« Moi, je sais… Même ce que je ne connais pas. »

Je ne crois pas que ce soit nouveau comme phénomène. Depuis l’existence de l’Homme, la vanité, l’orgueil… Gonflant le torse et fermant leurs oreilles.

Quotidiennement, tu en croises sur ton chemin… Ils vont te sortir de grandes théories, sur l’humanisme, avec leur théorie, en l’imposant à tous. C’est ainsi, qu’une seconde tournée d' »enveloppe anonyme » a fait le tour sur Compiègne, cette année encore. Comme l’année dernière, les mêmes tracts, la même « organisation », les mêmes slogans : « islam hors de France, hijjab = soumission ». On y prête même plus attention. Il y a des gens qui n’ont rien à faire? Pourquoi envoyer ceci à des musulmanes voilées? Ce n’est surement pas le public idéal pour les enrôler sous leurs idées… Non, une simple provocation, à laquelle nous répondons : « Rabbi yahdikom » (« Que Dieu vous guide »), ce qui est une parole de bonté pour nous, musulmans… Mais là encore, ils prennent ça comme une agression…

On a des « a priori » sur des personnes différentes. Qui n’en auraient pas? Bien sûr que j’en ai aussi… Malheureusement. Même si j’essaye de m’en défaire. Je déteste le « classement » des gens par catégorie, et pourtant, malgré moi, j’en mets plus d’un dans la case : « cassos » (comprendre « cas social »). Et cette case est divisée en deux : « cassos gentillet » et « cassos no comment ». Je suis méchante, je sais. C’est plus fort que moi. Mais promis, j’ai rien contre les cassos tant qu’ils me respectent comme je les respecte. Et je dois être cataloguée comme « femme soumise », dans leurs catégories personnelles.

J’ai une autre catégorie, aussi. Celle-là est beaucoup plus dure, et je suis vraiment, vraiment moins tendre avec les gens que je place dedans. (Oui, je te le répète, je ne suis pas parfaite…), c’est celle des « pseudo-intellectuels ». Voilà, c’est dit. En général, des journalistes, des auteurs, ou des hommes (femmes) politique ou d’influence. Je suis moins tendre, parce que c’est à cause de gens comme eux que les « cassos » sont là, avec leurs a priori à la noix.

Attention, je n’ai pas dit TOUS les intellectuels. Non, je n’en suis pas à généraliser. Mais souvent, des auteurs qui vont écrire sur des sujets qu’ils ne connaissent pas. Mais pas du tout, hein. Un exemple « au hasard », juste comme ça : sur l’Islam, tiens. Un jour, je suis tombée sur un auteur libanais. A priori, je me disais qu’il ne pouvait pas ne pas comprendre notre religion… Et quelles bassesses… Des propos diffamatoires à notre encontre. Et j’ai commencé à comprendre le « pseudo-pouvoir » de ces gens-là. Plus tard, j’ai entendu parlé d’un livre que je n’ai pas lu et que je ne lirai pas, d’une iranienne contre le voile. Ces auteurs qui savent et qui induisent en erreur (dans quel but?), induisent en erreur les auteurs qui ne savent pas et qui se font « porteurs » d’un tel message.

C’est ainsi qu’on assiste à des pics de ce genre :

Capture d’écran 2013-10-23 à 09.06.50

En discutant avec cette « Emma », elle avouait ne rien connaitre à l’Islam (texto, elle dit : « peu de choses », ce qu’il faut traduire par « rien du tout, sauf ce que m’en montre TF1 »). Et pourtant, cette femme a l’air d’être quelqu’un plutôt ouverte, plutôt « sur la même longueur d’onde » que moi… Quand on lit sa façon de voir les choses. Elle a pourtant les idées bien arrêté sur le voile, alors.

Tu vois, c’est ce genre d’informations, balancées comme des vérités, par des personnes que l’on estime plutôt dans notre société. Ça me révolte. Les spéculations sur les tréfonds « des autres »,  c’est pénible. T’as envie de rire devant leurs bêtises. Tu sais, ces gens qui ont des idées bien particulières, sur la liberté, le choix, etc… Des idées très arrêtés : avoir le choix, c’est choisir de NE PAS PORTER le voile. Mais quand tu le portes, ce n’est pas un choix. Avoir le choix de NE PAS ADHERER à une religion, mais si tu es croyant, ce n’est pas un choix. « Imposer », « soumission », tout ce qui ne rentre pas dans leur mode de vie et de pensées… Quand on agit différement, on est forcément diminué et pas capable de réfléchir par soi-même, et de suivre des routes qui NOUS conviennent.

