Agressivité

Le temps morose a pris le dessus, je ne suis plus objective. Je crois que jamais, je ne me suis sentie comme ça.

Je parlais dans mon article précédent, de cette ville qui me pèse, de l’ambiance qui y règne, de la séparation. Et une amie m’a demandée : « mais c’est la première fois que tu tombes dans une ville qui ne te convient pas. »

Oh que non, il y a bien eu la Moselle, où nous sommes restés une année. Mais, je n’ai pas ressenti de racisme. Le froid hivernal (-19°), la neige (50 cms à balayer les matins de Janvier), les habitants plutôt réservés… je n’étais pas non plus trop à ma place. Mais, globalement, je n’ai pas ressenti de racisme. Je m’entendais bien avec les nanas qui bossaient en mairie. Je m’entendais super bien avec la directrice de l’école d’Abd Allah. Je m’entendais même bien avec les caissières de l’Intermarché! Pour dire.

A Nantes, non plus. Pas le sentiment d’être « victime » de racisme.

Et ici, alors?

Est-ce mon imagination? Est-ce parce que je sais que c’est une ville au gouvernement de droite, avec un maire qui aime se faire mousser, à longueur de temps. Est-ce parce que je suis plus investie dans le milieu associatif (religieux et maternage)?

J’interprète des regards, comme des regards sombres. J’interprète des « sous-entendu », qui, ça se trouve, n’en sont pas du tout. J’ai l’impression que tout le monde me trouve bizarre. Surtout « les autres ». Ceux « d’en haut ». Les bons Compiégnois pur souche, bien français, âge moyen : 50 ans. J’ai l’impression qu’ils me regardent de haut, qu’ils ont peur de moi quand ils serrent leur sac à main sur leur poitrine quand je passe près d’eux, ou quand ils changent de trottoir à mon approche.

Jamais je n’ai été à me faire des films comme en ce moment. Jamais. Je me sens de plus en plus sur les nerfs. Par moment, je croise certains jeunes, têtes rasées, piercing, polo tête de mort… Et je tremble, en me disant que ce sont des skins, et je me fais mille scenarii, en répétant des invocations, des sourates.

Non, avant, je n’étais pas ainsi. Avant, je ne me disais pas que si telle personne m’a dit telle chose, c’est qu’en fait, elle pensait autre chose. C’est l’ambiance, ici, qui m’a rendu comme ça, et je m’en veux.

Anecdote d’hier, où je me suis détestée après coup… Sur le retour de l’école, mes garçons se défoulent et courent devant moi, sur le trottoir, et mon grand frôle un homme, la soixantaine, qui « présente » bien. L’homme visiblement agacé, en passant près de nous (j’étais avec une autre maman) nous dit : « ah, ils sont suractifs, hein!! » et moi de répondre quand il était derrière moi, sur un ton agacé « Normal, c’est un arabe!! »

Je ne me suis pas reconnue. Pourquoi avoir dit ça, même sur le ton de l’ironie? Pourquoi enfoncer le clou? Ca se trouve, cet homme n’avait aucune arrière-pensée en disant ça. Et quand bien même il en aurait eu une… Qu’est-ce-que ça peut me faire? Auparavant, je réfléchissais toujours ainsi… Qu’est-ce-que ça peut faire qu’untel ou unetelle pensent ainsi de moi, de mes enfants? Ce sont de parfaits inconnus. Qu’ils soient réellement racistes, comme ce couple de grand-parents, au parc, qui fait demi-tour avec leur petites-filles quand ils voient des mamans voilées avec leur tribu de gamins braillards (aux témoignages d’autres mamans, je ne suis pas la seule avec qui ils ont fait ça…) ; ou qu’ils soient juste apeurés, parce qu’endoctrinés par ce que raconte TF1… A la fin, en quoi ça me concerne? Pourquoi être agressive?

Ca ne changera rien… Au contraire… ça les confortera dans leurs idées. Il est urgent que je redevienne comme avant. Sourire, sourire, sourire. Et que j’apprenne l’autre côté de cette belle ville : une communauté musulmane présente et réceptive, et fraternelle ; des paysages magnifiques ; du calme. Si, il y a des points positifs à Compiègne. Et là, c’est décidé : je vais l’aimer!!!

 

Publicités

11 commentaires

  1. Malory · décembre 5, 2012

    J’ai pas vécu la scène mais j’avoue que je ne comprends pas pourquoi tu as dis ça ! TOUT les enfants agace les vieux c’est bien connu !
    Aller ma belle reprend toi passe en « je-m’en-foutiste de ce que les gens pensent de moi, je vaut bien mieux que ça !  »
    Des gros bisous ♥

  2. Selem alaykoum, Ah la pour unr foie je ne te rejoins pas, car moi qui va régulierement sur Paris et bien contrairement à se qu’on pourrai croire c’est là bas que j’ai eu le plus de remarques raciste .Comble du comble vu que je suis francaise, mais bon le proverbe disant que « l’habit ne fais pas le moine est loin d’etre vrai .Apres à compiegne les gens dans l’ensemble sont agassé par tout. Pour ma part je ne fais même plus attention à tout sa, je marche je regarde devant moi si quand ont se croisent tu me souris je te souris, tu me dévisage je te souris et puis les choix de vie que j’ai fais je les assume donc se que les autres peuvent pensée de moi sa me passe par dessus la tête se n’est pas à eux que j’aurais à rendre des comptes.

