Parfaitement parfaite

Hier, j’étais à la bibliothèque avec mes loustics, comme souvent le mercredi après-midi. Je m’installe sur les fauteils, et je laisse les enfants choisir leurs livres. Mon grand se précipite sur les bandes dessinées qu’il dévore, depuis quelques semaines, avec ce sérieux, et cette envie de lire. Les plus jeunes me ramènent pleins de livres qui s’entassent sur la petite table devant moi. Ma fille me sort un livre, « ouais! p’incesse, maman, p’incesse ». Sans méfiance, je prends le livre, et je commence à lire. Le titre aurait dû me mettre la puce à l’oreille :

 

J’ai été estomaqué de cette histoire. On nous présente une petite fille, qui comme toutes les petites filles (non, comme tous les enfants), a ses moments de crise. Logique. On connait. Mais là, c’était vraiment dans l’idée « bouh, la vilaine pas belle Zoé quand elle veut mettre ses bottes d’hiver en plein été ; oooh la belle gentille princesse parfaite Zoé qui obéit à maman et qui met ses sandalettes ».

« Princesse Parfaite ». Outch. C’est moi qui suis pas normale ou le terme est très mal choisi? Mais ma stupeur fut plus grande encore, en cherchant cette collection sur internet et en y lisant les différents titres : « Zoé dit des mensonges » ; « Zoé a mauvais caractère » ; « Zoé n’est pas polie », etc, etc… Affolant? Affligeant…

C’est quoi ce qualificatif de « parfait »? Je ne rêve pas d’enfants parfaits, faut pas se leurrer. Sûrement pas. Même si la vie serait certainement plus simple, ah, ah, ah…

Mais en faire des livres pour les enfants, alors que d’autres se creusent la tête à faire comprendre aux nouvelles mères que non, un bébé n’est pas aussi tranquille qu’une poupée Corolle, qu’un enfant ne s’élève pas comme on dresse un chien, et qu’on n’attend pas de nos enfants la perfection, mais leur épanouissement??

Cela me rappelle une brève discussion avec la belle-soeur d’une amie. Pas encore maman, mais assistante maternelle, avec des idées très arrêtées sur comment les enfants devraient être : « sortables », a-t’elle dit. Des enfants sortables, que j’ai vu, plutôt inactifs, passifs, apeurés, menacés…

Est-ce cela que l’on souhaite pour nos enfants?

Ok, je passe mes journées, en ce moment, à hurler (j’ai vraiment cette impression)… Mais, je vois quand même qu’on partage des choses ensemble, et qu’au final, ils ne me craignent pas… Et je ne cherche pas à ce qu’ils aient peur de moi. Je ne veux pas d’eux qu’ils soient parfaits, et je me fiche de savoir si les autres les trouvent « sortables »…

Le bourrage de crâne depuis la plus tendre enfance, par les livres, les dessins animés, et autres… Y a du boulot à faire. Rendons à l’enfant sa vraie place d’enfant… Pourquoi en faire un mini-soldat dès qu’il sort du ventre de sa mère?

Publicités

16 commentaires

  1. Crapouille · juin 13, 2013

    Oh non c’est vrai qu’après avoir lu cet article ça me gêne un peu cette notion de « petite fille parfaite », c’est limite si j’ai peur que ça complexe certaines petites. Je pense qu’à la base le livre voulait montrer qu’il faut avoir de bonnes manières mais c’est vrai qu’il est mal fait alors… :/

    • Salwa · juin 13, 2013

      Oui, comme toi, je pense qu’il y a d’autres façons d’enseigner les « bonnes manières » 😉

  2. Ndl · juin 13, 2013

    Salam
    Ce qui est pas mal aussi c’est les personnes qui ont leur petit bébé qui te sortent leur grande théorie sur l’éducation et la façon d’élever ses enfants et qui deux ans plus tard font tout le contraire quand ils ont enfin expérimenté l’enfant en réalité et non plus en nouveau né.
    Sans parler que ces grandes théories ils ne les repectent pas eux même. Enfin bon plus que d’accord. A oui la théorie de l’enfant adulte qui doit tout savoir faire très vite et être préparé au monde difficile qui l’attend. Où est l’enfant dans tout ça ? C’est une grande question.