Porter le voile est donc, selon Emma, le fruit de la soumission de la femme à la loi masculine. Dans son laïus sur le féminisme (que je conçois tout à fait, outre mesure), elle dit bien qu’elle porte des robes, parfois courtes. Cela ne serait pas, selon elle, le fruit de la soumission de la femme à la loi masculine?? Pourquoi l’un et pas l’autre? C’est une question que je pose sincèrement à l’auteure. Pourquoi MON habit serait de la soumission, et pas le sien? Pourquoi mon habit ne peut pas ne pas être de la soumission à l’homme?

Et pourquoi, les pâtisseries orientales ne seraient pas des soumission à la loi masculine de la kermesse de fin d’année?

A plusieurs reprises dans ce blog, je condamne les gens qui parlent sans connaître, pour soi-disant « nous libérer » (de quels diktats? et pour suivre quels autres?). Je continuerai à le faire sans relâche.

Liberté. Egalité. Fraternité. Pays des droits de l’homme de du citoyen. Où tu es blâmé quand tu aides ton prochain (cf. les gens du nord qui aident les immigrés). Où tu es blâmé quand tu portes ta liberté comme étendard.

Il y a quelques jours, mon homme a fait la démarche de prendre la nationalité française. Voici un extrait de « La charte des droits et devoirs du citoyen français » :

Laïque ; la République assure la liberté de conscience. Elle respecte toutes les croyances. Chacun est libre de croire, de ne pas croire, de changer de religion. La République garantit le libre exercice des cultes, mais n’en reconnaît, n’en salarie, ni n’en subventionne aucun. La loi consacre la séparation des religions et de l’Etat.

Source.

Alors, de quel droit, ces « justiciers » veulent nous donner une « liberté » que nous considérons comme une prison? Pourquoi, éternellement pourquoi, ceux qui ne connaissent/ne comprennent pas, veulent pour nous ce qu’EUX considèrent comme « bien » (valeur tout à fait subjective)?

A Emma, donc, et aux autres dans la même veine : vous êtes des personnes douées d’intelligence, servez-vous de votre cerveau dans le bon sens.

(Un article rédigé pour les personnes qu’on refuse de comprendre, qu’on stigmatise peu importe leur différence, et en particulier pour Mélanie.)

Publicités

29 commentaires

  1. mounia · octobre 23, 2013

    salam aleykoum, barak allahou fik pour tous ces articles tres bien ecrits et dans lesquels on se retrouve svt. l’echange cite en exemple m’est familier… je trouve que les paroles suivantes: avoir le choix, c’est choisir de NE PAS PORTER le voile. Mais quand tu le portes, ce n’est pas un choix. Avoir le choix de NE PAS ADHERER à une religion, mais si tu es croyant, ce n’est pas un choix. (sic Salwa) sont vraiment representative de cette « liberte »imposee….

  2. Emma · octobre 23, 2013

    Voilà. Je suis la Emma montrée du doigt. Nos échanges ne sont pas inintéressants sur Twitter, ils sont respectueux d’un côté comme de l’autre, et j’apprécie. Rien de tel pour nourrir et satisfaire une curiosité qui est la clé de la connaissance d’autrui, de l’ouverture sur le monde, de la tolérance que les échanges, les débats. J’apprécie moins tes propos à mon sujet dans ce billet.
    Je vais essayer d’y répondre, comme tu m’y as invitée.

