Des ouvrages…

Je ne suis plus une grande lectrice. Je ne suis plus la lectrice que j’ai été. A mon grand désarroi. Tu le remarques aussi, je ne suis plus aussi grosse écrivaine, non plus… Ce blog est nourri de temps en temps, au gré des mois. Beaucoup moins régulièrement qu’il y a quelques années. Même si certains soirs, j’ai grande envie de le reprendre et de m’y replonger intensément comme avant… je n’y arrive plus.

Alors, à quand remonte la dernière fois que j’ai terminé un bouquin que j’ai commencé ? Je ne saurai le dire… Aussi passionnant qu’ils sont, je n’y arrive quasiment plus. En plus de ça, cela fait quelques années que je me suis un peu éloignée de livres sur « l’éducation » des enfants. Pourtant très bien, hein. Filliozat, Faber & Mazlich et autres… Ce sont des bouquins qui m’ont aidé, mais que j’use avec parcimonie, parce que je pense que l’éducation des enfants ne se situent pas dans les livres. Ils sont là comme un guide, une idée globale, ils offrent des pistes qui peuvent grandement aider. Mais quand je vois que certains parents en font carrément une religion, ça me fait plutôt frémir. « Si on ne respecte pas cela à la lettre, nos enfants seront perturbés à vie. », voilà ce qui m’est arrivé de me dire au fur à mesure de mes lectures.

Mon vrai livre, c’est mon coeur. A suivre mon instinct, à essayer d’écouter au mieux mes sentiments et ressentiments. Cela n’empêche pas la fatigue qui englobe mon coeur.

Mais, il y a quand même eu des ouvrages un peu particuliers dans ma vie. Le premier : Le Concept du Continuum de Jean Liedloff, le second : Passage de Vies de Joëlle Terrien, et dernièrement : Serre-moi fort de Carlos Gonzalès. Le point commun de ces trois livres ? En les lisant, je n’ai rien « appris », je n’ai pas eu de « révélation » qui me disait : « c’est comme ça que je veux vivre. » Mais un sentiment de bien-être de constater que c’est ainsi que j’ai TOUJOURS pensé.

Je suis encore en train de lire « Serre-moi fort » (je te l’ai dit, je mets du temps à finir mes livres, en ce moment), mais à chaque page qui défile, c’est une sensation puissante qui m’envahit. Ce pédiatre, Carlos Gonzalès, décrit tellement parfaitement ce que je vis depuis que je suis maman, cette façon de penser qui est la mienne… Et je me sens rassurée de savoir que quelque part, dans le monde, il existe encore des médecins qui pensent ainsi, et qui tentent de l’expliquer aux parents autour de lui.

Toujours cette histoire de petite goutte que chacun apporterait pour éteindre un feu…

Publicités

2 commentaires

  1. Madeleine · mai 4

    Salam aleykoum
    J’aime toujours autant te lire… et j’aurai aimé te rencontrer quand tu était encore à Nantes.
    Douces bises

  2. oum salem · mai 4

    salam alaykoum okhti,
    barak allahu fik pour ces idées de lecture, c’est un truc qui me plait bien ça, le partage des lectures inspirantes des personnes que j’apprécie! bon je ne trouverai surement pas cela à la mektaba du coin mais … lol
    et je suis pareille que toi, j’ai été une lectrice dévoreuse, maintenant je peine vraiment à lire un livre snif.
    qu’Allah te facilite et te protège.fiamanillah

Laissez votre trace...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s