Un an plus tard, renaître?

Ulsan. Corée du Sud

Le 26 Novembre 2014, je disais au revoir sur ce blog. L’inspiration m’avait quitté. La motivation aussi… Les idées ne venaient plus, les mots s’estompaient. Je restais des heures devant un écran blanc sans savoir quoi écrire.
Et pourtant, les mots résonnent encore au fond de moi, sur le bout de mes doigts…
Les demandes autour de moi, pour réécrire se font de plus en plus présentes, parfois même pressantes. Mais qui me presse?
C’est mon for intérieur qui brûle, qui veut extérioriser, mais qui ne sait plus où trouver la force.

Mais avant de reprendre ce blog, je veux t’avertir de mon état d’esprit qui évolue au fur à mesure… Tu me connais pour m’avoir lu ici, de nombreuses fois. Ce blog me sert d’exutoire, ce n’est pas un blog où je délire, où je rigole, où je plaisante. Et pourtant, chaque jour, je me vois comme quelqu’un de plutôt joyeux, d’extravertie, qui n’a pas conscience du regard des autres, et qui vit suivant ses propres convictions…

Alors, j’ai besoin d’un espace pour déverser mes larmes et mes tristesses, mes cris, mes coups de gueule… Ce que j’ai accumulé pendant un an, sans venir écrire…  Etait-ce une erreur? Cela m’a-t’il rendu plus taciturne? Plus superficielle? Peut-être.
J’ai tenté d’autres blogs, j’ai écris… Mais ce n’était que factuel… Et je m’en suis lassée. Soit j’ouvre mon coeur, avec les risques que cela comporte, mais aussi avec le bien fou que cela me fait d’écrire… Soit, je continue ma descente… vers où? Je ne sais même pas.

Alors, reprendre, ou ne pas reprendre… Revenir, renaître, ou rester dans ma léthargie du moment?

J’ai subi, comme chaque être humain, des épreuves qui m’ont partiellement détruite. Mais me sortir de ces emprises très néfastes, m’ont transformée aussi. Je me trouve orgueilleuse et je me déteste ainsi… Et la peur que l’écriture m’enferme encore plus dans ce rôle… Je suis prise entre deux feux.

Vais-je même terminer ce texte… Vais-je le poster?
Je me fiche, au final si cela va intéresser ou non… Je veux briser cette glace qui m’empêtre et qui m’empêche d’écrire. Je veux retrouver ce plaisir des touches qui claquent sur le clavier, et cette libération intense des mots qui coulent, comme le sang.

J’espère revenir. J’espère être présente. J’espère reprendre ce blog.

Ce blog, sur lequel je reçois encore beaucoup de commentaires, même un an après. Ce blog qui a servi de pistes de réflexions à beaucoup de mamans qui m’écrivent encore aujourd’hui. Je ne veux pas l’enterrer, je ne suis pas encore prête à lui dire adieu…

Un an après, je renais.
Merci à vous!

Publicités

9 commentaires

  1. emilieoumkalthoum · novembre 5, 2015

    Assalam aleykom

    Enfin ! Ma chère Salwa si tu savais comme j’étais inquiète ! Tu as lu mes mails ?
    Même si tu ne reprends pas ce blog, envoie-moi un petit mail.
    Je suis à la fois soulagée de voir que tu es toujours là, mais aussi un peu apeurée par ce que tu écris… Donne-moi vite de tes nouvelles. Baraka Llaho fiki

  2. selmoonette · novembre 5, 2015

    Come back !

  3. Amina · novembre 5, 2015

    SalamAlaykoum salwa comme tu m’a manquée !! Fais comme tu le sent je te fais d’énormes bisous … Quand t’aura le temps envoie moi un mail bisous bisous

  4. Marie · novembre 5, 2015

    Super ! J’aimais beaucoup te lire et je serai ravie de recommencer…

  5. Valérie · novembre 5, 2015

    Récemment, j’ai lu, et étude scientifique à l’appui, qu’écrire rendait plus heureux! Alors, n’hésite plus! A bientôt

  6. oumzakaria · novembre 5, 2015

    Salam alaykoum oukhty !
    Au plaisir de te relire bien vite incha Allah.

  7. Vervaine · novembre 6, 2015

    Je serai moi aussi très heureuse de te lire. J’admire et apprécie beaucoup ce que tu arrives à dire, tes réflexions, tes idées… On sent bien dans ton texte l’ambigüité entre l’envie d’écrire et la crainte de te « livrer ». Toi seule prendras la décision dans ton âme, mais je pense que tu as beaucoup de lectrices (lecteurs???) fidèles qui seront là si tu reviens…
    De douces pensées pour toi et les « loulous » !

  8. cleanettte · novembre 6, 2015

    Moi qui ai aussi cessé de blogger je n’ai pas pour autant cesser de lire les blogs des autres. Et je serais heureuse de te relire. Tu parles d’orgueil? Je ne t’ai jamais ressentie orgueilleuse mais au contraire très humble face à la vie, accueillant les petits bonheurs sans chercher beaucoup plus. J’aimais beaucoup te lire car je sais que tu étais dans le vrai le plus souvent. Et c’était pour moi à chaque fois un rappel.

  9. Jihad · novembre 7, 2015

    Salem aleykoum oukhti
    C’est avec un très grande joie que nous continuerons de te lire incha Allah
    Qu’allah te preserve gros bisous aux enfants

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s