« Intégré, je le suis, où est la solution… »

Je pose un Copyright, pour le titre de mon article, c’est pas de moi, c’est de Zebda. Zebda, si tu connais pas, c’est que tu n’as jamais fait tomber la chemise. Zebda, quand j’avais 15 ans (et d’ailleurs, le titre de cette chanson, c’est « Quinze ans »…), ça me parlait.Zebda, à 28 ans, ça me parle toujours, mais c’est pire. Parce que ce qu’ils craignaient est arrivé. Enfin… je ne voulais pas faire un article sur Zebda, je te rassure. Nan. C’est juste que cette phrase, elle résonne souvent en moi.

Oui, intégrée je le suis, où est la solution ? Intégrée, désintégrée?
Je suis quelqu’un qui aime faire des choses, qui aime bouger. Et tu le sais, maintenant…
Depuis petite, j’ai toujours eu envie de bouger les choses, j’avais de grands rêves, de grandes espérances. Des projets. Des projets pleins la tête, ça ne s’est jamais arrêté. J’ai un cerveau qui fonctionne à mille à l’heure, el hamdoulilleh. Des fois, il bouillonne si fort, que j’en perds les pédales que je mélange dans mes pinceaux. Je tombe par terre, mais je me relève. Avec d’autres projets, d’autres idées.
Gamine, je voulais d’abord être Présidente de la République, et supprimer toutes les voitures qui polluaient trop, et puisaient trop sur les ressources naturelles, en disant qu’on pouvait très bien moins se presser, et revenir aux carrioles tirées par des chevaux. On pouvait bien prendre le temps de vivre…
Puis, en voyant que je serai seule dans cette idée (ou quasiment seule), j’ai laissé tombé.
Après, je voulais être journaliste. En Tunisie. Pour renverser le pouvoir en place à ce moment-là. Combattre la dictature. Me mettre du côté de ceux qui souffrent. Et ça aussi, j’ai vite compris que c’était mission impossible… en tout cas, en 2001…
Et puis d’autres projets, qui me restent encore en tête, des projets pour lesquels je me dis : « mais si, ça peut marcher, pourquoi pas… Pas maintenant, mais on prend le temps, on prend le temps, INCH’ALLAH! »

Et toujours cette envie, cette même envie : montrer, prouver au monde que ma religion, mon voile, mon mari, je ne les subis pas, mais je les ai choisi. Et que rien ne m’empêche d’agir pour des causes ou d’autres. En compatibilité avec ma religion, mon voile et mon mari.

Ça te ferait peut-être rire de lire cela. Et pourtant, je sens dans les paroles de mon entourage, plus ou moins proches, que mon voile serait un handicap dans mon implication associative. Je ne l’ai pas ressenti comme un handicap. Jamais. Je n’en fais pas un pataquès, et les gens me reçoivent comme ils reçoivent d’autres personnes. Au contraire, je tends à croire que mon voile est là pour marquer que MÊME avec « ça » sur la tête, je ne suis pas diminuée, ou pas moins intégrée… Et que je suis l’égale d’une autre femme, qui ne serait pas voilée.

Je rigole, quand j’entends des commentaires « femmes voilées = femmes soumises »… Oui, nous sommes soumises à des réflexions aussi idiotes et insultantes… Mais pas plus. Soumise à Dieu, par choix. Mais pas par le voile. Soumises dans leurs esprits, parce qu’ils ne nous connaissent pas.

Alors, aujourd’hui encore, je fais de mon voile, mon objet de combat. C’est ma foi que je porte en illimité, et qui est mon étendard. C’est mon voile qui montre aux autres que je suis musulmane, mais ça s’arrête là. Alors qu’avec mon voile, je veux prouver qu’une musulmane, ça peut aussi se bouger, faire des choses, aller vers les autres, être ouverte et tolérante.

Aujourd’hui, on est venu me demander si je présenterai mes réunions de LLL, qui seront dispensées dans un lieu public, habillée comme je suis habillée actuellement. Bien sûr. Salwa, c’est moi, comme ça et pas autrement. Si vraiment ça dérange quelqu’un, c’est à l’autre de faire un effort. Je veux bien faire des tonnes de concessions, sur tout ce qui touche ma vie personnelle. Mais pas ma religion. Si je te gêne, ferme tes yeux. Non, je ne ferai pas « un effort d’intégration dans un lieu public ». Alors que c’est ce même lieu qui m’a demandé d’intervenir chez eux.

