« Mais j’ai pas compris, c’est quoi le Jihad? »

Ma soeur de 12 ans était la maison pour quelques jours.

L’autre soir, nous avons regardé ce fameux reportage sur Merah, diffusé sur France 3. Rapidement, nos mouvements d’humeur contre les journalistes a interpelé ma soeur qui jouait avec ses jeux vidéos à nos côtés. Elle s’est arrêté pour suivre la fin du reportage.

Comme d’habitude, le reportage était ponctué de « Jihadistes », « extrémistes », « islamistes », etc… On connait la chanson. Les jolis amalgames de mises : « faire ses 5 prières par jour à la Mosquée = dangereux extrêmiste sur la voie du Jihad à surveiller. » ; une soeur en niqab, une mère en jilbeb = un terreau islamiste de base, etc, etc…

Je ne reviendrai pas du tout sur cette niaiserie, ce pseudo-reportage sensée montrer qui était Merah (selon les journalistes, toujours… selon eux. Lui n’est plus vivant pour le dire). Que retenir de ce reportage, quand on a 12 ans, et que pendant 55 minutes, on nous martèle qu’être musulman, c’est tuer des innocents au nom de l’Islam?

Ma soeur se retourne vers moi, et me pose donc cette fameuse question : « Mais j’ai pas compris, c’est quoi le Jihad? ».

Comment lui répondre? De quel Jihad parlons-nous? Celui brandit comme une menace, mot détourné de son origine par des ignorants qui tremblent…? Ou le vrai Jihad, le Jihad sacré. Celui qui ne fait pas peur. Celui que nous, en tant que musulman, nous connaissons vraiment?

Alors, sans trop vouloir lui embrouiller l’esprit, et la laisser libre de se faire sa propre opinion sur les journalistes, je lui ai un peu dit ce que je pensais de ces a priori non fondé.

Actuellement, on ne sait plus vraiment ce qu’est le Jihad. On l’imagine avec des mercenaires, bourrés d’armes et d’explosifs qui tirent sur tout ce qui n’est pas musulman. Ah ah ah. Non.

Le vrai Jihad islamique, c’est d’abord un Jihad intérieur. C’est le premier Jihad : celui de son âme. Celui que tout musulman se doit de faire : combattre ses mauvais penchants, combattre ses mauvaises pensées. Combattre par la prière, la lecture du Coran, le repentir à Dieu, et l’espoir que Dieu est le Plus Grand Pardonneur. Il n’y a pas de violence dans ce combat. C’est un combat pacifique, en soi, et la force dont on use, c’est celle du mental, de la foi, de la volonté.

Le Jihad présenté par les journalistes, celui menaçant, celui dont on dit « acte terroriste islamiste », me laisse perplexe. Certains revendiquent ce Jihad comme les « Croisées » au temps de l’expansion du christianisme. Cependant, il faut avoir un peu lu de l’histoire musulmane pour comprendre que cela ne s’est pas passé ainsi.

Il y a eu des guerres, oui. Bien sûr. Il y a eu des batailles. Parce que les musulmans, à l’époque de la naissance de l’Islam, ont été attaqué, par des tribus qui craignaient, non pas l’Islam, mais la perte de leur pouvoir (sacré politique, non?), la perte de leur richesse en voyant de plus en plus de personnes se convertirent en masse à cette religion. Ils craignaient simplement qu’en n’adorant plus les idôles, pour lesquelles les fidèles donnaient de l’or en offrande (et qui revenaient dans la poche des « gouverneurs » des villes), leurs trains de vie ne seraient plus le même.

Les musulmans de cette époque n’ont pas tué pour convertir à l’Islam. Quelle façon bizarre de penser, n’est-ce-pas? Ce n’est pas sous la menace de la mort que nous allons approuver une chose avec notre coeur. Ils se sont défendus. Et si certains de leurs adversaires, récitaient l’attestation de foi musulmane sous la peur de la mort, c’est parce qu’ils savaient que les musulmans ne pouvaient tuer un autre musulman. Ensuite, c’est à Dieu que revient le Jugement de chaque coeur.

Comment imaginer que l’Islam, religion de paix et de fraternité puisse alors avoir cette image aujourd’hui? N’est-ce pas des ignorants ceux qui tuent et se SUICIDENT au nom de cette religion? Ne leur font-ils pas plus de tort de cette façon? Réfléchissent-ils seulement au poids qu’ils font porter à tout le reste de la communauté musulmane?