    • Salwa · juin 13, 2013

      Hihihi, on a la même aversion pour les donneurs de leçon qui ne savent pas ce que c’est?? ;p

      • Emilie Oum Kalthoum · juin 16, 2013

        Mais euh, rigolez pas ! Moi aussi je disais qu’il fallait dresser les gosses avant d’en avoir (mea culpa !!!!!!!!).
        Mais justement, je trouve ça génial que nos enfants nous apprennent la vie. C’est mieux que de rester sur des positions dignes de dictateurs ^^

  3. islamie · juin 13, 2013

    Salam
    moi au contraire je trouve que cette notion d' »obéissance ( hum je préfère le terme d’écoute, « tu écoutes ta maman »), ça se perd, ça se perd:)
    Et sur le terme sortable, je trouve cela drôle, moi je dirais plutôt « savoir se tenir », « être civilisé »
    mais bon sans terroriser non plus les enfants, genre tes parents sont les enfants de saddam hussein
    savoir être juste, trouver le juste milieu, ferme et tendre à la fois!
    wassalam

    • Salwa · juin 13, 2013

      Tout à fait, ma soeur, je ne dis pas qu’il faille les laisser tout faire hein 😉

  4. penseesdunemusulmane · juin 13, 2013

    « On n’attend pas de nos enfants la perfection mais leur épanouissement… »
    Je suis tellement d’accord! Ca vaut aussi pour les bonnes notes à l’école, etc. (genre si tu as des mauvaises notes, tu es un échec, peu importe toutes les belles autres qualités que tu possèdes…)

    • Salwa · juin 13, 2013

      Aaaaah, les notes!!!! les fameuses notes qui te valorisent ou te dévalorisent sans te connaître… 😥

  5. sanaa iman · juin 13, 2013

    Salam Aleykhoum Salwa,

    Je voudrais dire une chose à toutes les mamans qui passeront par ici, une chose que tu exprimes bien mieux que moi, mais que beaucoup oublient ou ignorent, alors que ça change la vie! Faites vous confiance et suivez votre instinct de maman. Vous savez mieux que quiconque ce qu’il y a de meilleur pour votre enfant et faites ce que vous pensez bon pour lui.

    J’ai longuement hésité pour mon premier enfant. Tiraillée entre mon instinct, mon inexpérience et les « il faut » des médecins, des livres, des proches, des passants même… je ne savais plus quoi faire et ma fille le ressentait. J’étais malheureuse…
    Et puis pour mon second, et avec encore plus d’aisance pour ma troisième, j’ai fait tout ce que mon coeur de maman me poussait littéralement à faire. Echarpe de portage le jour et cododo la nuit durant les quatre premiers mois. Aucune séparation jusqu’à leurs huit mois. Puis de courtes séparations de quelques heures par la suite, mais uniquement en les confiant à ma mère. Les laisser découvrir, toucher, manger avec les doigts, se salir, grimper, crier…. jusqu’à ce que l’école nous sépare! Et cela s’est passé sans pleurs avec mon aînée. J’attends de voir pour les 2 suivants! Mais je ne suis pas inquiète, j’ai confiance en moi et mon éducation. Je suis tellement fière de ma fille aînée, de son humanité et de sa bonté du haut de ses 4 ans! Lorsque sa maîtresse m’a dit qu’elle était la seule de sa classe à être attentionnée, protectrice et tout simplement gentille avec un de ses petits camarades atteint de trisomie (rejeté, moqué et tapé par les autres), j’ai eu envie de pleurer… pleurer pour ce petit gars mal aimé et pleurer face à la bienveillance de ma fille. Et je me suis dit ce jour-là pour la première fois que j’avais peut-être bien réussi quelque chose!