  3. Oumm Yâssir · décembre 5, 2012

    As-Salam’alykoum

    oui concentres toi sur le positif et passe outre les côtés négatifs et pourquoi pas changer les choses à ton échelle après qadar Allah

    Allahi sahel oukhti

  4. penseesdunemusulmane · décembre 5, 2012

    Go go go!!! comme on dit ici, On se ressaisit et on lâche pas!! Comme toutes les épreuves tu en sortiras avec un petit quelque chose de plus:)

  5. khadija · décembre 5, 2012

    Tu sais, je crois qu’il faut du temps pour s’adapter à une nouvelle ville, Compiègne n’est pas une ville « cosmopolite » et fait plutôt bourgade provienciale…mais tu le dit toi même il ya aussi des aspects positif.Si tu es investi sur le plan associatif d’ici pet les gens vont apprendre à te connaître tout ira mieux inch Allah.laisse toi le temps…

  6. Mahdiya · décembre 5, 2012

    Salam aleykoum.

    Comme souvent chez toi ma belle. Tu te pose milles questions, tu touche presque le fond et c’est en toi même, avec la force qui est la tienne que tu trouve les réponses et que tu sort la tête de l’eau.

    Alors fait toi confiance et qu’Allah t’accompagne.

    Ce qui compte ce n’est pas l’endroit où l’on est mais ce que l’on est. Le propre du vrai bonheur est de pouvoir être heureux n’importe ou. car ce n’est pas l’endroit où on est qui nous rend heureux, mais le tréfond de nos âmes.

    Si tu trouve ça en toi, tu seras heureuse ou que tu sois ! et savoir être heureux dans un endroit qu’on aime pas nous rend capable de surmonter beaucoups et de trouver en nous la force d’être heureux partout.

  7. rubiss · décembre 7, 2012

    As salama^aleykoum,

    C’est mon 1er commentaire sur ton blog ..Pour te dire qu’il ne faut pas se mettre dans une position de « victime » cad dire que les gens sont racistes et s’enfermer dans ce cercle . Parfois lorsqu’une situation ne nous convient pas on va s’imaginer des tas de choses et sombrer dans des mauvaises idées. Il faut prendre le dessus ,se battre contre ton mal être et tirer toujours le positive de chaque situation !! C’est trés important d’être positive !! Dire El hamdoulil-Lah pour ce que nous avons ,tout le reste c’est des petits détails ..comme par exemple les personnes qui quittent le parc à l’approche de femme voilée ,chacun fait comme bon lui semble , l’essencien est d’^tre toujours agréable . Quand on est bien dans sa foie ,on s’en remet totalement à Dieu et on avance tout droit ! Le temps passe si vite ,les enfants grandissent si vite qu’il ne faut pas perdre son énergie , bien au contraire l’utiliser dans des choses utiles .
    Incha’Allah que tu vas dépasser tout celà . Peut importe l’endroit l’essenciel c’est d’être avec les siens ,de sentir le calin de son enfant , le sourire de son mari ,regarder ce que Allah soubhannellah à créer autour de nous , s’émerveiller du chant de l’oiseau , du coucher du soleil , de voir le petit être grandir .

    Bon joumou^a
    A bientôt

  8. Aisha ÛmmNouh · décembre 9, 2012

    As salam alaiky je te souhaite bon courage ! Tu sais dans certaines villes la communauté musulmane n’est pas présente ni soudée et c’est encore pire..

  9. hanna · décembre 21, 2012

    asalam alaykom, asallam assalam LA PAIX………… on en rêve on en veut ,
    mais je te comprends car moi aussi je ressens l’agressivité et la haine, alors que je n’étais pas comme ça et loin de là, je vis dans une petite ville ou la communauté musulmane est vraiment ………à pleurer……..et seule c encore plus dure de surmonter l’incompréhension et l’intolérance!
    .j’ai aussi testé que lire plus de coran et faire plus d’invocations me calmaient drôlement et m’aider à passer cette agressivité… oui c un miracle ,grâce à Dieu
    et j’ai des passages à vide, où je ressens la violence comme une envie de frapper et de tout casser…. j’étais violente avant………
    .à moi de lire plus de Coran et avec plus d’humilité
    Alors sérieux mes soeurs on sait d’où vient le mal et l’agressivité,
    wa aouzou biLLAH min shaytan arrajim

  10. Rose · décembre 22, 2012

    Je pense qu’il ne faut pas voir le racisme où il n’est pas.

    Cette remarque me semble plutôt « bon enfant ». Il m’arrive souvent de dire à une maman dont les enfants sont bouge-bouge: et bien ils sont vivants vos petits !
    Et il ne s’agit pas du tout d’une critique, c’est même une sorte de remarque bienveillante qui sous entend : vous ne devez pas vous ennuyer!
    Je n’imagine pas un instant qu’une maman qui est arabe ou black ou asiatique puisse prendre ça pour du racisme.
    Sinon, il ne faut plus rien dire ou se retenir si la personne n’est pas « de souche ».Ce serait d’une débilité sans nom, la fin du vivre ensemble.

    Ce monsieur a eu un comportement normal et c’est votre réponse qui était raciste au final.
    Il est vieux,il est catho-classique, il est blanc : il est forcément raciste.

    Réfléchissez-y

    Sinon, bien que catholique blanche de souche, j’aime bien votre blog où j’apprends beaucoup.

    • Salwa · décembre 22, 2012

      Justement 😉 Dans cet article, je faisais juste part de mon caractère qui ne me convient pas en ce moment, avec des remarques qui sonnent faux.
      Je n’ai jamais dit que tous les catho-français de souche sont racistes. Et d’ailleurs, je ne le pense même pas 😉
      Une de mes très chères amies est orthodoxe très pratiquante, et nous nous voyons quasiment quotidiennement 😉

      Alors non, je ne fais pas l’apologie de cette remarque que j’ai eu, et je le dis dans mon article : je m’en suis étonnée moi-même et je m’en suis dégoûtée moi-même.

      Il y a une certaine ambiance autour de moi, qui fait que je me sens agressive. Voilà tout 🙂

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s