Le projet

Au réveil, le hennah lui a chauffé les mains. Il fait encore nuit. Sa future belle-soeur dort à ses côtés. Elle se lève discrètement, et se faufile dans la salle de bain. Les croûtes de hennah tombent au sol, et elle découvre ses mains, nouvelles, décorées. On frappe à la porte : « C’est moi! Je peux entrer? ». Elle ouvre la porte à sa belle-soeur, qui finit de l’aider à enlever le hennah et à passer de l’huile sur ses mains. Les dessins sont rouges foncés. Elle les trouve magnifiques. Sa belle-soeur, un brin perfectionniste trouve que ça manque de couleur encore, elle aimerait faire une seconde couche dans la journée. On verra ça plus tard. Pour le moment, c’est l’heure de la prière. Elle fait couler l’eau de ses ablutions sur ses mains, sur son visage, sur ses cheveux, sur ses pieds. Et elle pense. Elle pense aux « dernières choses » qu’elle est en train de faire en tant que « Mademoiselle ». Elle se dirige vers la chambre où elle fait sa prière. Elle étend le tapis, et pose son front sur le sol. Dans sa prière elle demande à Dieu de lui accorder ce mariage. Voilà six mois qu’elle fait la même prière, sans relâche. Et elle remercie Dieu aussi, de l’exaucer dans quelques heures.

Il est très tôt. Sa belle-soeur l’appelle après sa prière pour lui faire une seconde couche de hennah. Mais elle n’a pas le courage. Elle préfère se recoucher. La journée sera longue. La soirée aussi. Mais comment se rendormir quand la journée qui se prépare est celle qu’elle attendait depuis si longtemps? L’excitation est à son comble… Ce soir, elle sera Madame. Après six mois d’attente, d’embûche. Après six mois à ne plus y croire. Après six mois, à vivre près l’un de l’autre, sans pouvoir s’approcher. Sans pouvoir se réfugier dans ses bras quand ça n’allait pas. Six mois d’épreuve. Mais toujours à prouver qu’ils étaient là, l’un pour l’autre, jusqu’au bout.

Il y a trois jours, ils ont sû qu’ils peuvent s’unir. La juge avait donné son accord. Il y a trois jours. Trois jours pour préparer ces retrouvailles. Le mariage sera sobre. Le mariage sera simple. La fête n’est pas la priorité. Tout ce qu’elle sait, elle, c’est que ce soir, elle s’endormira à ses côtés. Et c’est tout ce qui compte.

C’était un 21 Février. Celui de 2004. Et neuf ans après, les sentiments sont multipliés…

Publicités

12 commentaires

  1. LoloteHD · février 21, 2013

    Joyeux anniversaire à tous les deux ! Je t’embrasse ❤

  2. Oumou Shemsedine · février 21, 2013

    As salam aleykoum,

    MachaAllah ton article m’as mis les larmes aux yeux. Que Dieu préserve ton mariage et ta famille. Qu’Il vous unisse aussi dans l’au delà.

    Ca m’a également rappelé mes dernières heures de Mademoiselle 🙂 il y a déjà presque trois ans soubanaAllah.

  3. dzmaman · février 21, 2013

    Joyeux anniversaire a toux deux 1000 mabrouk je vous souhaite beaucoup de bonheur jusqu’à l’éternité.

  4. dzmaman · février 21, 2013

    Tu sais encore ce matin je n’avais pas encore lu ton billet et je me suis rapoellait le jour ou je suis sortie de notre maison et puis les pleurs de mes Freres quand ils m’ont laisse. Waw j’en suis toute chamboulé

  5. Laurene Oum Aïssatou · février 21, 2013

    Masha Allah, joyeux anniversaire! Qu’Allah vous accorde un amour toujours renouvelé!

  6. May · février 21, 2013

    Macha Allah! Qu’Allah bénisse votre famille! 🙂 Amin

  7. MarieM · février 21, 2013

    Merci de partager, ça me donne l,idée de la routine de prière mais « Elle fait couler l’eau de ses ablutions sur ses mains, sur son visage, sur ses cheveux, sur ses pieds. » comment ça se passe en image les ablutions

    je me rappelle le jour de mon mariage, j,étais assis sur mon lit, ma robe de mariée étalé a côté et je me décidais pas a la mettre, j,avais des doutes, j,allais me mariée malheureuse, mon futur m,avais dit que si je le mariait il allais cassé les jambes de ma famille, acec un haut de coeur j,ai mis ma robe et vécu une union infernal 25 ans puis le divorce enfin j,etais libre, le petit monsieur partait avec une jeune femme

    mais quand je vois ton message, je suis heureuse d,avoir lu cela ça me réchauffe le coeur

    • Salwa · février 22, 2013

      Ton histoire est très triste, Maire.
      Pour l’Islam, je t’envoie un mail, inch’Allah.

  8. MarieM · février 21, 2013

    oups…je me suis relie et j,ai fait un oublie majeur, la phrase devrait être «  »mon futur m,avais dit que si je le mariait pas il allais cassé les jambes de ma famille » » est-ce qu,on peut corriger mon texte

    Merci

  9. Salwa · février 22, 2013

    Merci à toutes pour vos gentils commentaires. Amin à vos Doas et que Dieu vous apporte le même bonheur.

  10. Marilyne Mari · février 22, 2013

    Joyeux anniversaire de mariage! 😀
    Ca donne envie d’en savoir plus sur votre rencontre! 😀
    Et aussi, question de curiosité que tu peux ignorer si mal venue : comment est-ce que les futurs mariés entretiennent leur relation personnelle s’ils ne peuvent pas s’approcher? Sans parler de contact physique, est-ce qu’ils peuvent se téléphoner? S’écrire? Comment préparer son projet de vie à deux?

  11. lemiroirdelamya · février 28, 2013

    Salam Aleykoum,
    j’aime cette ambiance qui sort de tes textes. On vit avec toi ton souvenir.
    Merci de partager ça avec nous et avec beaucoup de retard, Joyeux Anniversaire de mariage.

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s