Sevrage forcé

Ce jour-là, j’ouvre ma boîte mail, et j’y découvre un message particulièrement touchant. Un mail que je lis puis relis. Je le laisse en suspens quelques minutes. Puis le reprends.
Il s’agit d’une maman, porteuse d’une maladie auto-immune, qui doit reprendre un traitement très lourd. Elle allaite, me dit-elle, avec grand bonheur sa petite fille de 4 mois déjà. Mais son traitement serait incompatible avec l’allaitement, alors elle se prépare à sevrer. Elle m’écrit dans le seul but de l’aider à sevrer sa fille.
Mon cœur se fend. J’y relis sa phrase où elle parle de sa joie d’allaiter. J’y décèle une note de déception. Mais sa décision a l’air tellement ferme… Ah! Si j’osais! Si seulement j’osais.
Je laisse à nouveau ce mail, et je réfléchis. Deux options s’opposent à moi : soit je réponds à sa demande stricte, en occultant la déception que je lis… Soit je lui dis qu’elle peut ne pas sevrer.
Mais voilà, la peur m’envahit. Je ne connais pas cette mère. Si je lui dis que l’allaitement est compatible, ne va-t’elle pas prendre l’association dans laquelle je suis, pour des mères hysterico-allergique au sevrage précoce? Parce que c’est cette image que l’on véhicule… Et elle est fausse. Tellement fausse.
Je n’aime pas entrer dans l’intimité des gens et en parlant des possibilités de continuer l’allaitement de sa fille, j’ai l’impression de percer une bulle dans laquelle je n’étais pas invitée.
Je commence mon mail de réponse en la félicitant pour son allaitement malgré la maladie, et ce genre de choses. Puis je ne résiste pas à lui envoyer les études que j’ai à disposition, pour lui montrer qu’elle peut continuer à allaiter avec le traitement… Mais je n’insiste pas. Je n’ose pas. Je lui dis également que si elle choisit de sevrer, je la soutiendrai dans sa démarche.
Et j’attends fébrilement sa réponse.
Jamais, je n’ai été aussi désireuse d’avoir une réponse. Jamais, je n’avais voulu aller au-delà de ce qu’on me demandait.
Et sa réponse arriva, deux jours plus tard, comme un rayon de soleil. Elle avait l’air tellement heureuse de ce dénouement. Continuer à allaiter était son vrai choix, mais se heurtant aux médecins qui ne savaient rien de ces études, elle avait décidé de sevrer.
Mais le plus beau, ce n’était pas seulement son choix de continuer à offrir de son lait à sa petite puce… Le meilleur c’est qu’après avoir imprimé et donné les études à ses médecins, ils ne les ont pas réfuté, et ont accompagné cette maman dans sa démarche!
J’étais comblée d’être tenue au courant de comment se passait son traitement et son allaitement…
Les jours passent et je reçois toujours un petit mail de cette maman. Et c’est un peu une petite « victoire » pour moi et une énorme pour elles deux…
Merci à vous deux et merci à toutes les autres qui me font comprendre pourquoi je fais ça…

Publicités

10 commentaires

  1. oumsoumeyya · juillet 6, 2014

    Selamounaleykoum ma soeur Salwa,

    Merci pour ce bel article! Tu ne vas pas me croire, mais avec tes articles, moi aussi, je défends mes positions avec des arguments solides. C’est tellement réconfortant d’allaiter et de nourrir un bébé, pourquoi le priver?
    Qu’Allah te récompense pour tes efforts, Allah te le rendra ))

  2. chouke · juillet 6, 2014

    Tout simplement magnifique!
    Tu as sans doute su trouver les mots pour cette maman, et ce n’est pas évident.
    Bravo!

  3. Flo · juillet 6, 2014

    Tu fais un chouette boulot 😀

  4. jihad · juillet 6, 2014

    masha allah !! quelle émotion ! tu as si bien fait comme quoi parfois on ose pas et finalement il faut !

    tu sais un moment tu écris que tu as peur que LLA soit vu comme une assoc où les « les mères sont hysterico-allergique au sevrage précoce » cela me rappelle qu’une fois je parlais avec un pédiatre pourtant pro allaitement de LLA et il m’a sorti que les bénévoles de LLA st des terroristes de l’allaitement, j’en suis pas revenu comment se permet-il de dire ça ça m’a bcp marqué (négativement bien sûr).
    Alors là je trouve que c’est une double victoire pour toi, y compris auprès du personnel médical bien souvent mal informé en allaitement et qui là grâce aux études que tu lui as transmise a pu soutenir cette maman ds son allaitement
    qu’alla te recompense de la meilleure rétribution !

  5. OumLeyla · juillet 6, 2014

    Salam aleyki ma très chère sœur,
    Il me semble que c’est mon 1er commentaire, et pourtant je lis tes blogs de long en large tu le sais 🙂
    Cet article résonne particulièrement dans mon cœur car il y a plus d’un an et demi, c’est moi qui venais chercher ton aide.
    Tu as su trouver les mots, tu m’as soutenue et redonné confiance en moi, en ma capacité d’allaiter mon bébé et je t’en remercie du fond du cœur.
    Bilâl a eu 17 mois et l’aventure continue al hamdouliLlah et en partie grâce à toi aussi.
    Qu’Allah te récompense de la plus belle des récompenses.
    Je t’aime fiLlah ❤

  6. Salwa · juillet 7, 2014

    Merci à vous pour vos commentaires.
    Je suis passée par une période où je n’étais pas sûre d’être à la hauteur pour continuer à faire ce que je fais. Détruite par des mots, ça m’a pris du temps à me reconstruire…
    Et puis cette maman et cette petite (et toutes les autres à côté aussi!!), m’a reboosté et j’avais besoin d’en parler.

  7. Oummohamedaliwalayina · juillet 7, 2014

    Salam alaykoum, si tu as des liens a me donner pour les etudes dont tu parles je suis intéressée. Barakallahufiki

    • Salwa · août 15, 2014

      Salam je viens de voir ton commentaire. Je peux t’envoyer par mail, inchALLAH
      Écris moi à cette adresse : tunisiamum@gmail.com

  8. Sisi · juillet 8, 2014

    Malheureusement ça ne se passe pas toujours comme ça … En tout cas elle a de la chance d’avoir été bien entourée

    • Salwa · août 15, 2014

      Je le sais bien malheureusement 😦

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s