta famille…
      Moi mon conseil vraiment c’est de te replonger dans les paroles de Dieu wAllah c’était et c’est aujourd’hui ma source de réconfort.
      Bises, Dadoushka.
      Salem ahlayki!

      Le commentaire précédent n’avait pas le bon pseudo dsl tu pourras l’effacer hein!

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s