Le voile n’est indésirable, que parce que l’on croit que le voile est indésirable. De toute ma vie de femme voilée (dix ans maintenant…), je ne me suis jamais sentie indésirable. Et si ça a pu arriver dans des cas très isolés, c’était de la part de personnes qui ne méritaient pas mon intention, et avec qui je ne voulais même pas donner deux minutes de mon temps…

J’ai des amies de tous bords, de toutes nationalités, de toutes religions, ou sans religion. J’ai des connaissances au quatre coins du monde. Et jamais aucune d’elles ne m’ont fait sentir que « Salwa-la-voilée » était indésirable.

Publicités

12 commentaires

  1. Laurène oum Aïssatou · septembre 14, 2013

    Très bon article, merci! En parlant d’intégration, je me demande quand est-ce que certaines personnes intégreront le fait que les musulman-e-s, voilées ou pas, jilbebées ou pas 😉 , barbus ou pas, sommes ici chez nous au même titre qu’eux-mêmes et bien d’autres… Un jour peut-être, insha Allah!

    • Salwa · septembre 14, 2013

      Pour beaucoup, musulmans = maghrébins…

  2. clo · septembre 14, 2013

    Ça me dépasse qu’on fasse tout un foin d’un bout de tissu. Pour moi, c’est une insulte à la laïcité (dans le vrai sens du terme) et à la République que de vouloir que les gens changent leur religion ou leurs pratiques religieuses pour s’intégrer. Liberté, Égalité, Fraternité : chacun-e devrait être libre de croire et de pratiquer sa religion, ou de ne pas croire, de ne pas pratiquer, chacun-e devrait être l’égal-e de chacun-e (on est tous des humains, quand même, faudrait voir à pas l’oublier), et puis ça ne fait pas de mal de se comporter fraternellement avec son prochain (et au passage profiter de la différence au lieu d’en avoir peur, c’est souvent une source d’enrichissement).
    Moi j’en ai marre des gens qui oublient la devise de mon pays, pour après donner des leçons d’intégration.

    • Salwa · septembre 15, 2013

      Merci Clo pour ce coup d’gueule de tolérance. Je suis comme toi, née sous cette devise… Que je ne vois pas tellement respectée au fil des années qui passent…

  3. aleksandra · septembre 14, 2013

    j’aime ton texte.
    je suis aussi une convertie et fière de me présenter aleksandra avec ma tete voilée 🙂
    Je pense qu’il est important que les femmes voilées participent à la vie associative,culturelle,sociale qu’elles se mélangent aux autres et ne restent pas enfermées entre elles(pays d’origine d’habitude)

    Lors des réunion LLL et autres je vois parfois un peu de curiosité de la part des mamans mais très vite je suis l’une des elles,une des femmes une des mamans.
    Pour moi c’est ça la laïcité!
    nous sommes uni(e)s et nos échanges et différences nous enrichissent. Au lieu de cacher nos signes religieux et faire un tabou qui justement nous divise et nous nomme on devait être fière de notre appartenance sans être enferme(aux autres et/ou par les autres)
    c’est pas ma tête mais ce qu’il y a dedans qui compte.
    Parfois je pense que ces les femmes voilées elles mêmes qui s’imaginent les mures qui les séparent avec les autres.
    Je pense que pour beaucoup connaitre « une voilée » est une expérience intéressante,c’est une confrontation de l’imaginaire avec la réalité et j’espère que cette confrontation sera le plus souvent gagnante pour nous.
    Malheureusement il y aura toujours ceux qui ne comprennent pas la laïcité de façon positive mais il faut pas que leur limites deviennent les nôtres.