    Je vais partir de ta conclusion: je ne refuse pas de comprendre qui que ce soit, au contraire, je pose des questions pour essayer de comprendre. Force est de constater de comprendre quelque chose qui est motivé par une raison religieuse est difficile lorsque l’on est athée. Je ne stigmatise pourtant personne, bien loin de moi une telle idée! Et je ne me pense pas justicière, non plus^^
    Plus haut, tu mentionnes le libre exercice du culte. Je ne cherche pas à l’empêcher, c’est un droit fondamental, c’est un choix personnel, une liberté individuelle. Mais selon moi, la religion (peu importe laquelle) est une invention humaine, datant d’une époque où l’homme dominait, où la femme lui devait soumission, et c’est pourquoi on y retrouve des éléments considérés comme normaux à l’époque mais sexistes aujourd’hui (« L’homme a prééminence sur la femme », Coran/ »Femmes, soyez soumises a vos maris, comme au Seigneur. » Bible, par ex). Ainsi donc, ce qui est prôné par une religion pour les femmes et non pour les hommes (les hommes ont-ils à dissimuler leurs cheveux?) est pour moi discriminatoire.

    Revenons à l’échange initial, le tweet à l’origine de ton article.
    J’ai réagi à un tweet qui mélange religion, cuisine, école. D’une part, ma réaction se voulait à prendre au second degré, parce que mettre sur le même plan pâtisseries et femmes voilées… Parce que c’est méconnaître la loi sur la laïcité qui interdit les signes ostentatoires religieux à l’école, et faire croire qu’on rejette les femmes voilées, alors que c’est le voile en tant que signe religieux qui est refusé, et pas la personne.
    Pour nombre de personnes en France, le voile est interprété comme un signe de soumission de la femme à l’homme. C’est une opinion. Et elle se respecte en tant que telle. Je comprends que tu ne la partages pas. Qu’aucun homme ne te force à te voiler, et je te crois volontiers, ne change pas mon opinion, car, comme je l’ai dit plus haut, tu fais ce choix pour des raisons religieuses, et selon moi, la religion est sexiste quand elle fait une différence entre les hommes et les femmes. Et la religion est le fait des hommes (les dirigeants religieux sont-ils des femmes?).
    Tu compares ton voile et ma robe courte et m’interroge sur le fait que cette robe puisse être le fruit de la soumission à la loi masculine. Comme je l’ai écrit dans le billet que tu cites (https://www.facebook.com/notes/emma-casanove/suis-je-f%C3%A9ministe-/235659803214626), j’admets que oui: « Même si j’ai parfaitement conscience que ce comportement n’est pas naturel, que je suis conditionnée. Les media, l’éducation. » Et oui, media et éducation ne sont que trop souvent sexistes…
    Mais la différence entre ma robe et ton voile, c’est ce que la robe ne me cache pas.
    Ce qui me gêne dans le voile, me met mal à l’aise, et encore une fois je ne milite pas pour l’interdire, c’est qu’il sous-entend que le corps de la femme doit être caché des regards masculins. Et pas l’inverse. Ca me dérange vraiment.
    La femme serait-elle la tentation à laquelle il faudrait éviter de soumettre l’homme?
    Je crois que le débat est clos, tout a été dit, me semble-t-il. Je tenais juste à faire part de mon point de vue sur ton blog en réponse à tes propos à mon sujet.
    Nos visions sont opposées mais pour autant le vivre ensemble réclame un respect mutuel. Je suis donc mal à l’aise quand tu écris « T’as envie de rire devant leurs bêtises », ou « rien du tout, sauf ce que m’en montre TF1″ (ça, ça relève vraiment de l’insulte 😉
    Au plaisir d’échanger à l’occasion.

    • clo · octobre 23, 2013

      En fait, cette discussion me fait penser à ce dessin :

      Je ne pense pas qu’entre cacher son corps ou montrer son corps, l’un soit mieux ou quoi. Je pense que chacune (et chacun) devrait avoir le choix.
      Je trouve ça vachement violent de vouloir interdire le voile parce qu’il « cache trop ». Exactement aussi violent que si quelqu’un voulait interdire les jupes courtes parce qu’elles « montrent trop ». Et puis, à partir de quand un vêtement « cache trop » ? Est-ce qu’une jupe longue, ça cache trop ? Une collégienne a été exclue pour une jupe longue et un bandeau (!!!) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/05/97001-20130405FILWWW00598-signes-religieux-un-adolescente-exclue.php

      Par ailleurs, pour moi les lois interdisant le voile à l’école ou aux mères en sortie scolaire n’ont rien de laïques… cf la définition rappelée dans l’article !

