Bousculade

La douleur se fait sentir. Je me réveille en sursaut. Qu’était-ce donc? Une impression de déjà vécu, mais je n’arrive pas à replacer mes pensées dans l’ordre. J’ai eu mal, mais j’ai ressenti un moment de joie. Quelle heure est-il? Mon portable indique minuit dix. Quel jour sommes-nous? Le 29 Janvier… non… Le 30, depuis 10 minutes. Je me réveille totalement. Je pose une main sur mon ventre, serait-ce pour aujourd’hui? Je rigole. Mais je suis épuisée. Je recherche le sommeil, en reposant ma tête sur l’oreiller.

J’écoute la respiration régulière de mon homme à mes côtés. Me voilà déconcentrée, je n’arriverai pas à me rendormir avant de longues heures, je le sais… Je me perds dans mes pensées. Une nouvelle douleur me prend. Plus vive. Plus longue. Je n’ai plus de doute. Bien sûr que c’est un sentiment de déjà vécu. Trois ans auparavant, j’avais ressenti les mêmes. Mais cette fois-ci, j’étais dans mon lit, je n’avais pas de perfusion. Ces douleurs sont venues toutes seules. Aucun produit chimique n’a fait son apparition. Théoriquement, je savais que c’était possible que le travail se déclenchait tout seul. Mais, en pratique, j’en doutais. Je me demandais quand, comment, pourquoi. Pourquoi ça ne venait pas. J’approchais de la date de mon terme, et rien ne se passait.

Alors, était-ce possible? Etait-ce vraiment une contraction. Je deviens euphorique. Je me leve du lit. Je ne peux pas rester en place.

Je me faufile dans la salle de bain, et m’observe dans le miroir. La famille à 3, est un conte qui s’achève. Le fils unique, c’est terminé. C’est ce soir, le grand soir. Il va devenir grand-frère. Notre famille s’agrandit. Je n’ai que 24 ans, je n’arrive pas à imaginer que c’est le début d’une nouvelle vie.

Ce bébé qui fait son chemin vers la sortie, qui est-il? Balloté entre la mer et la terre. Balloté entre mes peurs et mes espérances. Comment verra-t’il le jour? Les douleurs m’assaillent. Et je continue mes questionnements. Je rêvais de cet accouchement à la maison. Mais l’impossible s’est présenté à moi. Cette équipe de sage-femmes, rencontrée une semaine plus tôt, m’avait mise en confiance. J’étais à nouveau prête à retourner dans un environnement qui me paraissait hostile, il y a quelques mois. Oui, j’irai. Forte de mes convictions. J’irai. Et dans une autre mentalité. Je m’imposerai. J’irai. Mais pas tout de suite. Elles m’ont parlé de la péridurale. Elles ont été étonné que je n’en veuille pas, alors que j’avais l’air effrayée pour des examens médicaux indolore. Je ne veux pas qu’elles aient le temps de me la poser. D’insister que je la prenne. Non. J’irai, mais j’ai encore du temps. Il n’est que minuit et demi. C’est tout. J’irai dans la matinée. Oui, c’est très bien dans la matinée. Ça suffira amplement.

Je me glisse dans l’eau chaude du bain. Je me sens bien, si bien. Je n’ai plus mal. Dans la matinée? Ce sera encore trop tôt. Non, pas dans la matinée. En début d’après-midi, ça ira très bien. Oui, ça suffira. Je n’ai plus de contractions, ça ne sert à rien de se précipiter. La chaleur commence à m’indisposer. Je me hisse hors du bain, et regarde mon ventre. C’est la fin, c’est la fin. Bientôt, il ne sera plus aussi gros. En sortant, je m’étale par terre à cause d’une contraction d’une violence ultime. Je me relève, une autre me prend.

Je crois que mes calculs sont bousculés, je crois que je devrais partir plus tôt que prévu.

Je ne suis pas partie. Il est né dans mes bras, dans mon salon. Le tourbillon. La bousculade.

Publicités

13 commentaires

  1. Marilyne Mari · avril 16, 2013

    Un bébé? Tout neuf? mais quand, là maintenant? :O
    Toutes mes félicitations pour cette merveille et ce beau récit qui rend tout chose 🙂

    • Salwa · avril 16, 2013

      Noooon lol!! J’en suis toujours à trois lol.
      C’est mes souvenirs qui me rattrapent 😉
      30 janvier 2009 😉

      • Marilyne Mari · avril 16, 2013

        Ouf, j’ai cru avoir raté un épisode capital! Une petite envie de BB4? ❤

        • Salwa · avril 17, 2013

          Mmmmh, plutôt une envie d’un quatrième acouchement 😉 pas d’un quatrième bébé, pas tout de suite ^^

  2. Attikael · avril 17, 2013

    Un accouchement à la maison, ça doit être tellement plus intime et serein. Malheureusement je suis tellement trouillarde… tu as été assistée par une sage-femme ?

    • Salwa · avril 17, 2013

      Pour celui-ci non, car pas prévu à la maison. Mais pour le suivant, la naissance de ma dernière, oui. J’avais un suivi avec ma sage-femme, même si elle arrivée… 10 minutes après ma fille lol.

  3. sorcière du logis · avril 17, 2013

    Le bain a vraiment enlevé la douleur ?! J’avais toujours pensé que c’était un moyen de détendre, mais pas de diminuer la douleur.

    Joli récit, haha, « plus tard, plus tard ». Finalement tu as eu exactement ce que tu voulais, bon sans sage-femme, mais qu’importe, c’est une belle expérience.

    • Salwa · avril 18, 2013

      Pour cette naissance, ça a été assez contradictoire.
      Au début je ressentais les contraction et au fur à mesure je ne sentais plus rien… Jusqu’au moment de sortir du bain…

  4. dzmaman · avril 17, 2013

    Allah ybarak, tu devrais nous raconter la suite tu me laisse sur ma faim car c très beau ce que tu raconte la

  5. Malory · avril 18, 2013

    J’ai beau le savoir, chaque fois que je le lis ça m’émeu, les larmes me montent aux yeux… J’aimerai tellement, mais je sais pas si j’y arrivera en faite…
    Mais c’est magnifique, magique j’aime +++ !

  6. mamaours · mai 11, 2013

    Salut,
    ton texte m’a beaucoup ému. C’est un magnifique récit 🙂

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s