Ulsan, dans mon coeur…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le vent s’engouffrait dans mon long voile. L’été humide, pesant, gris, venteux. Libre. L’odeur de la mer. Le bruit des vagues agitées sur le rivage à quelques dizaines, ou bien centaines sous mes pieds. En haut de cette falaise, cette vue imprenable, rien ne pourra m’enlever ce souvenir. Une promenade anodine en famille, sur un rocher. Je mélangeais les couleurs de la pierre, de la mer et du ciel. Les mouettes crissaient dans mes oreilles, mais un sentiment différent m’enveloppait. Ailleurs, mais à l’aise comme jamais. Le chemin était bondé de monde. Les coréens aiment marcher, et les week-end, les balades familiales sont de mises. On ne savait plus très bien si c’était une promenade dans une forêt, ou les soldes dans une boutique… Le monde partout, partout… Et pourtant, ce sentiment d’être seule au monde à l’autre bout du monde, juchée sur le bord de cette falaise.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jamais je n’avais vu des petits restaurants, ou plutôt des snacks de mer, les pieds vraiment dans l’eau. Ils étaient installés en contre-bas, sur la plage de cailloux. Quelques petits chapiteaux pour abriter les clients, un barbecue sur lequel grillaient des coquillages et des poissons fraîchement péchés. Tout le monde en bottes, clients et cuisinières. C’est que les vagues venaient jusqu’aux chevilles. Impassibles, le sourire aux lèvres, le verre de soju à la main, la détente du dimanche…

IMG_4848

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur le chemin, les couples, vêtus de vêtements assortis, marchaient d’un même pas, en riant. Il y a un souvenir apaisant qui émane de cette journée. Le temps était plutôt gris, même si la chaleur était intense. Les vagues claquaient parfois tellement fort, qu’elles nous éclaboussaient. Et quel bien cela faisait !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et cette nuée de libellules ? Elles étaient énormes, presque à faire peur. Et restaient immobile dans les airs. On aurait presque dit un remake d’Hitchcock. Les gamins couraient sur le chemin. Les plus vieux marchaient d’un bon pas également.
Tiens, un couple d’occidentaux pas très loin. Plutôt rare dans cette ville, le touriste n’est pas tellement développé… Ah, ce sont certainement des français, ils ont une tête d’enterrement. Effectivement, en passant à leur côté, on les entend se quereller en français… On tient bien à notre réputation.

Depuis que j’étais là-bas, personne ne m’a associé aux français. On m’a souvent demandé de quel pays je venais. Le plus souvent, pensant que j’étais Saoudienne. Mon long voile les a embrouillé. On m’a même demandé si j’étais Israélienne, une fois. Egyptienne, aussi. Mais Française, ils ne pouvaient l’imaginer.

Plusieurs fois, des personnes m’ont abordé dans la rue, avec des signes conviviaux… J’ai eu le droit à « Oh ! You are muslim ? Good ! So Good ! » avec un sourire et le pouce levé ; une autre fois, dans un aéroport, un monsieur a tenu absolument à me faire comprendre combien il appréciait ce genre de tenue vestimentaire ; d’autres personnes qui me témoignaient leur ouverture d’esprit. Et je ne compte pas les « Salam Alaykom » que l’on m’a adressé dans un arabe approximatif avec l’accent coréen.

Je n’ai pas le souvenir d’avoir été raillée… Ou alors je ne le comprenais pas, et ça me passait au-dessus. Mais ce que j’ai remarqué, c’est que les coréens, aussi timides qu’ils soient (et ils le sont ! Sûrement par pudeur) n’hésitent pas à poser des questions s’ils ont besoin d’être renseignés.

Le souvenir de cette falaise qu’il fallait escalader en gravissant une centaine de marches d’escalier, le souvenir de ce sentiment de liberté qui m’avait enveloppé, le souvenir intarissable de cette chaleur humaine, à 10 000 kms de là où je vis… longtemps ce souvenir est resté une plaie ouverte, une larme qui coule, un désir d’y retourner au plus vite, un manque d’oxygène.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aujourd’hui, je sais que Ulsan n’est qu’à 10 000 kms. Je sais que la Corée est sur Terre, pas si loin de moi… et de le savoir, ça m’apaise. Je me suis profondément enlisée dans cet amour pour cette région du monde… j’ai signé un pacte secret… j’y retournerai… In shaa Allah.

Publicités

6 commentaires

  1. enajmah · janvier 17, 2016

    Mashallah je vous le souhaite

  2. lalla · janvier 27, 2016

    salam alaykom oukhti machaAllah tu as été en Corée, Aigooo! ))
    C’est mon rêve d’y aller, aprés bien sur l’arabie saoudite, la chine, l’inde, la malaisie, le sénégal,la turquie, le japon….on peut toujours rêver, hein ))
    Très joli article, tu décris exactement ce que j’ai ressenti lorsque j’ai découvert la cote almafitaine, magnifique région italienne…sorrento, praiano, capri…très beaux paysages machaAllah…

    • Salwa · janvier 27, 2016

      Wa alaykom as salam.
      Jinjja???
      J’ai bien ri avec ton aigoo!
      Annyeong Unnie! Je ne te connais pas encore mais bienvenue par ici 🙂
      Moi aussi je veux parcourir la terre… mais je ne sais pas si j’aurai le même coup de foudre que j’ai eu avec la Corée…

      • lalla · janvier 30, 2016

        salam alaykom/ Annyeong oukhti ))

        ca va hamdolilah et toi? gomayo pour ton accueil )) sinon je rejoins la soeur tu as une jolie plume machaAllah, j’attends avec impatience tes prochains articles..
        InchaAllah tu auras d’autres coups de foudre tu verras, la terre d’Allah est tellement vaste et belle sobhannaAllah! Je te le souhaite en tout cas!
        qu’Allah te préserve!

  3. Ybkts · janvier 27, 2016

    Salam alaykom,

    Que c’est bien écrit… Allahouma barik. Vous devriez écrire un livre si cette région vous inspire tant )
    Votre texte est très beau.

    • Salwa · janvier 28, 2016

      Wa alaykom as salam.
      Barak Allahou fiki c’est gentil ♡

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s