    Aleksandra

    • Salwa · septembre 15, 2013

      Je suis, une fois de plus, entièrement d’accord avec toi…
      Et les remarques sur l’intégration que j’ai eu… Vient d’une femme voilée.
      D’où ma conclusion : le voile est un obstacle si on croit qu’il l’est.
      Et le commentaire de Soraya montre également que ce sont même les personnes de culture différente qui nous voudraient plus « intégrés »…

  4. soraya · septembre 15, 2013

    Qu’en est-il lorsque les regards, non, le sentiment de différence vient de ton entourage qui a eu à la base la même culture arabo-musulmanne que toi mais il y a le mais par ce que jugée trop extrémiste (voie des salafs oblige)?? La laïcité a trop bien était détourné de sa réelle origine (définition) et imprimée sur une disquette dont ces arabo-musulmans ne se rendent même pas compte qu’ils ont été formaté (séquelles des colonisation, contagion de la mondialisation…) Alors je le dis : je suis en colère ! ! ! Ce sont ceux qui pensent être le « mieux intégrés » parce que partageant la même fausse idée de la laïcité, qui ont le cerveau le plus étriqué!! Bon voilà c’est dit et même pas peur! Je m’arrête là parce que la colère (non en vrai c’est (plus) la prose de Salwa) me donne des ailes.
    Aleykoum Salem. Soraya.

    • Salwa · septembre 15, 2013

      Merci Soraya, c’est tout à fait vrai. Et s’il nous arrive d’avoir des remarques de personnes extérieures à notre religion, à nos traditions, on peut encore se contenir dans notre colère en se disant « ils ne connaissent pas mes valeurs. »

      Mais quand cela vient d’une personne qui a la même pratique religieuse que toi au niveau vestimentaire mais qui elle, se permet des concessions de temps à autre, alors que toi-même tu n’acceptes pas, les grandes leçons sont à l’honneur…
      Je ne juge pas, cette personne compose comme elle le souhaite, jamais je ne me suis permise de lui demander pourquoi elle faisait ce genre de concession… Mais dès qu’elle a su que j’animerai mes réunions dans un lieu public, en jilbeb tout de suite, le regard réprobateur de mise…

      • soraya · septembre 15, 2013

        Ralala Salwa si tu venais faire un tour sur mon dernier statut (les commentaires) sur mon facebook, c’est l’illustration parfaite de nos échanges agrémenté d’un peu d’hypocrisie d’ailleurs! Lis stp, qu’on en rit et pour me rassurer que je ne fais pas de fixette identitaire, ton regard m’a l’air tellement éclairé! (Bah vu que je suis un peu retiré du monde associatif, social, travail et tralala j’aimerais un point de vu objectif) Soraya berkache

        • Salwa · septembre 15, 2013

          Je n’ai malheureusement pas accès aux pages fb 😉
          Tu peux me faire un copié collé et me l’envoyer par mail? Tunisiamum@gmail.com

  5. Emi · septembre 15, 2013

    J’aime ton article. Il interroge les limites de la laïcité. Et la laïcité, pourtant, j’y tiens. Que les choix religieux soit une affaire privée, que le prosélytisme soit interdit dans les espaces publics, oui, selon moi c’est important.
    Oui, mais voilà, comme tout concept il a ses limites. Notamment lorsque la laïcité devient un prétexte (de plus) à l’intolérance, aux clichés aveugles.
    Ré-introduire un peu d’humanisme et de réflexion dans ce concept de « laïcité », avant qu’il en devienne complètement creux. Voilà à quoi sert ce genre de réflexion.
    Alors, merci !

  6. mummy en herbe · septembre 19, 2013

    Alors moi j’ai vécu 2 situations différentes la première c’était celle d’avant la révolution dans mon pays où le régime interdisait le port du voile dans les administrations, etc. et j’ai vu ma mère qui est une dame d’un certain âge voilée agacée quotidiennement à cause de ça.
    Et puis maintenant avec l’arrivée des « islamistes » au pouvoir, je vois des femmes et des filles voilées ou en niquab qui se permettent de balancer certains commentaires à d’autres non voilées…
    Les 2 situations sont révoltantes car ici nous sommes théoriquement tous musulmans (après on pratique ou pas on porte le voile ou pas c’est un sujet très personnel) et que la tolérance est un pilier de notre religion.
    J’ai voulu donner l’exemple d’un pays musulman où selon « la tendance » politique il y a des gens qui sont visés à cause de leur appartenance ou de ce qu’ils portent ou pas… que dire alors d’un pays occidental ! Bon courage à toi (quoi que normalement t’en n’a pas besoin tant que tu respectes les autres ils doivent te respecter) 🙂

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s