A l’eau?

Des fois, je me pose des questions sur mes amitiés. Ai-je choisi les bonnes amies, les bonnes confidentes? Se connait-on assez, au final?

Après tant d’année, jour après jour, découvrir des choses qui révulsent chez l’autre… Lire des aberrations qui ne nous conviennent pas… Et pleurer en silence : pourquoi elle? Pourquoi? Etait-ce un masque toutes ces années? Ou bien est-ce son évolution? On avait tant de point de commun… Et là, plus rien. Ou bien est-ce mon évolution?

Je l’aime encore, mais j’éprouve de l’agacement. Je me sens loin. La sélection qui se fait. Mais pourquoi elle?

Je m’attache rapidement. Tout le monde me semble tellement sympathique. Et parfois, on s’attache trop à partir de quelques petits atomes crochus. Et après? Après, quand toutes les différences prennent trop le dessus. Tellement le dessus qu’on ne peut plus les ignorer. Que faut-il faire? Mieux vaut lui dire ou continuer de faire semblant?

Je suis dans un tourbillon d’amitié. J’ai peur de blesser mais je me sens blessée, dans mes idées, dans ma vie. Je me sens trahie. Je n’ai plus envie.

J’ai des amies. J’ai des attaches. Et je me rends compte, au fur et à mesure de mes pas sur mon chemin, que je peux avoir des connaissances avec beaucoup plus de point commun qu’avec elle. Et je me rends compte, une fois de plus, que je perds une amie. Une amie avec qui j’ai tant partagé. Mais aujourd’hui, je ne peux plus. Je ne suis plus à l’aise. Je n’y arrive pas.

Je sens le clash si proche, et je ne le veux pas. Je ne veux pas qu’on se quitte fâchée… Je ne sais comment me défaire de cette situation. Je ne cherche pas des conseils ou des solutions. Il n’y en a peut-être pas… Alors, j’attends. Ça se fera tout seul, certainement… A l’heure où nos chemins se séparent naturellement…Il suffit d’attendre que ça passe… C’est triste. Une si grande amitié. C’est triste. Mais ça pèse trop sur mon coeur…
Je me rapproche de certaines, je m’éloigne d’autres… C’est ainsi. L’amitié fait plus mal que l’amour…J’en suis désolée, mon amie. J’en suis désolée. Peut-être que tout n’est pas perdu. Peut-être que cela ne sera que passager. Je l’espère… Je l’espère… Mais aujourd’hui, je n’y arrive plus.

Publicités

11 commentaires

  1. Laurene Oum Aïssatou · février 5, 2013

    Comme je te comprends, parfois je me mets à penser: si je rencontrais cette personne maintenant, est-ce qu’on deviendrait amies? Et, en général, la réponse ne me fait pas plaisir, car tout le monde change, évolue, et encore heureux!

    L’avant-dernière fois que j’ai vu ma meilleure amie d’enfance, elle m’a dit « Tu portes le voile?! J’suis choquée! » ça m’a fait vraiment mal, je pensais qu’elle serait au-dessus de tout ça, des apparences. Et la dernière fois, elle est venue chez mes parents, seule, on s’est donc vues sans le voile; ça s’est très bien passé, comme si de rien n’était. Mais cette réflexion me reste en travers de la gorge, je n’ose pas l’appeler (on vit loin l’une de l’autre). je suis sûre que je l’appellerai un de ces jours, peut-être même aujourd’hui… Peut-être qu’il lui faut simplement du temps. Pour parvenir à me voir « sous le voile », à comprendre que je suis la même personne.

    Mais parfois on prend des directions tellement différentes des gens qui nous sont chers qu’on ne les comprend plus, ou qu’ils ne nous comprennent plus. Ça fait mal sur le coup, mais comme tu le dis, on se rapproche d’autres personnes, qui ne nous auraient peut-être pas du tout intéressées il y a cinq ou dix ans.

    Et puis si garder un contact reste possible, essaie de le garder, peut-être que dans un, deux, cinq ou dix ans vos évolutions respectives se recroiseront, qui sait?

  2. emilieoumkalthoum · février 5, 2013

    Assalam aleykom

    Le côté positif dans la conversion à l’islam, c’est que tu vois où sont tes vrais amis, lol.
    Perso, j’ai gardé 2 amies de mon « ancienne vie ».

    Et l’une d’elle m’a particulièrement émue. Je te raconte pour te donner un peu d’espoir 🙂
    En fait, j’étais dans une phase un peu difficile et je n’avais pas envie de faire un quelconque effort pour qui que ce soit. A ce moment-là, elle a essayé de me téléphoner, et moi j’ai ignoré ses appels.
    Et un jour, elle s’est pointée chez moi ! J’ai enfilé une abaya noire et un long voile marron. Je me suis quand même excusée de ne pas avoir répondu, mais je lui ai expliqué qu’en ce moment, je n’avais pas envie de me justifier sur mes choix de vie.
    Et là, elle m’a dit : « Mais ça m’est égal comment tu t’habilles, pour moi tu seras toujours Emilie ! ». Je lui ai même dit que j’avais un jour l’intention de porter le niqab. Elle m’a dit qu’elle était un peu choquée (ce que je peux comprendre), mais qu’elle respectait. Je lui ai aussi dit que je ne viendrai pas à son mariage car je ne pouvais pas partager la table de personnes qui boivent, et parce que l’islam interdit la musique. Elle m’a juste dit qu’elle était étonnée pour la musique, mais encore une fois elle a encaissé.
    Bref, je l’ai un peu brusquée, volontairement, car j’avais besoin de savoir si elle était vraiment mon amie ou non, si elle valait vraiment la peine. Et effectivement !