      Bref, j’ai beau ne pas me reconnaître du tout dans la religion, je trouve ça assez gênant d’empêcher les croyant-e-s de pratiquer leur religion.

      • Salwa · octobre 23, 2013

        Clo, le dessin montre exactement ce que je dis dans mon article 🙂
        Merci à toi.

      • Emma · octobre 23, 2013

        Encore une fois, si ce commentaire s’adresse à moi, il faut me relire: je ne souhaite absolument pas interdire le voile ou empêcher qui que ce soit de pratiquer sa religion. A l’école, c’est la loi: pas de signe religieux ostentatoire. L’école est un lieu laïque où la religion ne s’affiche pas.

        • penseesdunemusulmane · octobre 23, 2013

          Interdire le voile à l’école, c’est quand même l’interdire et restreindre la liberté de religion…on peut toujours discuter des justifications et des arguments, mais ca reste une restriction à la liberté de religion. Le fait que ce soit une loi qui l’interdise ne change rien. Les Nations-Unies ont condamné la France par rapport à cette loi sur l’interdiction des signes religieux ostentatoires à l’école.

          • Salwa · octobre 23, 2013

            (Et des lois débiles il y en a à la pelle, comme celles interdisant les citoyens d’aider les immigrés ; interdire aux sage-femmes libérales la pratique de leur boulot, etc… Si on obéit tout le temps, tout le temps, on devient un mouton…)

        • Salwa · octobre 23, 2013

          Sauf que la laïcité, comme décrite pourtant dans la constitution, ce n’est pas ça 😉
          Ça c’est une loi mise en place pour… Euh… Dégager tout ce qui dérange 😉

          • Emma · octobre 23, 2013

            Pour moi, la religion, qui est une croyance, n’a pas sa place à l’école. On peut donc la pratiquer, mais de façon discr^te.

            • penseesdunemusulmane · octobre 23, 2013

              La droit à la liberté de religion est le droit de pratiquer sa religion, pas le droit de la pratiquer « de facon discrète ». La seule limite devrait être l’atteinte aux droits des autres.

            • penseesdunemusulmane · octobre 23, 2013

              Si les chapeaux ou les bandanas étaient à la mode, les voilées seraient discrètes…une chance que les jupes longues sont encore à la mode durant l’été car sinon ca va bientôt devenir un signe ostentatoire!

    • Salwa · octobre 23, 2013

      Je suis désolée si tu t’es sentie insultée ce n’était pas mon intention…
      Je répondrai plus longuement dans les moments qui viennent.
      Les réponses des autres lectrices sont fort intéressantes…

      • penseesdunemusulmane · octobre 23, 2013

        On a vite fait de s’emporter avec ce sujet qui nous touche si profondément, désolé Emma 🙂

        • Emma · octobre 23, 2013

          Merci. Ce qui est essentiel ici, c’est que nous puissions avoir des opinions divergentes et pourtant en discuter de façon sereine. Même si ce n’est pas forcément simple et nous jouons avec le feu 😉

          • Salwa · octobre 23, 2013

            Je pars du principe (comme toi, j’en ai le sentiment) que l’on n’est pas forcé d’être d’accord pour se respecter et discuter…

            • Emma · octobre 23, 2013

              D’ailleurs, j’apprécie que l’on échange. Je viens d’ailleurs de m’abonner à toi sur Twitter^^.