Mais de quoi puis-je m’indigner? Depuis des millénaires, et depuis la naissance de l’Islam, il y a eu des gens qui ont agi ainsi pour ternir cette religion. Et au final, nous ne sommes que des passants, et Dieu est le seul Juge…

Publicités

25 commentaires

  1. mahera84 · mars 8, 2013

    plein de veracité dans ce que tu dis ♥

  2. lemiroirdelamya · mars 8, 2013

    Salam Aleykoum,
    Merci pour cet article très vrai et qui fait plaisir à lire.
    J’en parlais avec des amis musulmans et on en était arrivé à la conclusion que le jihad c’est aussi finir son assiette de brocolis. (humour) car comme tu le dis si bien c’est d’abord contre soi-même.
    J’ai lu récemment que « Le plus précieux du djihad est de dire, auprès du sultan oppresseur, une parole qui montre la bonne voie. ». Tirmizi. à méditer tout ça et aux journalistes de réfléchir à traiter de vrais problèmes et pas d’attiser les haines.
    Salam.

    • Salwa · mars 9, 2013

      Merci pour le hadith, il est très vrai, j’aurai dû le citer 😉

  3. mouslimavenue · mars 8, 2013

    As selem aleykoum,
    Personnellement je fuis ce genre de reportage comme la peste. Ils passent leurs temps à faire de la totale désinformation. Mon dieu à l’époque où je les regardais encore je finissais toujours avec une boule au ventre, mais bon soubhana’Allah cela n’empêche pas les gens de se rapprocher de l’islam. Comme ma dit un jour mon dentiste juif : « cela à l’effet inverse de ce qu’ils recherchent » et oui el hamdulilah il reste à beaucoup un brin de lucidité…
    Cela dit au passage Très bon article Et très jolie plume.
    Fraternellement,
    Umm Mohamed.

    • Salwa · mars 8, 2013

      Salam Alaykom

      C’est vrai que j’ai également horreur de ces émissions, mais ça nous laisse un aperçu de pourquoi l’islamophobie augmente 😉

  4. Vervaine · mars 8, 2013

    Merci de ton éclairage, qui me confirme la notion que j’avais déjà en tête après des discussions avec des amis musulmans. Oui, le Jihad était pour eux une « guerre intérieure » même si le mot guerre est un peu dure, dans ce sens là, c’est la guerre contre nos propres mauvaises pensées, mauvais actes, etc.
    Il y a malheureusement de très mauvaises interprétations de ces textes qui ont été écrits il y a si longtemps, dans des langues et des contextes, des civilisations différentes. Comment comprendre les paraboles, les allusions, etc? C’est valable pour la Bible aussi bien que pour le Coran.
    Et je suis toujours effarée de voir à quel point les Occidentaux connaissent mal le Coran (et la Bible aussi, mais passons!) et comme tu le dis, que les journalistes véhiculent des clichés plus gros qu’eux, ne laissent parler que les gens « à grande gueule » et renforcent cette ignorance des religions, et des messages de paix qu’elles véhiculent.

    Moi aussi je peste régulièrement contre les journalistes, quand je vois ce qu’ils disent sur les sujets que je connais un peu, je me dis que c’est pareil sur ceux que je ne connais pas et ça ne m’apaise pas…

    Courage et persévérance, c’est par l’exemple que vous arriverez à donnez une autre image que celle des médias…

    • Salwa · mars 9, 2013

      Merci Vervaine. Je me compare souvent au colibri de Pierre Rabhi. Je ne désespère pas 🙂 Et heureuse d’être entendue!!

  5. May · mars 8, 2013

    As salamou alayki!

    Tout à fait d’accord avec ton très bel article. Je rajouterais un élément supplémentaire au jihad : Celui de défendre l’Islam, de l’expliquer correctement, de diffuser pacifiquement son message autours de soi, etc… Exactement ce que tu viens de faire dans ton billet! 🙂

    Barakallahou fiki

    • Salwa · mars 9, 2013

      Oui, oui, oui May, tu as parfaitement raison!!! Merci à toi 🙂

  6. yeude · mars 8, 2013

    Salaam aleykoum,

    J'<3<3<3 ton billet, barakAllahou fiki de m'avoir offert cette jolie lecture MashaAllah.

  7. camille · mars 8, 2013

    salam alaikoum

    oh la la comment tu fais pour regarder ce genre de reportage? Moi je suis en déprime après!
    Surtout un reportage sur « cette personne », musulman ou pas j’en sais rien, mais quelqu’un qui tue des enfants pour moi ne peut pas être humain…

    Bref heureusement t’es là pour éclairer les ignorants! Et perso, j’ai préféré regarder ma maison est la plus originale sur la 6, hihihi, ça craint, mais je suis une fan de déco et d’architecture!