    Maintenant, on se revoit de temps en temps, on est parfois éloignées sur certains sujets, mais on arrive à se parler comme 2 amies, et on sait qu’on peut compter l’une sur l’autre 🙂

    Les gens comme ça sont rares, c’est vrai, mais ils existent !!!

  3. Salwa · février 5, 2013

    Salam Alaykom

    Merci pour vos jolis témoignages 🙂

    Vous avez raison.

    Pour cette amie, elle m’a toujours connue musulmane, voilée 😉 L’islam n’est pas en cause de ces sentiments contradictoires qui m’habitent. C’est une lassitude qui me prend…

  4. camille · février 5, 2013

    C’est un sujet qui me touche, depuis que je me suis mariée y a quelques années, je me suis enfermée, et je n’ai plus d’amies, je ne connais plus l’amitié et ça me manque terriblement…
    J’avais une bonne amie on était comme les 2 doigts de la main presque, et je me suis convertie…et rien n’a changé! A part que je lui interdisais de parler « garçon » avec moi lol! Mais au début de mon mariage, on s’est vu, tout s’est bien passé, elle a même dormit chez moi (y avait pas mon mari), puis elle est repartie, je ne savais plus son adresse, elle avait déménagé; on a perdu nos num de portable respectifs, pas de profil fb, et donc plus aucun nouvelle depuis 4 ans, c’est triste, j’aurai voulu lui dire que j’étais devenue maman etc…mais tant pis, mais le fait qu’elle ne soit pas musulmane moi ça me gêne de toute manière, on a plus rien en commun…
    Bref j’attend l’amitié, comme d’autres attendent l’amour!
    qu’Allah nous facilite!

    ah oui oups salam alaikoum!

  5. Marilyne Mari · février 5, 2013

    Je ne sais pas grand chose de toi et ton amis, mais la seule chose qui me vient à l’esprit, c’est « demande »! Si tu as un doute, n’interprète pas, demande.

    On évolue tellement, tellement… c’est normal je crois que parfois, des chemins se séparent. Mais il ne faut pas rester sur un malentendu si c’est de cela qu’il s’agit 😉

    Camille, c’est drôle, je ne suis pas musulmane mais en me mariant, j’ai laissé une portion de ma vie derrière moi et les amis qui vont avec. Pareil 😉 A chaque choix déterminant, je crois qu’on prend le risque que l’un ou l’autre se sente attaqué et s’éloigne.

    Bon, ceci dit, des amis, on peut aussi s’en faire dans ses « nouveaux choix »! Après si la religion est un frein au choix d’amis, ça complique encore un poil plus, c’est sûr :/

    • Marilyne Mari · février 5, 2013

      Zut, sans S l’amie mais avec un E!

      • Salwa · février 6, 2013

        Merci pour ton gentil commentaire. Ça sera difficile de lui parler à cette amie… Elle ne sait même pas que j’ai des griefs contre elle…
        Et non ce n’est vraiment pas une histoire de religion 😉

        On avait pourtant les mêmes choix, sur pleins de sujets… Mais la lassitude se fait sentir… Sûrement une histoire de comportement pas en adéquation… Enfin… Cela s’estompera peut-être? Cela reviendra? On laisse couler le bateau et on verra s’il remonte à la surface pour sauver les rats qui dansent sur le pont 😉

        • Marilyne Mari · février 7, 2013

          C’est vrai, ce n’est pas toi qui parlais de la relation amitié/religion, c’est Camille. Pardon 🙂

          C’est sage de laisser le temps aux choses. On est souvent surpris par les gens, parfois dans le mauvais sens et puis aussi… parfois dans le bon sens! Je te souhaite plein de bonnes surprises!

  6. marie oum marya · février 6, 2013

    c’est drôle, j’ai justement vécu la même chose cette semaine… une amie a eu une réaction qui m’a vraiment fait très mal… J’ai décidé de lui pardonner, de faire comme s’il ne s’était rien passé. Mais, le mal est fait…

  7. amie · février 6, 2013

    C’est un au revoir, pas un adieu.
    Un jour, nos routes se croiseront peut être à nouveau…
    En tous les cas, si un jour tu as besoin de moi, je serai là.

  8. Natou · février 6, 2013

    Salam Aleikoum je connais cela trop souvent j’ai prit l’habitude de pas trop m’attacher et c’es très dure j’aime tout le monde trop vite, trop fort et j’ai souvent trop mal et souvent trop déçus, demande a Allah ❤ il te faciliterais ! Je t'embrasse

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s