    Je dors toujours avec mes 2 aînés, je ne me sépare quasiment jamais de mes enfants et je n’écoute plus les personnes « bien intentionnées » qui me disent que ce n’est pas bien, que je suis trop fusionnelle, qu’il faudrait que je parte en week-end avec mon mari et sans les enfants, que je leur donne de mauvaises habitudes… Non, je ne les écoute plus. Jj’écoute mes enfants. Je m’écoute. Point.

    Et je conseille vivement à chacune de suivre leur petite voix….

    Que la paix soit sur vous et qu’Allah vous guide…

    • oum Zakaria · juin 14, 2013

      Salam alaykoum Sanaa Iman
      MachAllah c’est très beau ce que tu racontes sur ta petite de 4 ans, peut-être que ta fille a un bel exemple, à te lire tu es certainement une maman très à l’écoute et très respectueuse (ce que ton instinct t’inspire…)
      Salwa qu’Allah te permette de nous écrire longtemps via ce blog (où l’on lit vraiment de belles choses) et t’en récompense
      Wa salam

      • sanaa iman · juin 14, 2013

        Wa Salam, merci à toi!

        Mais bon, je tiens aussi à dire que je crie aussi beaucoup sur eux et que j’use parfois de la menace et même du chantage dès que je suis fatiguée et que j’ai tout un tas de choses à faire (c’est-à-dire souvent!)! Je me rattrape en jouant avec eux, en les emmenant au parc, en faisant des gâteaux ensemble, en dormant avec eux, mais bon ce serait bien mieux pour eux d’avoir une maman moins criarde! Nul n’est parfait 😉

        Enfin, j’ai tellement eu la tête dans le guidon ces dernières années (3 enfants en 3 ans et demi!), qu’au final il est plus simple d’écouter son instinct plutôt que d’essayer de faire « tout bien comme il faut »!
        En gros, je n’ai pas de mérite! lol

        Barak Allahou fik

        • oum Zakaria · juin 14, 2013

          Wa fik Baraka
          hé oui pas d’enfants parfaits, pas de parents parfaits 😉
          3 enfants en 3 ans et demi machAllah, comme je te comprends pour les cris, depuis que mon fils aîné est né, je considère la maternité comme un jihad qui me permet de m’améliorer
          et comme comme toi, j’essaie de compenser mes manques par le meilleur, c’est peut-être un des secrets pour que la courbe malgré les bas soit ascendante incha Allah
          merci pour l’échange et bon courage
          Wa salam

    • Salwa · juin 14, 2013

      Hum, quel joli témoignage, tu m’inspires pour un article, barak Allahou fiki 🙂

      • sanaa iman · juin 14, 2013

        Alors j’ai hâte de le lire insha Allah!

        Merci Salwa, bonne journée!

  6. chouke · juin 14, 2013

    Bonjour, il faut aussi savoir que les enfants ont besoin de vider l’énervement et la fatigue de la journée quelque part. Il vaut mieux que ce quelque part soit à la maison,, même si c’est dur pour les parents (enfin, majoritairement les mamans). J’ai toujours l’impression que mes enfants (enfin maintenant mes derniers, mes deux grands sont ados et jeune adulte) étaient insupportables à la maison, et toujours peur de ce que cela peut donner à l’extérieur. Surtout mon dernier né qui est vraiment dur (du moins avec son père et moi et ses frère et soeurs). Quand je le confie, j’ai quelques angoisses. Et finalement non,il connaît les limites et tout se passe très bien. D’ailleurs, comme me l’a dit une amie « c’est normal qu’il soit insupportable chez toi et charmant chez les autres. Ils sont tous comme ça. Chez toi, c’est leur soupape de sécurité (il en faut une pour un bon équilibre mental), mais il sait les limites et comment il doit se comporter à l’extérieur. D’ailleurs, jamais eu aucune plainte à l’école, bien au contraire « s’ils étaient tous comme ça…. »
    Les enfants sont comme nous des êtres humains à part entière avec leur caractère: ils doivent savoir les bonnes manières et comment se comporter en public, mais doivent pouvoir aussi avoir un endroit où exprimer leurs contrariétés, leur fatigue, leur énervement en toute sécurité affective.C’est juste très dur pour les parents.

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s