    Camille, dans son monde tout rose:)

    • emilieoumkalthoum · mars 9, 2013

      Wa aleykom salam wa rahmatollah

      Que fais-tu de la présomption d’innocence oukhty ? Es-tu vraiment sûre que c’est Mohamed Merrah qui a tué ces enfants ?

      • Salwa · mars 9, 2013

        Je suis comme Emilie, cette personne a été tué sans jugement, il a le droit à la présomption d’innocence… Un minimum. Je ne le connais pas du tout, donc je ne développe pas le sujet 😉

  8. Nath · mars 9, 2013

    Votre réponse à Camille met mal à l’aise et franchement elle ne peut que raviver et renforcer la méfiance que beaucoup ont à l’égard de l’Islam.
    L’Islam ouvert et tolérant existe pourtant mais si les journalistes ne lui donne que si peu souvent la parole c’est que cet Islam a souvent peur de parler. Les autres ont pris le pouvoir, bien me minoritaires, et parler, s’engager contre cette haine n’est pas si simple.
    Et puis cette méfiance elle est aussi portée par le vécu. Vivre en banlieue suffit souvent à se faire une idée assez claire des valeurs portées par les musulmans extrémistes.
    Quand on voit un jeune d’origine arabe se faire tabasser car il boit un verre pendant le ramadan: ça laisse plus que songeur.
    Alors quand les musulmans respectueux des autres, tolérants et prêts à donner de leur religion l’image quelle mérite prendront enfin la parole pour dénoncer ces actes misérables , peut être qu’enfin, le regard sur l’Islam changera.
    C’est eux qui ont la main en quelque sorte….

    • Salwa · mars 9, 2013

      Mmmmmh… Je répondrais quand j’aurai plus de temps…

    • Salwa · mars 9, 2013

      Quel rapport avec la présomption d’innocence appliquée à tous? 😉
      Pourquoi mal à l’aise?
      Il n’y a pas eu de jugement… alors comment spéculer sur le compte de cet homme?

      Je n’ai jamais vu un jeune se faire tabasser parce qu’il a bu pendant Ramadan.

      Comme partout, il ne faut pas se faire des généralités d’un faits-divers, sinon, on tombe dans le piège des journalistes, que je tente de déjouer…

      Etre respectueux, ça veut dire boire pendant ramadan et porter des mini-jupe? Alors, nous ne parlons pas de la même tolérance 😉

      Quant à ce que font les autres : c’est leur relation à Dieu, ce n’est pas la mienne. Ce sont eux qui sont responsables de leurs actes. Ma responsabilité est de leur rappeler leurs devoir envers Dieu. Et là encore, je le fais pour Dieu. Pour que mon coeur soit apaisé auprès de Lui. Pas plus.

  9. Nath · mars 10, 2013

    A partir du moment où il y a des preuves et que sa propre famille ne conteste en rien ses actes…votre discours a un côté « négationniste » que je juge suspect et qui ne grandit pas l’Islam que vous souhaitez défendre.
    Quand on commence à défendre un monstre on glisse du mauvais côté.

    Des remarques sur les jeunes qui ne suivent pas le ramadan et d’autres dérives j’en vois souvent car je vis dans une banlieue difficile. (Nul besoin d’ouvrir les journaux qui d’ailleurs passent souvent à côté ne se que vivent réellement les gens.) Elles sont souvent le fait de jeunes qui ne connaissent pas grand chose à l’Islam et qui s’en servent comme d’une arme de puissance sur les autres.C ‘est là que je regrette le silence des vrais musulmans.( mais je le comprends, ils s’exposent à la violence)

    Etre respectueux s’est accepter l’autre sans juger. Vous évoquiez il y a quelques articles votre grand-mère et son manque de tolérance mais comment réagiriez vous si votre fille décidait de porter des mini-jupes et de se convertir à une autre religion ?
    Il faut toujours juger le niveau de tolérance des autres à celui que l’on est capable nous même d’accepter.
    (Je relève que vous placez ce terme de mini-jupe de vous même alors que mon intervention ne tire pas vers ce sujet et c’est troublant.)

    Je vous rejoins sur la fin. La religion c’est pour soi même. Ce que l’on accepte pour soi ne regarde personne. C’est une liberté essentielle qui ne doit être entravée par personne. Mais cette liberté ne peut se vivre que si dans le même temps on accepte de la voir vivre chez les autres: nos voisins, nos amis, nos enfants, nos conjoints.
    Car, en religion, la contrainte n’a pas de sens.