    • oum zakaria · octobre 23, 2013

      Merci Emma de venir discuter de ton malaise concernant le voile directement avec nous qui avons fait le choix de le porter.
      Tu dis être gênée car seule la femme serait sensée se couvrir en islam. En fait c’est une erreur, il y a bien réciprocité, simplement la façon dont l’homme doit faire preuve de pudeur est différente car son corps est différent. De plus cette pudeur ne se limite pas aux vêtements mais concerne aussi le comportement, le regard, le langage de l’homme ET de la femme. Donc contrairement a ce que tu sembles croire l’homme et la femme sont à égalité sur ce point même si cela se manifeste de façon différente due a leur nature différente.
      Après la femme se voile pour plusieurs raisons, la pudeur en est une, mais c’est avant tout un acte de foi en Dieu. Et peut-être que c’est cette notion qui est plus difficile à concevoir et accepter pour toi?
      Tu dis que l’école doit être préserver de toute religion, mais en quoi y aurait supériorité de ton athéisme sur les autres « philosophies de vie »? Accepterais tu qu’on ne t’accepte pas en tant qu’individu avec tes propres convictions ? Pourquoi devrais-je retirer mon voile, et ne plus être moi en entrant dans l’école? L’école à mon sens devrait permettre aux enfants de développer leur esprit critique et d’apprendre a vivre ensemble malgré les différences et à se respecter, comme dans cet échange. Je respecte le fait que tu ne crois pas en dieu et la vie que tu mènes, je ne porte pas atteinte a ton intégrité et a ta dignité en portant un voile. Tu parlais d’égalité homme femme, je te parle réciprocité d’individu à individu. Peux tu en retour m’accepter telle que je suis et j’ai choisi d’être pour ma propre conscience ( et celle de personne d’autre) ?

  3. penseesdunemusulmane · octobre 23, 2013

    Bonjour Emma,

    J’aimerais apporter un ou deux commentaires:

    « Pour nombre de personnes en France, le voile est interprété comme un signe de soumission de la femme à l’homme. C’est une opinion. Et elle se respecte en tant que telle ».

    J’ai personnellement un peu de mal avec les opinions sans aucun fondement, basée sur des sentiments, et surtout allant contre ce que les principales concernées répètent jour après jour, c’est un peu trop facile il me semble non? Je respecte le droit à l’opinion mais les opinions elles-mêmes, je ne les respecte que lorsqu’elles sont bien argumentées et ce, même si je ne suis pas d’accord avec.

    Mais le signe de soumission à l’homme…on pourrait dans ce cas dire de même de tout ce qui est culturellement réservé aux femmes (maquillage, talons, etc.).

    Les tenues courtes et échancrées sont réservées aux femmes, et non l’inverse (pour aller dans une soirée, un homme s’habillera entièrement couvert, style costard-cravatte), mais on attend de la femme qu’elle montre ses formes…ici ce sont les normes sociales qui imposent cela et non des normes religieuses, mais on pourrait aussi bien tenir le même genre d’argumentation.

    Pourrait-on ne pas réduire l’égalité homme-femme à une tenue vestimentaire et se concentrer sur l’égalité des salaires et dans l’accès à certaines professions par exemple? On perd toutes notre énergie (incluant moi-même) sur le mauvais cheval de bataille et c’est dommage.

    On m’a dit qu’en France, une femme voilée ne pouvais quasiment pas trouver de travail, je trouve cela scandalisant. Ce qui me choque le plus, c’est que tout le monde semble trouver ca normal…

    PS: en Islam, il n’y a pas de dirigeant religieux. Et nous avons des savants hommes, comme des savants femmes et ce, depuis le début de l’Islam. Nous respectons les connaissances et non le titre. Les imams sont seulement là pour diriger la prière, mais tous n’ont pas des connaissances approfondies en matière religieuse. Nous avons l’obligation de nous tourner vers ceux qui connaissent (femmes ou hommes). Il y a des femmes qui enseignait à leurs maris, donc je ne suis vraiment pas d’accord pour dire que toutes les religions sont une affaire d’hommes.

    • Salwa · octobre 23, 2013

      Merci, merci mille fois…
      Je suis fatiguée de répéter la même chose. Tu es beaucoup plus claire et tu vas droit à l’essentiel.

    • penseesdunemusulmane · octobre 23, 2013

      J’ai fait une tonne de fautes d’orthographes, vous m’excuserez 😉

    • Emma · octobre 23, 2013

      Je suis assez d’accord avec plusieurs de tes remarques, en fait^^. Mais pas lorsque tu parles d’opinions basées sur des sentiments en ce qui me concerne. Car, pour moi qui suis athée, par définition toute opinion religieuse est alors sans fondement car basée sur des sentiments.

