Toutes mes Amitiés

0wy3ddw0Mes yeux sont retombés sur ce vieux cahier oublié. Couverture jaune, à l’effigie de Doc Marten’s, une célèbre marque à l’époque où j’étais collégienne. A côté de ce cahier, encore plus ancien, un carnet, de couleur grise. J’ouvre délicatement le carnet, comme s’il allait tomber en poussière, et y relit les lignes enfantines que m’avaient laissés mes amies. « J’aime deux choses, toi et la rose, la rose pour un jour et toi pour toujours » Signé : Sandrine. Qui est Sandrine. Je fouille ma mémoire, mais impossible de mettre un visage sur ce nom. Qui est donc cette amie pour toujours dont je ne me souviens plus de l’existence? Je souris au fil des pages… Des petits mots dans le même style, qui s’enchaînent, des camarades de classe, des maîtresses, un poème de mon père…

J’ouvre ensuite ce cahier jaune. Année collège. Pas n’importe quel collège. Jacques Twinger alias « Le Hohberg ». Je me souviens de la réputation de ce collège quand nous sommes arrivées en banlieue strasbourgeoise. Et pourtant, quel collège. Quel parcours. Ça a été dur de se mettre à l’intérieur de cette ambiance où « être une tête, on te fait ta fête à la sortie »… Ou du moins, les menaces y étaient beaucoup plus présentes que les actes. Pourtant, je m’y suis faite des amies. Des amies jamais oubliées. Elles ont d’ailleurs écrit de longues pages dans ce cahier. De ce genre de personne que tu appelles « best friend » à l’âge de l’adolescence, de celles avec qui tu fais les quatre cent coups, tu découvres des choses, et avec qui tu achètes ton premier maquillage. Cet âge où tu veux être grande, mais tu te déguises en costume ridicule pour jouer encore comme une enfant. Cet âge où tu te poses mille questions avec elle, et papote jusqu’à 4h du mat’ à se demander comment serait le prince charmant, et si c’est vrai qu’il n’existe pas… Julie, cette amie. Pas la première, pas la dernière. Peut-être la plus importante à cet âge de la vie. Dépassée une amitié si forte, un amour incommensurable pour cette personne. Pour la considérer des années plus tard, comme une amie. Tout simplement. Parce que l’évolution fait que… Mais dans le coeur, une histoire a été gravée. Et il y a eu tant d’autres personnes importantes à cet âge de ma vie… Nohade, Aylin, Feray, Özlem… qui ont entre-ouvert une porte qui a guidé mes pas sur ma vie actuelle : comment les oublier, alors?

Et puis tu grandis, tu changes, tu ne restes pas la même, tu déménages, tu pars, tu rayes de ton carnet d’adresse, tu oublies presque… Et tu en fais d’autres, qui sont plus dans ton esprit du moment. Que tu rechangeras plus tard… Amitié éternelle? Sandrine, qui es-tu donc?

On dit que les vraies amies se comptent sur les doigts d’une seule main. Je dois faire partie de ces chanceuses qui ont des amies sincères. Aujourd’hui, j’ai certes du mal à les dénombrer. Et je ne voudrais citer personne, de peur d’oublier d’en citer, alors que toutes comptent pour mon coeur.

Toutes ces amies qui ont vraiment été là pour moi, dans mes périodes de doutes et de faiblesse. Des amitiés si fortes, plus forte que tout. Les rires ou les larmes, elles ont sû accompagner. Des amitiés sincères, si, je les connais. Celles d’aujourd’hui. Des amitiés que je considère plus comme des liens fraternels, tellement la symbiose est forte. Des personnes que j’ai pu ne jamais rencontrer en chair et en os, mais le virtuel a cette magie qui met la sincérité dans l’écrit… Des amitiés parties du virtuel, qui sont devenues plus fortes encore au contact du réel. Des amitiés croisées sur un banc, devant l’école… Juste parce qu’une force incroyable te pousse vers cette personne pour en faire ta soeur au point d’en être triste que de passer une journée sans lui parler.

Oui, ça existe, j’en suis sûre… Je n’ai peut-être pas assez de mains pour comptabiliser le nombre de mes amies… Mais ma sincérité envers elles toutes, je la ressens au plus profond de moi.

A vous toutes, depuis que je suis en couche-culotte à aujourd’hui, je vous aime… Si fort, si fort, si fort…

15827412-en-forme-de-coeur-de-l-39-aquarelle

Publicités

2 commentaires

  1. Morgane · mars 7, 2014

    Très beau!

  2. oumsoumeyya · mars 7, 2014

    As salamou ‘aleykoum Salwa ^^

    On a toutes nos petits carnets d’amitié, avec plein de petits trucs qui nous font sourire quand on les relis. Quand j’y pense, ça fait un petit bout de temps que je ne les ai pas ouvert. Pourquoi pas faire le pas ce weekend…

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s