Sein ou biberon : éternels débats…

20140716-111402-40442149.jpg
« Non, mais je savais que je ne serai pas accepté auprès d’allaitantes… Les « mixtes » ne sont jamais acceptées ». Voilà une phrase lue au détour d’une discussion virtuelle.
À laquelle j’ai répondu posément même si elle m’a mise dans un état de colère sur le coup.
Il y a assez de conflits sur Terre pour en rajouter, non?
Toujours se voir rejeté par d’autres « groupes », pourquoi?
Rien dans mes paroles n’insinuaient qu’elle n’était pas la bienvenue. Elle parlait d’un biberon donné par baisse de lactation, j’ai évoqué d’autres pistes avant le biberon, et elle s’est enflammée.

Les débats stériles et puérils qui fleurissent sur les forums sur l’allaitement sont d’un fatiguant.
Toutes vont trouver des arguments pour contrer les autres…
Eh oh! Les unes et les autres sont des mères.
C’est un droit de trouver qu’un choix est égoïste, avilissant, fatiguant, esclavagiste, même. Mais tu me parles bien DE L’ACTE.
Quand cesserons-nous de juger les personnes par ce qu’elles accomplissent comme actes?

Alors laisse-moi te parler du biberon.
Si tu me lis depuis longtemps, tu connais la valeur qu’a l’allaitement maternel chez moi. C’est une conviction profonde, c’est un acte naturel, c’est la continuité de ce lien débuté à la grossesse.
Tout ce que j’écris ici n’implique que mon propre avis. Que cela soit dit.
J’ai la conviction profonde que la femme qui ne souhaite pas allaiter, ne souhaite pas essayer, passe à côté de quelque chose de sensationnelle.
Cependant, je ne leur en jetterai plus jamais la pierre (oui, je l’eu fait auparavant, et heureusement on évolue avec le temps et les expériences!). Quelle relation a-t’elle avec son corps? Qu’est-ce que l’idée de mettre son tout-petit contre elle, quasiment en permanence, évoque chez elle?
Pourquoi blâmer?
Il n’y a pas à polémiquer dessus.

Il n’en va que de mon propre jugement, qui est le mien : c’est priver son bébé de bienfaits inestimables. Et cela est pour moi inconcevable.

Mais dans l’absolu, j’aurai pu me retrouver à la place d’une des ces mères-là.
J’ai, ce que j’appelle « la chance », d’avoir pu allaiter longtemps et avec plaisir et bonheur mes enfants. J’ai « la chance » d’avoir trouvé un équilibre entre mon rôle de maman et mon rôle de femme sans que cela ne me pose un quelconque soucis, comme cela peut se poser à d’autres.
J’ai « la chance » d’avoir une bonne relation avec mon corps malgré les mauvaises expériences passées!

Mais ce que je vis moi, d’autres ne le vivent pas comme moi.
Cette femme derrière cet écran, qui semble tellement virulente face à des allaitantes, qu’est ce que le fait d’allaiter provoque en elle? Qu’a-t’elle vécu pour dégager tant de haine?
Et celle qui attaque systématiquement tout morceau de plastique, pourquoi n’arrive-t’elle pas à tolérer une pratique différente de la sienne?

Je sous-marine alors les discussions, les débats, qui me fatiguent très vite… Tout tourne en rond pour au final pas grand chose d’apporter, à part des mots qui font mal.
Cependant, je ne peux pas m’empêcher d’intervenir pour contrer certaines affirmations qui me hérissent le poils comme : « de toutes manières le lait artificiel est aussi bon (voire meilleur) que le lait maternel. » ; « les propriétés du lait artificiel sont les mêmes que celles du lait maternel. » ; « un bébé a aussi besoin d’autre chose et de se détacher, il demande du lait artificiel. »

Attends, il y a des choses indéniables. Que tu choisisses de donner le biberon reste ton choix personnel (qui n’est absolument pas celui de ton bébé), que tu décides de ne pas allaiter, soit. Mais ne déforme pas les vérités scientifiques pour légitimer ton cas.

Quant à nous, allaitantes convaincues… Un peu d’humilité, un peu d’humanité. On ne sait pas ce qui a amené ces mères à ne pas vouloir allaiter.

(Dans cet article, quand je parle des mamans donnant le biberon, je parle de celles qui le font par choix désiré avant la naissance de leur enfant. Je ne parle pas de celles qui en sont venues au biberon par non-soutien, non-information sur l’allaitement et qui l’ont abandonné par dépit…)

Publicités

4 commentaires

  1. Malinah · juillet 16, 2014

    personnellement j’ai vécu l’horreur avec l’allaitement en y repensant encore aujourd’hui , je m’en crispe ! pourtant je suis plus que convaincue du bienfait de l’allaitement , simplement pour mon cas il y a eu un fossé entre être convaincu et en avoir la possibilité . j’ai appris à être moins orgeuilleuse par cette épreuve . en tout cas je tiens à dire que les animatrice de la leache league sont des femmes supers, une est venue m’aider mais voilà ce n’était pas pour cette fois ci l’allaitement , je perd pas espoir d’allaiter un jour . mais pour le moment besoin de faire le deuil de la douleur traversé de l’allaitement .

  2. Laurène oum Aïssatou · juillet 16, 2014

    Salam aleykum, je rejoins Malinah, je me retrouve dans ses mots. Malgré toute ma volonté et tes précieux conseils (j’en profite pour te remercier une nouvelle fois), je suis passée au biberon en me sentant coupable de ne pas offrir le meilleur à mon enfant, mais j’ai aussi appris à être plus tolérante et surtout moins orgueilleuse, comme le dit Malinah. J’ai tellement souffert que pour l’instant j’ignore si je tenterai d’allaiter si j’ai un autre enfant, le temps fera son oeuvre et peut-être en éprouverai-je l’envie, et Allah sait mieux… En tout cas, cessons les débats stériles autour du biberon, chaque femme a son histoire et son ressenti comme tu le dis si bien Salwa!

    • Malinah · juillet 17, 2014

      exactement , pour ça qu’au final on ne peut pas juger une femme qui dès le départ n’a pas allaiter car on sait pas l’histoire qu’il y a derière , le pourquoi . personnellement je suis encore traumatisé de mon allaitement, j’ai fais tout mon possible pour le continuer mais trop dure. si j’ai un deuxième incha Allah je retenterais par contre je m’acharnerais pas autant, au point d’en être traumatisé . pour le moment je laisse tout comme toi le temps au temps .

  3. Pingback: Revue de presse du 20 juillet 2014 - M.M Blog – Materner avec un grand Aime

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s