      • penseesdunemusulmane · octobre 23, 2013

        Lorsque j’ai pris la décision de me convertir à l’Islam, je me suis sentie à mon plus haut pic intellectuel jamais atteint, Juste pour dire…;) C’est un préjugé de penser que les choix religieux sont basés sur des sentiments (même si c’est effectivement le cas pour certains, chacun son cheminement). Gardons un peu d’humilité intellectuelle dans ce débat, les personnes religieuses utilisent autant leur cerveau que les autres. L’esprit critique n’est pas l’apanage des athés, si tu vois ce que je veux dire

        • Emma · octobre 23, 2013

          Je n’ai jamais dit que l’esprit critique, le cerveau, l’intelligence, étaient l’apanage des athées! Je ne prétends pas être au dessus des croyants. La religion est un ensemble de croyances sans fondement scientifique. Je n’y crois pas. D’autres y croient. Point. C’est une question d’opinion, de ressenti, d’éducation aussi sans doute (je suis pourtant issue d’une famille croyante).

          • penseesdunemusulmane · octobre 23, 2013

            Selon moi, l’athéisme n’a pas plus de fondement scientifique que la croyance. Cet un ensemble d’éléments qui nous fait pencher d’un côté ou de l’autre.

            Attention aussi à ne pas considérer la science comme absolue et parfaite. Il s’agit de raisonnements et d’expériences humaines, et donc faillibles…(d’ailleurs il n’est pas rare que les scientifiques changent d’avis).

            • Emma · octobre 23, 2013

              Faillibles, oui, comme des…sentiments… Vaste débat que celui de la religion ou de l’athéisme. J’ai une logique bien trop matérialiste pour croire à ce qui n’est pas palpable^^ Bon, je file, je retourne à mon nouveau manuscrit 🙂

  4. Salwa · octobre 24, 2013

    Merci à vous toutes pour vos échanges pleins de respect mutuel 🙂

    J’apprécie énormément qu’Emma soit venue échanger. C’est toujours très formateur de discuter entre nous.

    Merci à toutes.

  5. sanaa iman · octobre 25, 2013

    As salam alaykoum,

    J’arrive un peu tard , alors je n’ajouterais pas grand chose à ce débat si intéressant. Emma, si tu me lis, je voudrais te donner mon point de vue de femme musulmane non voilée. Non voilée parce que j’aurais peur de blesser mes parents, de les éloigner de moi. Et devant Dieu, j’ai honte que ma foi et ma confiance en Lui ne suffisent pas à franchir cette étape. Pour moi, porter le voile sera in sha Allah une étape dans mon parcours… A mes yeux, couvrir ses cheveux est un signe de pudeur , mais aussi un signe de détachement à ce monde…. Nous sommes esclaves du monde des apparences, il faut montrer, se montrer, montrer sa réussite, sa beauté, ses enfants, son chien, sa voiture, …. Il n’y a qu’à voir Facebook et cie… tout n’est qu’étalage, égocentrisme mal placé, … bref, on se perd, on est souvent insatisfaits car les autres sont toujours plus beaux, ont toujours plus… La quête de chacun n’est qu’un château de sable infertile et fragile. Mettre le voile, c’est mettre une distance avec ce monde basé sur l’éphémère, sur l’orgueil et sur le matérialisme. C’est se rappeler que tout ce qu’on fait ici-bas doit nous rapprocher de Dieu et nous ouvrir les portes de l’éternité au Paradis. Mettre le voile permet de ne pas nous éloigner de cet objectif… Nous apporter une paix et une sérénité dans le coeur bien plus chaleureuses et constructives que les regards des hommes parfois pervers, parfois pédophiles, ….
    Voilà Emma pourquoi un jour je porterais le voile si Dieu me le permet, pour m’affranchir du regard des hommes et des vils diktats de ce bas monde….

    • Laurène oum Aïssatou · octobre 25, 2013

      Insha Allah ma soeur, qu’Allah te guide vers cet acte. Merci de rappeler le côté « détachement du monde d’ici-bas » du port du voile, qui est bien sûr une obligation religieuse mais cela ne doit pas nous empêcher de lister tous ses bienfaits! 🙂 As salam aleykoum.

  6. oranjumo · novembre 21, 2013

    Juste pour dire :

    1. Merci pour cette article qui m’offre un éclairage nouveau (moi qui me situe un peu au même point qu’Emma)

    2. Bravo pour ces échanges plein de tolérance et de respect mutuel, c’est assez rare sur la toile pour le noter

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s