    A titre personnel j’ai beaucoup réfléchit à cette notion de contrainte. Et alors que mes deux premiers enfants ont été baptisés, le dernier ne l’a pas été car il m’apparaissait alors que le choix d’avoir ou ne pas avoir de religion, de choisir telle ou telle religion était un choix important qui ne pouvait se prendre qu’adulte.
    Inculquer des valeurs mais de manière suffisamment ouverte pour qu’un choix personnel puisse mûrir.

    En conclusion, l’image de l’Islam évoluera quand les vrais musulmans se feront enfin entendre. La mère de Imad ibn Ziaten, qui est tout a fait remarquable, ouvre cette voie d’une image plus vraie de l’Islam de france, elle apaise, donne confiance, force le respect. Que d’autres se lèvent aussi…

    • Salwa · mars 10, 2013

      Je ne défends personne et Dieu seul est Juge.
      Je parle simplement de la présomption d’innocence. Et le droit à celle-ci d’être appliquée, qu’il soit musulman ou non.

      Je ne sais pas ce que vous entendez par vrais musulmans, mais cela raisonné bizarrement en moi.

      Dieu est Notre Juge. Et c’est tout ce que je dis.

      Par rapport à votre question sur ma fille, que Dieu la préserve, si une telle chose arrivait, et qu’elle serait adulte, je me contenterai de lui montrer que ce n’est, pour nous, une chose que nous approuvons et prierais Dieu pour elle de la guider dans le bon chemin.

      Vos commentaires prennent une tournure provocatrice que je connais bien sur mes blogs 😉

      • clo · mars 10, 2013

        Personnellement, je vis dans une grande ville, je croise tous les jours des hommes et des femmes visiblement musulmans. Moi je ne suis pas croyante, et je peux dire que jamais aucun d’eux ne m’a dit que ma jupe était trop courte, ou ne m’a reproché de boire une bière à la terrasse d’un café.
        Par contre, j’ai déjà entendu des gens entre eux faire des remarques désobligeantes sur le voile de celle-ci ou la tenue de celui-là.
        Dans ce que je vois tous les jours, l’intolérance est pas majoritairement du côté des musulmans.

        • Salwa · mars 10, 2013

          Je rejoins ce que tu dis Clo.
          Oui, il y a de l’intolérance au sein même de la communauté… Comme partout, non?
          Et oui, je cherche à combattre ceci…

  10. Nath · mars 10, 2013

    Aucunement provocatrice, je vous rassure. J’ai souvent des discussions de ce genre avec des amis musulmans ou témoins de Jéhovah ou autre. Confronter les idées et les ressentis fait toujours avancer. Comprendre l’autre est le premier pas vers le respect.

    Clo, moi non plus. Je n’ai jamais eu de remarques. Ce sont en général les jeunes musulmans qui sont la « cible » de ces remarques et pas seulement les filles. Or, je trouve que la liberté de vivre ou de ne pas vivre d’ailleurs, sa religion de la manière dont on l’entend est une liberté FONDAMENTALE. ( pour autant qu’elle ne trouble pas l’ordre public et la liberté d’autrui )

    Sinon, j’entend par vrais musulmans, des personnes qui tentent de vivre au mieux selon les textes par opposition à ceux qui se servent de ces mêmes textes pour assouvir leur haine de l’autre, contraindre et violenter autrui. Mais l’Islam n’est pas la seule religion à subir ce type d’individus qui se sont éloignés du message d’origine et se servent de la religion plutôt que de la servir.
    La nature humaine est ainsi faite.

    • Salwa · mars 10, 2013

      Sur ce message je vous rejoins entièrement. Et je ne suis pas en train de dire que tous les musulmans sont des exemples de tolérance, etc…
      J’avais d’ailleurs écrit un article intitulé : « l’ignorance des extrémistes, l’extrémisme des ignorants » il y a quelques temps.

      Ce qui nous oppose, c’est que je garde le doute sur l’histoire Merah : qui était-il vraiment, qu’a-t’il fait vraiment. C’est tout. L’acte qui s’est déroulé est une boucherie à condamner et non excusable. Mais savoir par qui et pour quoi… C’est une autre affaire.

  11. Nath · mars 10, 2013

    La tolérance est sans doute la qualité la plus difficile à servir…Et personne ne peut se targuer d’être parfaitement tolérant. 🙂
    Et d’ailleurs les musulmans n’ont pas à l’être plus que les autres….

    Merah a emporté une partie de la vérité, de sa vérité avec lui.
    L’important c’est: plus jamais ça !

    • Salwa · mars 10, 2013

      Nous voilà donc d’accord 🙂

      Et la tolérance a aussi des limites, partout, humainement…

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s