La vie, comme si inchangée…

tsunamiUne bombe a explosé… C’est juste 3 trois kilos six-cent-soixante-quinze grammes. Les grammes sont toujours importants. Une petite bombe de 3,675 kg, ou parfois même 2kg120, ou même 4kg590… C’est tout riquiqui… mais ça explose.

Ça explose. Ça perturbe. Et plus rien n’est comme avant. Alors, dis-moi, pourquoi, pourquoi voudrais-tu que ce soit comme avant ?

Oui, je te parle de ce bébé qui vient d’arriver dans ta vie. Il a beau avoir tout détruit devant toi, derrière toi… tes idées et tes projets, tes nuits et tes théories, tes amies et tes rêveries… Tu l’aimes d’un amour inconditionnel. Il y a cette force qui t’enveloppe quand tu te plonges dans ses yeux ; cette peur ancrée qui ne veut plus te lâcher à la première idée du moindre mal qui pourrait lui arriver… Il y a cette chose innommable qui te traverse, te transperce, que tu peines à comprendre… Cet amour sensationnel que tu n’as jamais connu… Mais pourtant, tu voudrais que tout soit comme avant.

Tu ne veux qu’une chose, c’est dormir, dormir, dormir. On t’a tellement répété, pendant que tu couvais, que tu ne dormirais plus quand bébé serait là… que tu as la certitude profonde qu’il te manque quelques heures à ton passif de dormeuse. Tu en es tellement convaincue que tu ressens vraiment cette fatigue. Parce que, d’abord, ça ne te viendrait même pas à l’idée que tu ne puisses pas ne pas être fatiguée, à cause de ce bébé qui te réveille toutes les 2h, la nuit.

Parce que c’est vrai, ton bébé te réveille toutes les 2h. Parce que tu lis sur ce poison d’internet, que d’autres mamans ont des bébés « qui font leur nuit à la maternité ». Et tu les crois. Bien sûr qu’on y croit, tant qu’on est enceinte. C’est le même principe que de croire que cette pilule amaigrissante, te fera vraiment maigrir. C’est le même topo. Ça marche peut-être… pour une femme sur 100, et toi, bien évidement… t’es pas dans le lot. C’est comme les jeux de hasard. Au tirage au sort, tu ne gagnes jamais le dernier smartphone à la mode, ou le billet pour un voyage au bout du monde. C’est toujours les autres. C’est qu’on est nombreux sur Terre !

Alors, toi, t’as aussi cru que tu ferais partie de ces mamans qui écriraient sur les réseaux sociaux : « mon bébé fait ses nuits depuis qu’il a deux semaines. » Mais c’est pas le cas. Et quand tu demandes la potion magique pour y arriver… les réponses font frémir.
On te propose, au choix : de le gaver à la poudre industrielle, pour qu’il te fiche la paix (enfin… on ne te l’annonce pas comme ça, hein… on enrobe le tout, de « mais c’est important pour la maman de dormir aussi »), de lui enfourner une tétine-bouche-trou (« mais nan enfin, il a pas faim… il a juste un fort besoin de succion ! »), de le laisser pleurer (« après tout, faut bien qu’il apprenne l’indépendance, aussi… tu vas pas rester toute sa vie à ses côtés pour qu’il dorme. »).

Et toi, comme tu es nouvellement maman, avec ta bombe atomique dans les bras, qui a détruit tes repères spatio-tempo-émotionnels… forcément, tu ne sais plus que faire, qui écouter, comment gérer…

Je ne voudrais te poser qu’une seule question… A toi, la maman qui vient d’accoucher, à toi qui pense que rien n’a changé, à toi qui voudrait que 3kg800 ne provoque pas un tsunami… Pourquoi serait-ce à ce micro-boutchou qui vient d’être catapulté sur Terre, de s’adapter tout de go, sans aucune transition, à nos moeurs les plus farfelus ?

Pourquoi serait-ce une norme de dormir 8 ou 9h d’affilées sans se réveiller ? Qui a édicté cette règle imbécile et au nom de qui, de quoi ? Non, ta vie ne sera plus jamais la même… et c’est certainement à toi de t’adapter à ce rythme nouveau… Donner la vie, et la laisser entrer dans la sienne, ça demande beaucoup de changement.

Oui, cet élan démentiel est pur… alors, garde-le et n’écoute personne qui voudrait te contredire. Aimer jusqu’à plus soif, ce petit être hors du commun… Ce petit miracle créé de deux êtres. Comment voudrais-tu que ta vie soit toujours la même, vivre au même rythme qu’antan. Danser sur les mêmes chansons et sortir jusqu’à pas d’heure… comment serait-ce possible que rien n’ait changé, quand une bombe a explosé, quand un tsunami a tout dévasté…

Publicités

3 commentaires

  1. salam alaykum, eh je suis agréablement surprise, je croyais que tu n’écrivais plus ici machaAllah!
    et sinon pour l’article tu dis la vérité vraie lol !!
    biz, qu’Allah vous protège!

    • Salwa · janvier 3, 2016

      Amine ♡
      J’ai été sans inspiration pendant longtemps. Mais j’ai compris que la panne d’inspiration… ne se règle pas toute seule. J’espère être active sur ce blog à nouveau 🙂

  2. emilieoumkalthoum · janvier 7, 2016

    Assalam aleykom
    J’en parlais récemment avec une sœur : les gens veulent continuer à vivre comme avant, ne surtout pas être dérangés par leur nouvel enfant. Et c’est partout comme ça, pas seulement en France ! Au Maroc, j’étais étonnée de voir un biberon chez une jeune maman que je pensais allaitante. Elle m’a répondu : mais il faut bien que j’aille au hammam ! Bon, comme il fait froid l’hiver et qu’il n’y a pas de chauffage, le hammam est loin d’être un luxe. En revanche, t’es pas obligée d’y rester 3h comme quand t’avais pas d’enfants…
    Pour le coup des bébés qui font leurs nuits dès la mater, ça a été le cas des miennes… mais à 6 mois elles ne les faisaient plus ! Et la 2e qui a 2 ans 1/2 ne les fait toujours pas alors que je ne l’allaite plus depuis ses 21 mois : elle a besoin de boire (de l’eau maintenant) au cours de la nuit. Comme tu dis, chacun a des rythmes différents.
    Et la déculpabilisation des mamans, c’est bien. Mais je trouve aussi qu’on en abuse un peu trop. Comme tu dis, c’est pas bébé qui a choisi de venir au monde, alors assumons !
    En tout cas, ça fait du bien de te retrouver ! Mar7aban biki ^^

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s